Année 1983, David, Derrick et Dustin, passionnés par la science-fiction et la pop culture, décident d'envoyer un message dans l'espace grâce à un ordinateur sophistiqué depuis leur petit garage à Cosmopolis, dans le Connecticut. Puis c'est parti en couille.Plus de trente ans après, grâce aux exploits informatiques des "3D" (pour "Three Dicks"), les aliens foulent enfin le sol terrestre ! Mais à quel prix ? C'était à l'époque une simple passion. Ni femme, ni emploi, David, Derrick et Dustin ont passé le plus clair de leur temps (et leur vie) à étudier l'espace et la possibilité de la vie ailleurs que sur notre belle planète. Sans diplômes ou certificats, ils se contentent de concevoir des ordinateurs et autres softwares chez eux dans le seul intérêt d'envoyer un message au-delà de la surface terrestre. Ils l'ont appelé Code Cosmo en hommage à leur ville chérie (c'est faux, ils n'ont juste aucune imagination), Cosmopolis.
MERCI DE FAVORISER EURÊKA
dabberblimp"



 

 :: Cosmopolis :: centre :: rue des affaires Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

what are you fighting for ? •• ft. Daredevil

avatar
Arsène R. Walker
BOSS DE BOOM - ACE
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Juin 2018 - 13:36

come as you are, as you were, as i want you to be
as a friend, as an old enemy

Daredevil


Son coeur bat à cent à l'heure, il le sent contre ses tempes. Il tremble jusqu'au bout des doigts. S'essouffle, aimerait bien une cigarette. Les muscles tendus, l'esprit aiguisé, il est pourtant au sol.
Cette nuit, il a trouvé plus fort que lui.

Tout aurait dû bien se passer. Ils avaient des renseignements, une équipe discrète et efficace, le timing parfait. Arsène espère que tous les autres ont fui. Lui a été retenu. Un des risques du métier, dira-t-il. Foutu héros.

Est-ce qu'ils ont été repérés ? Vendus ? Est-ce juste un hasard ? Il s'efforcera de chercher la réponse plus tard. S'il ne finit pas en prison, ou même mort. Ça craint.

La douleur l'empoisonne lentement. Est-ce qu'il aurait pas une ou deux côtes cassées ? C'est vraiment la merde. Mais est-ce la fin ? Il toise l'homme qui l'a attrapé, battu. Fair-play. Lui aussi fait son job. Mais quelque chose émane de lui. Pour en avoir croisés, des héros, Arsène le sent.

Daredevil, si l'on en croit les rumeurs, est un solitaire, quelqu'un qui fait les choses… différemment. Un adversaire de valeur. Peut-être qu'il se laissera arrêter si c'est lui.

Mais pas ce soir. "C'est ce que tu appelles la justice ?", lance-t-il, provocateur. "Faire taire la voix des gens les plus opprimés, sauver la face des hypocrites qui les piétinent à longueur de journée ? Fermer les yeux sur les tares de ce monde, comme tous les autres ?" Peut-être que tu ne vaux pas mieux qu'eux, finalement.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matt Murdock
DAREDEVIL
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Juil 2018 - 13:58
And I swear that I don't have a gunI really don't, it's not my thing

L’ombre du diable plane sur le toit d’un immeuble, éclairé par la lune. Ce soir encore, il a empêché un crime… Mais le criminel qui allait en être responsable est bien différent des autres. Daredevil peut distinguer sa forme au sol, essoufflé - le cœur battant beaucoup vite, envahissant son ouïe – et blessé. L’odeur du sang est trop forte et le bruit qu’ont fait les côtes de l’homme quand il les a cassé résonne clairement dans son esprit, à la fois satisfaisant et culpabilisant.
Sa main se sert autour de son lasso-canne alors qu’on questionne sa justice. Il s’était toujours rangé du côté des « opprimés », avait revêtit ce costume pour rétablir l’égalité, offrir une vie sans dangers aux innocents et la rédemption aux criminels. Comment cet homme pouvait-il savoir qu’il connaissait les tares de ce monde, peut en être témoin jour et nuit ? Ils n’avaient pas la même vision du mot « tares » semblait-il, mais cette provocation résonnait en lui, dans ses propres pensées : l’injustice régnait en maître sur le monde.

- Les opprimés n’ont pas plus le droit de vie et de mort que n’importe quel manipulateur.

« C’est à Dieu de décider de cela » aurait-il pu ajouter. Il en est convaincu.

- Et tuer n’est en aucun cas un moyen de servir la justice.

Pourtant, il sait à quel point c’est difficile. Quand ceux qui sont sensés qui sont censés protéger la population, politiciens et policiers, sont corrompus, vers qui se tourner ?  


© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arsène R. Walker
BOSS DE BOOM - ACE
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Juil 2018 - 11:24

come as you are, as you were, as i want you to be
as a friend, as an old enemy

Daredevil

Immobilisé, il s'efforce de stabiliser son souffle en observant la silhouette du diable qui le surplombe. Peut-être est-ce pour ça qu'il est différent. Quel héros irait faire du démon son symbole ? Il en sourirait presque, s'il ne venait pas de se faire mettre à terre par cet homme.

Car oui, héros ou diable, derrière ce costume il n'y a qu'un homme. Ni plus ni moins. Un homme comme vous et moi. Un homme qui, comme moi, croit en l'injustice et agit contre elle. Si ce n'était pour leur façon de faire, peut-être auraient-ils pu s'entendre.

Mais non. "J'aimerais bien pouvoir être d'accord.", sourit-il avec ironie. "Dans ce monde, quand tu es opprimé, tu fermes ta gueule et tu subis. Tu te tues pour le bon plaisir des sphères les plus hautes et tu en es heureux. Qu'est-ce que ça change quand trois insignifiants gosses du 12 clamsent pour ceux qui vivent ici ?" Arsène marque une pause, respire.

"Je crois que ce que je fais donne un petit coup de pouce au destin. C'est pas en aidant tous ces connards que les choses vont changer là où y en a besoin. Je n'aime pas tuer des gens, mais j'aime encore moins les laisser en vie." Ah. Mais peut-être a-t-il trop parlé.

Il est conscient que, peut-être, n'importe lequel de ces mots va le condamner ici et maintenant. Il est persuadé qu'il mourra un jour pour et à cause de son idéal. Ce soir, il joue à cache-cache avec la mort, Arsène. Et ça lui plaît.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Matt Murdock
DAREDEVIL
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû 2018 - 20:54
And I swear that I don't have a gunI really don't, it's not my thing

L’homme à ses pieds lui rappelait une vieille connaissance. Un certain Punisher, qui avait une justice opposé à la sienne, un même but pourtant. Ces deux hommes préféraient éradiquer le Mal à leur manière, éliminant les criminels. Matt aussi, il lui arrivait d’aller trop loin, mais ce n’était jamais volontaire. Il s’en voulait, pendant ces journées et ces nuits où il était incapable de faire quelque chose. Juste à penser.  

- On ne vaut pas mieux qu’eux si l’on devient meurtrier à notre tour.

Même pour une bonne cause. Outre sa religion, c’était un devoir moral que de respecter -un minimum- une vie humaine, peu importe ce que la personne à fait. Non… Ce n’était pas à des Hommes d’entièrement décider de leurs sorts. Il ne pouvait s’empêcher de comprendre leur point de vue, après tout, c’était si facile. Si tentant. Jamais, il ne serait comme eux. C’était une promesse faite à lui-même, qu’il tiendrait jusqu’à sa mort.

- Combien d’innocents avez-vous tué par erreur en faisant exploser vos bombes ? Peu importe le nombre : même une personne c’est déjà trop.

Puisque parler des criminels ne fonctionnait pas sur cet homme, il passa à quelque chose de plus réaliste, plus douloureux. Des arguments pour appuyer sa thèse : Matt voulait gagner. S’il pouvait le sauver, lui faire prendre conscience qu’il faisait le mauvais choix en s’engageant dans cette voie – c’était trop tard, n’est-ce pas ?  Il ne savait si c’était possible, mais il continuait d’espérer. Au moins pour cette soirée.

© CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
what are you fighting for ? •• ft. Daredevil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: centre :: rue des affaires-
Sauter vers: