ANNÉE 1983, DAVID, DERRICK ET DUSTIN, PASSIONNÉS PAR LA SCIENCE-FICTION ET LA POP CULTURE, DÉCIDENT D'ENVOYER UN MESSAGE DANS L'ESPACE GRÂCE À UN ORDINATEUR SOPHISTIQUÉ DEPUIS LEUR PETIT GARAGE À COSMOPOLIS, DANS LE CONNECTICUT. PUIS C'EST PARTI EN COUILLE.PLUS DE TRENTE ANS APRÈS, GRÂCE AUX EXPLOITS INFORMATIQUES DES "3D" (POUR "THREE DICKS"), LES ALIENS FOULENT ENFIN LE SOL TERRESTRE ! MAIS À QUEL PRIX ? C'ÉTAIT À L'ÉPOQUE UNE SIMPLE PASSION. NI FEMME, NI EMPLOI, DAVID, DERRICK ET DUSTIN ONT PASSÉ LE PLUS CLAIR DE LEUR TEMPS (ET LEUR VIE) À ÉTUDIER L'ESPACE ET LA POSSIBILITÉ DE LA VIE AILLEURS QUE SUR NOTRE BELLE PLANÈTE. SANS DIPLÔMES OU CERTIFICATS, ILS SE CONTENTENT DE CONCEVOIR DES ORDINATEURS ET AUTRES SOFTWARES CHEZ EUX DANS LE SEUL INTÉRÊT D'ENVOYER UN MESSAGE AU-DELÀ DE LA SURFACE TERRESTRE. ILS L'ONT APPELÉ CODE COSMO EN HOMMAGE À LEUR VILLE CHÉRIE (C'EST FAUX, ILS N'ONT JUSTE AUCUNE IMAGINATION), COSMOPOLIS.
EN COURS D'AFFICHAGE (WADE ET LE CODE SE BATTENT)

Les visiter en attendant : CLICK !
dabberblimp"




 

Partagez

My eyes are up here | Jamie Sullivan & Matt Murdock

*
DAREDEVIL
Matt Murdock
Crédits : 0

Mer 27 Juin - 3:20
Not down there

La nuit était tombée. Elle était reconnaissable à cette odeur d’humidité et de sang,  mélangés aux ordures et l’alcool. Ce soir, le Diable de Hell’s Kitchen se promenait sous son apparence humaine, accompagné de cette fidèle canne qui ne lui servait à rie – du moins, quant à son usage de base puisqu’elle était « spéciale ». Il avait emménagé à Cosmopolis depuis peu, et se promener souvent pour s’approprier la ville, la connaître comme il connaissait New York. Ce soir c’était au tour de Dortamm Disctrict. Le bruit des basses venant d’une discothèque -bien que lointaine maintenant qu’il l’avait dépassé- bondissait sur les murs, arrivait à ses oreilles. Le bruit de la fête, la joie tentant de cacher la réalité : les sirènes de police et les appel à l’aide. Il ne pouvait y répondre ce soir malheureusement. Mais bientôt… car Eurêka ou non, il ne perdrait pas sa tendance à agir seul, ni sa double identité, tenant trop à son métier.  

Il passa dans une énième ruelle (« elle se ressemble toute » le faisait sourire) et s’approcha - lui semblait-il – d’un bar. Ce n’était pas l’endroit où on faisait les meilleurs rencontres, surtout à cette heure-ci. Ce qui était idiot, c’était qu’il n’était pas en « danger » si on venait à l’agresser. Mais son visage n’était pas couvert, donc c’était pour son secret qu’il devait s’inquiéter si des types malintentionnés venaient à lui. Il espérait que non, devoir accepter les coups qu’il pouvait facilement éviter étaient… Frustrant.  
© CRIMSON DAY
Voir le profil de l'utilisateur
*
THE KID
Jamie Sullivan
Crédits : 4

Jeu 28 Juin - 2:18
Your eyes are what now ?
Matt Murdock
Les rues pavées qui bordaient Wonderland - la discothèque d’à côté- avaient ce pouvoir étrange d’être sans intérêt de jour mais fascinantes de nuit. Après quelques verres. Du moins c’est ce que racontait Sean, le fratté de Jamie que le jeune Erog avait décidé de l’abandonner à son propre sort dans les rues de la ville.

Peut être qu’il s’en sortirait, peut être pas. (Il ne parlait plus de son ami mais de lui même, qui n’avait plus de batterie et se rendait compte que la ville manquait de cartes).

En y réfléchissant, peut être qu’il devrait apprendre toutes les rues par coeur. Ce serait plus simple pour la chasse. Ou s’il devait échapper aux policiers. Et puis si Sherlock Holmes et Joe le Taxi y arrivaient, pourquoi pas lui ?

Il devait prendre des notes. trouver un papier, un crayon et…

Le plus beau cul qu’il lui ait été donné de voir.

Non, pardon. Ca ne faisait pas partie de la liste. Reste concentré Jamie ! Mais cette vision de rêve qui venait d'apparaître devant ses yeux méritait d'être sur toutes les listes du monde.

Il resta les yeux scotchés sur cette vision bénie pendant un moment avant de se rendre compte qu’il avait suivit le type sur plusieurs rues. Pas que ce ne soit pas son genre. Juste que d’habitude, il était beaucoup plus discret. Il avait apprit à se déplacer comme un ninja voyez vous. Un ninja au rabais, clairement, mais un ninja tout de même.

Bon, là actuellement le ninja était pas concentré. (seulement sur ce cul parce damn, ça méritait toute l’attention du monde.)

Il fallait qu’il trouve une façon d’approcher le gars. Un truc super smooth et hyper séducteur histoire que le mec lui tombe direct dans les bras. (ou inversement, il était pas difficile). Et puis il fallait voir sa position : il avait appris récemment en cours que le comportement qu’on adopte peut avoir une véritable influence sur les réactions des gens et les relations aux quotidiens. Il avait pas tout comprit, mais il savait que si il avait l’air d’un prédateur, la réaction serait soit 1) la fuite ou bien 2) l’affrontement.
Ce qu’il ne voulait absolument pas.

Alors que faire quand on veut attirer l’attention sans faire fuir mais en montrant clairements ses intentions ? Laissez Jamie au commande, c’est un professionnel.

Il tomba donc violemment au sol, un main contre le coeur, et s’écria d’un ton douloureux :

“S’il vous plaît, appelez une ambulance, votre beauté est en train de me tuer.”
summer
Voir le profil de l'utilisateur
*
DAREDEVIL
Matt Murdock
Crédits : 0

Jeu 28 Juin - 21:22
Not down there
De tous les scénarios possible qu’il avait imaginé pour ce genre de promenades, il n’aurait jamais pu prévoir celui-ci : se faire suivre par un homme, clairement alcoolisé. Mieux encore (ou « pire », serait plus juste) il pouvait sentir son regard fixer… son derrière. C’était une situation des plus gênante. Il aurait pu prendre cela pour une sorte de compliment, mais puisque il n’était pas de ce bord... Non, et même s’il l’était, cela restait du harcèlement, sur plusieurs rues qui plus est.

Matt se demandait s’il ne valait mieux pas essayer de le perdre, en bifurquant dans quelques rues, quand il entendit l’homme tomber à terre. Il se retourna par réflexe, histoire de lui venir en aide : les comas éthyliques étaient chose courante.

L’homme avait au moins le mérite d’avoir un sens de l’humour, bien que lourd, voir « beauf ». Non, il n’aurait jamais pensé à tel « pick-up line ». Tout simplement parce-que c’était absolument ridicule. La tête légèrement penchée pour mieux juger sa forme grâce à ses sens, un léger sourire se fît voir sur ses lèvres. Un sourire neutre, qui, s’il avait une signification, traduirait sans aucun doute un mélange de blasement et de jugement.

- Excusez moi, mais je doute qu’un aveugle puisse vous aider…

Il pourrait très bien l’aider. Mais il était un aveugle qui n’avait pas le temps pour ce genre de chose, merci bien.

- Je ne saurais dire à l'ambulance dans quelle rue nous sommes.

Un sourire en coin, il espérait que c’était suffisant pour arrêter cette tentative de drague plus que raté.


© CRIMSON DAY
Voir le profil de l'utilisateur
*
THE KID
Jamie Sullivan
Crédits : 4

Mer 4 Juil - 0:29
Do you have a boat ? Cause i'm sinking in your eyes...
Matt Murdock
Le mec se retourna. Et vache, il n’était pas bien foutu que d’un côté. Son visage était tout à fait en adéquation avec le reste de son corps. (et puis les lunettes, quelle classe, il avait vraiment du style, il fallait en prendre note). Miam miam !

Si il n’arrivait pas à le séduire, il en ferait son quatre heure. Le type devrait forcément avoir bon goût. Jamie se lécha les babines sans vraiment s’en rendre compte.

Un sourire. Il avait réussi son coup, et puis le mec flirtait en retour ! YES, YES, YES. Jamie était un génie de la drague et la séduction. Ou alors c’était juste son corps de rêve qui avait l’effet désirait. Vous voyez les enfants: il ne faut jamais négliger des heures de musculations afin d’avoir un corps parfait !  

Jamie se releva d’un mouvement gracieux (des heures d’entrainements, et ça se montrait enfin utile ! ), afin d’entrer directement dans l’espace personnel de l’aveugle.

Une ambulance ? Vous n’êtes pas médecin ? Parce que votre sourire pourrait guérir tous les maux !

Jamie avança sa main pour serrer celle du jeune homme, mais face au manque clair de réponse (oui, bon, il était aveugle, ce n’était pas comme si il ne voulait pas serrer la main de Jamie) (Tout le monde voulait serrer la main de Jamie) (ou alors faire bien plus avec) (c’est dur d’être populaire)...

Face au manque de réponse, disait-on, Jamie attrapa la main de l’aveugle pour la guider (en douceur) vers la sienne. Il fit son sourire le plus charmeur (inutile, mais c’était une habitude).

-Je suis Jamie, et je peux vous guider jusqu'à chez vous si vous le souhaitez ? Surtout que les rues sont dangereuses la nuit, on ne sait pas sur qui on peut tomber...
summer
Voir le profil de l'utilisateur
*
DAREDEVIL
Matt Murdock
Crédits : 0

Dim 5 Aoû - 1:54
Not down there
Le « sens radar », similaire à l’écholocalisation des chauves-souris, qu’il possédait avait toujours été d’une utilité formidable pour se repérer dans son environnement. Il  pu donc « voir » que l’homme qui venait de se relever d’un mouvement oh si gracieux lui tendait une main qu’il ne prit pas. Les gens, en général, étaient gênés de leur erreur et/ou ne cherchaient pas plus loin. Mais pas lui. Aucune gêne, et ce n’était peut-être pas dû uniquement à l’alcool.

Alcool dont l’odeur bien trop forte (était-ce… Une légère odeur de sang qu’il pouvait sentir aussi ? Oui… C’était cela) pour son odorat surdéveloppé le fit légèrement grimacer. Comment se débarrasser du type ? Hors de question qu’il sache où il habitait. Il dégagea sa main de celle de… Jamie. En écoutant son rythme cardiaque, Matt su qu’il ne mentait pas sur son prénom. Ce qu’il ne savait pas en revanche, c’est s’il comptait seulement le draguer ou… Autre chose. Il ne pouvait s’empêcher de penser que le jeune homme représentait un réel danger, il l'avait senti, et même si l’idée de lui demander directement était attrayante, il était en tenue de civil : Matt Murdock , simple aveugle, ne pouvait se battre. Mais il ferait des recherches sur cet homme. Et plus tard, si elles sont fructueuses...

- Ne vous inquiétez pas pour moi, je saurais regagner ma demeure sans encombre ni rencontre fâcheuse.

C’était déjà trop tard pour cela. L’aveugle recula de quelques pas pour mettre un espace entre eux.

- Je vais donc vous laisser. Tâchez de retrouver le chemin jusqu’à chez vous…

Il lui adressa un léger sourire, espérant que le message était passée.

© CRIMSON DAY
Voir le profil de l'utilisateur
*
THE KID
Jamie Sullivan
Crédits : 4

Lun 6 Aoû - 20:56
I wanna eat you alive, Candy Boy
Matt Murdock
Le type avait dégagé sa main de celle de Jamie sans même la serrer, et il montrait clairement qu'il ne voulait pas de lui. Ce n'était pas inhabituel, les gens refusaient plus souvent ses avances quand il faisait nuit noire et qu'il était  émêché. Il les comprenait, il y avait des types louches à tous les coins de rues auquels ils ne fallaient pas faire confiance.

Le truc c'est que Jamie aussi, était un type louche auquel il ne fallait pas faire confiance, mais qu'il ne faisait pas de mal aux gens qu'il n'arrivait pas à séduire. Les autres au contraire ? Il finissaient dans son estomac, de toute évidence. 

Donc quand le bel homme refusa ses avances, Jamie ne s'en offusqua pas des moindre. (Ce n'était pas son problème si il avait mauvais gout, et puis le pauvre ne pouvait même pas voir son physique de rêve.) Il fallait cependant faire attention. Dans une ville remplie d'aliens et de personnes aux pouvoirs et capacités effrayantes, il ne pouvait pas se permettre d'attaquer à froid n'importe qui. Non, il fallait faire attention. 

Des paroles légères, pour ne pas inquiéter son interlocuteur. 

- Oupsie, je voulais pas vous mettre mal à l'aise...

Sa petite voix d'excuses et sa façon d'agir naturellement passaient tellement mieux quand il était ivre. 

Mais quand même, c'est vrai que les rues sont dangereuses, et vous n'êtes pas Daredevil...

Par curiosité, Jamie se demandait si Daredevil était aveugle ou non. Parce qu'il se bandait les yeux, mais c'était peut être juste une blague pour le côté "Justice is Blind". Jamie est meilleur en blagues qu'en déductions de toute façon. C'est pour ça qu'il à finit dans une fraternité et pas en tant qu'enquêteur de police. 

Même si ça aurait été fun. Se cacher au milieu des personnes qui le traquent, comme Dexter. Des fois il regrettait d'être un idiot. Mais bon, les fêtes dans sa fraternité était terribles alors il ne regrettait pas trop non plus. 

Retour à sa victime. Il s'éloigna un peu, pour rassurer l'autre, déjà, et puis aussi pour de nouveau admirer ce fabuleux fessier. 

Enfin bon, lui aussi à des fesses fabuleuses, ça vous fait déjà un beau point commun...

Il soupire un coup, il sera délicieux en bouche, mais il aurait aimé lui faire d'autres choses à ce fessier... Et puis il l'imagine dans le costume rouge du fameux diable de Hell's Kitchen, qui est à Cosmopolis en ce moment et puis... 

Oh Wait. 

C'est lui n'est-ce pas ??

summer
Voir le profil de l'utilisateur
*
DAREDEVIL
Matt Murdock
Crédits : 0

Dim 9 Sep - 22:13
Not down there
Pourquoi avait-il cru que cet homme fortement alcoolisé allait comprendre qu’il n’avait que faire de cette drague plus que pathétique ? L’avocat avait presque un air blasé, si ce n’était qu’il était aussi têtu que Jamie et donc légèrement amusé – en plus d’être hétéro, merci bien. Et puis, il y avait cette remarque ironique que l’autre sorti « vous n’êtes pas Daredevil. » Ah, s’il savait.

Non, il ne valait mieux pas qu’il sache. Un mauvais pressentiment peut-être, mais il s’imagina être suivi par le brun même en étant en costume. Une pensée tout simplement… Il n’avait de mot pour la décrire. Il perdrait sûrement patience au bout d’un moment. De plus, si cet homme était un criminel, il n’aurait aucun regret à lui faire passer l’envie de faire couler le sang des gens (ou tout autre activité que Jamie pratiquait, de toute manière le résultat serait le même).

« Enfin bon, lui aussi à des fesses fabuleuses, ça vous fait déjà un beau point commun... »

Non, Matt n’aurait clairement aucun regret à frapper ce type. Il l’écouta soupirer, se retenant de faire de même – un soupire exaspéré pour sa part. Il allait faire demi-tour, et le plantait là pour pouvoir rentrer chez lui tranquillement-
Il pouvait entendre le rythme cardiaque de Jamie accélérer, comme si il… venait de trouver quelque chose. Mais quoi ? L’avocat réfléchit un instant, fit le point, chercha dans leur conversation, additionna le tout...

Non, impossible. Cette idée était stupide.

Qu’il ait deviné sa double identité juste parce qu’il a reconnu son derrière était tout simplement ridicule. Il avait toujours prit soin de dissocier Daredevil de Matt. Même avec tous les bleus qu’il avait pu avoir au visage ses proches s’étaient contenté d’avoir des soupçons mais rien de plus. Alors, qu’un inconnu à on ne savait combien de grammes dans chaque bras qui déduit par la forme de ses fesses qu’il était deux personnes à la fois, il ne pouvait l’accepter.

- Il se fait tard, je vais de ce pas prendre congé de vous  et rentrer chez moi.

Au lieu de faire demi-tour, en direction du quartier où il habitait, il passa à côté de lui, promenant sa canne à droite et à gauche pour se repérer (en réalité, cela l’ennuyait bien de ne pouvoir s’éloigner plus vite de l’homme.)

En espérant qu’il ne le suivrait pas…
L’espoir fait vivre, comme on dit.

© CRIMSON DAY
Voir le profil de l'utilisateur
*
Contenu sponsorisé

My eyes are up here | Jamie Sullivan & Matt Murdock
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nicholas SPARKS (Etats-Unis)
» Le temps d'un automne
» Les yeux bleus (A pair of blue eyes)
» gaze correction et boggled eyes ?
» un fish eyes 8mm pour 249 euros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: dortamm district-
Sauter vers: