Année 1983, David, Derrick et Dustin, passionnés par la science-fiction et la pop culture, décident d'envoyer un message dans l'espace grâce à un ordinateur sophistiqué depuis leur petit garage à Cosmopolis, dans le Connecticut. Puis c'est parti en couille.Plus de trente ans après, grâce aux exploits informatiques des "3D" (pour "Three Dicks"), les aliens foulent enfin le sol terrestre ! Mais à quel prix ? C'était à l'époque une simple passion. Ni femme, ni emploi, David, Derrick et Dustin ont passé le plus clair de leur temps (et leur vie) à étudier l'espace et la possibilité de la vie ailleurs que sur notre belle planète. Sans diplômes ou certificats, ils se contentent de concevoir des ordinateurs et autres softwares chez eux dans le seul intérêt d'envoyer un message au-delà de la surface terrestre. Ils l'ont appelé Code Cosmo en hommage à leur ville chérie (c'est faux, ils n'ont juste aucune imagination), Cosmopolis.
MERCI DE FAVORISER ANTIS
dabberblimp"



 

 :: Personnages :: création :: admis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J.A.R.V.I.S., SOMETIMES YOU GOTTA RUN BEFORE YOU CAN WALK (iron man ;; tony stark)

avatar
Tony Stark
IRON MAN
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 16:33



Tony Stark
"I’m Tony Stark. I build neat stuff, got a great girl, occasionally save the world. So why can’t I sleep?"
Robert Downey Jr
i am iron man
Nom : Stark.
Prénom : Anthony "Tony".
Second prénom : Edward.
Alias : Iron Man.
Âge : 47 ans.
Race : Humain.
Statut financier : (Multi)milliardaire.
Groupe : Eurêka.
Occupation : Super-héros.
Origine : Staten Island.

SONG :

 
  • sarcastique
  • provocateur
  • frimeur
  • (trop) séducteur
  • excentrique
  • brave
  • (trop) intelligent
  • Loyal
  • indépendant
  • protecteur
Et sinon ?
En quatre mots. Génie. Play-Boy. Philantrope. Ce sont ces quatre mots qui le résume le mieux, et ce n’est la presse, ni Stark lui-même qui vont démentir ces propos.

Mais qu’y a-t-il au-delà de ces quatre petits mots ?

Un homme complexe. Pas vraiment ce qu’on peut appeler facile à vivre. Tony est têtu, Tony est borné. Déterminé. Quand il a une idée en tête, eh bien, il ne l’a pas ailleurs. Ça le conduit parfois à s’isoler du monde extérieur, au grand dam de Pepper, qui ne juge pas ça très correct ou judicieux. Et qui a souvent raison : si l’industriel avait fait plus attention, ses armes ne se seraient pas retrouvées entre de mauvaises mains.

Mais Iron Man n’existerait pas non plus.
Alors, disons « un mal pour un bien » ?

Mais malgré ses erreurs passées, Stark sait reconnaître un faux-pas quand il en fait (même s’il aura un certain mal à s’excuser ; l’ego, comprenez). Une vieille habitude tenace, ne pas montrer ses faiblesses. Et, s’excuser, c’est, en quelque sorte, reconnaître son imperfection. Mais Stark n’est pas une machine, et « erratum humanum est ». Alors, pour masquer ses nombreuses craintes, il joue de son arrogance. Tout va bien, c’est ce que semble dire le sourire narquois qui orne ses lèvres. Un masque sous le casque ; sorte de jeu de répliques théâtrales. Pas étonnant, donc, que l’homme de fer aime tant les mises en scène spectaculaires.

Et de l’autre côté, ces mêmes mises en scène font de lui un être admiré.

Tout bénef’, hein ?

Mais parfois, si on y prête bien attention, quelques détails étranges peuvent sauter aux yeux.

Ce fait de dépenser, beaucoup. Pas pour s’acheter une énième Porsche (même si ça lui arrive, l’amour des belles choses fait que…), mais pour mettre en place des plans boursiers, comme la fondation Septembre. Oui, Stark est généreux : il a les moyens, pourquoi ne pas en faire profiter les autres ?

Et puis… ça soulage sa conscience. Une sorte de rédemption pour ses péchés passés. Thérapie personnelle.

Même le plus riche des hommes a ses regrets.
Et Tony ne déroge pas à la règle.

Alors, il aidera autant qu'il pourra. Parce que Tony est altruiste.
Et ça, c'est une qualité qui se perd.
Caractéristiques de l'armure
Vol • Ça avait été le rêve le plus cher d’Isaac – et il en avait payé le prix fort, de par sa vie. C’est aussi ce qui a failli arriver à Tony lors de sa première escapade, son premier essai, à force de n’en vouloir faire qu’à sa tête. Mais ce qui ne te tue pas te rend plus fort, pas vrai ? Sauf pour Rhodey. Il n’avait pas eu cette chance insolente. Mais comment Stark aurait-il pu prévoir ce qui allait arriver, franchement ? Comment aurait-il pu deviner que Vision aurait ce moment de distraction ? Le truc, c’est que justement, il n’aurait pas pas pu. Alors maintenant, pour palier à cette erreur et que plus jamais, plus jamais, cela ne se reproduise, chaque nouvelle armure est agrémentée d’un parachute. Autant que ça plane pour lui. L’armure a une vitesse conséquente pouvant atteindre celle du son, fonctionnant par un système de propulsion. Mais pour Stark, ce n’est pas suffisant. Mais, qui sait, peut-être qu’avec la technologie alienne, peut-être atteindra-t-il celle de la lumière ?
Répulseurs • L’armure possède de nombreuses armes diverses et variées : des missiles à guidage télécommandé, des lasers, sans compter la force surhumaine que confère l’armure à son porteur… Mais l’élément le plus important, et sans doute aussi le plus symbolique de l’homme de fer, c’est le répulseur. Un crissement typique couplé d’une lumière bleutée suffise à vous montrer à qui vous avez affaire. Bang. En premier lieu créés pour stabiliser l’armure en vol, c’est par un pur hasard que Tony a découvert leur utilité en combat. Au jour d'aujourd’hui, c’est le système offensif qu’il utilise le plus.
I.A. • Même quand on est un tel génie du multitâches comme Tony, contrôler toutes les différentes informations au même moment peut s’avérer compliqué. Alors, il faut apprendre à déléguer. F.R.I.D.A.Y. est là pour ça. L’I.A. affiche toutes les données biométriques grâce au H.U.D. : navigation, signes vitaux, niveaux d’énergie, mais peut aussi et encore utiliser les scanners pour fournir les conditions météorologiques. Elle peut ainsi guider Stark et lui conseiller les meilleurs choix à faire en cas de situation critique – mais libre à lui d’obéir ou non, et il faut admettre que l’industriel n’en fait que beaucoup, beaucoup, à sa tête. Son système d’analyse avancée des combats lui permet aussi de trouver le contre-style le plus efficace contre son adversaire. F.R.I.D.A.Y. peut aussi gérer l’armure à distance quand Tony n’est pas présent, de moins, physiquement. Plutôt utile quand on doit sauver un gamin un peu spécial en plein voyage d’affaires dans un pays un peu lointain, comme l’Inde, tiens.
Implants • Mais imaginons un court instant que l’I.A. soit HS, d’une manière ou d’une autre… Tony serait bien embêté, pas vrai ? Eh bien, non, pas tout à fait. Bon, déjà parce que la protection autour de F.R.I.D.A.Y. soit le triple de celle du Pentagone ; mais aussi grâce aux implants disposés aux avant-bras de Stark, qui lui permettent de choisir sur qui doit s’assembler l’armure, depuis la Mark XLII. Et encore, ce n’est pas tout. La Mark L fonctionne par nanotechnologie : plus besoin d’avoir recours aux implants. Une légère pression sur son réacteur ARC et hop ! l’armure le recouvrait en jaillissant de son torse, si fine mais si robuste, épousant les contours de ses formes (enfin pas trop quand même, il ne voudrait pas finir avec un truc moulant comme Parker, ou encore pire, Deadpool), presque symbiotique. Cela plairait pas des masses à Venom, ça.



L'Armure • Si vous avez bien suivi cette fiche, vous aurez compris que, techniquement parlant, ce n’est pas un pouvoir. Plutôt ce qu’on appellerait une amélioration. Non, Tony ne possède aucun pouvoir. Il n’est ni un supersoldat, ni un dieu asgardien, et encore moins chargé de rayons gamma. Ce qu’il possède, en revanche, c’est une grande intelligence ; ainsi que le financement nécessaire à ses projets, ce qui aide sacrément bien à mettre en pratique ses idées. Mais l’ironie de la vie fait que, cette armure, à sa création, n’était pas qu’une simple fantaisie d’un homme d’affaires extravagant, non, mais une véritable nécessité à sa survie. Bref. Erreur de jeunesse. Stark aura créé cinquante armures, au total, même si la totalité ou presque de l’Iron Legion est aujourd’hui détruite. Pas si grave que ça, au vu des nombreuses possibilités technologiques qui s’offrent à lui, maintenant. Ah, ce qu’il va en passer, du temps dans son labo. A quand la Mark LI ?  
Derrière le personnage...
Hello there, tu peux m'appeller reed, re.edle, ou même realize real lies (si tu as le courage d'écrire ce long pseudonyme quand tu veux parler de moi - personnellement, je ne l'ai pas, mais un bon je suffit), ou tout simplement l'homme le plus intelligent de la Terre, ce génie de la science et de la technologie nommé Anthony "Tony" Stark, ça ira très bien, oh oui.
Ma boisson préféré est très évidemment le coca, en tant qu'Américain converti par les fast-foods (la bouffe c'est so patriotic, isn't it?).
Ma chanson du moment, même si actuellement ça joue à Koh Lanta dans ma tête pour choisir, c'est Fall Out Boy - Death Valley (je vous déconseille de regarder le clip en famille).
Mon plat favori... eh bien, toujours sooooooo american, le (double) cheeseburger (qui a hurlé "placement de produits" ?) !
Le dernier message discord que j'ai reçu (parce que je ne réponds absolument jamais aux sms), c'est un screen d'une page web.
Phrase page 51 : "Avec le soupir inconscient et profond que la proximité même du télécran ne pouvait l'empêcher de pousser lorsqu'il commençait son travail journalier, Winston rapprocha de lui le phonoscript, souffla la poussière du microphone et mit ses lunettes." A vous de trouver quel est le livre, héhé !
Et la vidéo (qui date un peu, mais je sais pas pourquoi ça me fait vachement rire) : www.
C'est bon, l'interrogatoire est terminé ?

PS : Parker tu pues du cul. C'est pas moi que le dit, c'est Tony (et je veux pas savoir comment il le sait) !
ça c'est la véritable interface de Stark.
Histoire
« La paix, c'est en avoir une plus grosse que le voisin »
Howard Stark
« M. Stark, votre interview a lieu dans une heure. Se réveiller serait une bonne option. »

La voix, douce jeune femme aux accents irlandais, s’éleva sans que l’on puisse se faire la moindre idée de sa provenance, mais sans pour autant surprendre son interlocuteur. Un fantôme ? Bien sûr que non, quelle idée, quelque chose de carrément mieux, technologique.

Une I.A., pour Intelligence Artificielle. Vous voyez Siri, vous voyez Cortana et tous ces gadgets à la Google Home destinés à la populace aux revenus sans doute plutôt aisés ? Eh bien, prenez la même chose, multipliez sa coolitude par cent, non allez, mille, et vous obtiendez F.R.I.D.A.Y.

Appeler ta meilleure amie Lorie ? Oui, elle peut.

Pirater un satellite et balancer quelques missiles sur Crâne Rouge tout en commandant un p’tit cheeseburger des familles, le tout en quelques millièmes de seconde ? Oh, oui, aussi, easy,

Mais pour l’heure, F.R.I.D.A.Y. s’évertuait surtout à réveiller son créateur – inventeur qui n’avait pas l’air très-très ravi de se lever, il faut l’avouer.

Non, Tony Stark ne voulait pas se réveiller. Son rêve était trop bien. Il se voyait, lui et Pepper, en train de courir un footing sous la brume matinale et la brise cinglante. Bon, je l’accorde, ça n’est pas vraiment le genre de rêve qui enjaillerait de fou, mais leur conversation, ça, ça avait de quoi être heureux.

Un fils ?
Vraiment ?

Le sourire de Pepper le fit chanceler, l’émotion le prit aux tripes. Pour la première fois de sa vie, il se sentait heureux. Véritablement heureux. Il avait une femme, il aurait bientôt un fils. Son pote Rhodey allait de mieux en mieux et son tisseur de toile préféré (pas qu’il y en ait qu’un seul… mais si, c’est le cas) mûrissait à vitesse grand V. Non, vraiment ; que demander de plus ?

...qu’Obadiah n’ait pas créé Iron Monger pour la soif de l’argent ?
…que Loki n’ait pas dévasté la Grosse Pomme ?
...qu’Ultron n’ait pas vu en l’être humain l’imperfection ?
...que la Sokovie ne se soit pas effondrée en poussière, prenant la vie de milliers et milliers ?
...ou peut-être que ses chers parents, sa chère mère surtout, n’aient pas été lâchement assassinés ?

Mais si ses pensées sombres lui traversèrent l’esprit, Stark les chassa bien vite. Là, il n’avait qu’une idée en tête : embrasser sa belle rousse. Oui, il la plaquerait au sol dans un baiser enflammé, ses mains descendraient sensuellement sur ses hanches et après peut-être qu’ils pourraient même…

« M. Stark. »

La voix n’eut pas à répéter une troisième fois, le rêve s’en chargea de lui-même. Un coup, un simple tir détruisit tous les espoirs du (multi)milliardaire, d’un éclair bleuté vibrant lui transperçant la rétine. Le corps de Pepper s’effondra dans ses bras, triste pantin désarticulé, un trou béant et brûlant au creux de la poitrine. Autour d’eux, le parc verdoyant laissa place à une terre triste de désolant, se teintant lentement du carmin s’échappant du corps aux cheveux flamboyants.

Stark releva les yeux.

Et fit face à lui-même.

Tu avais promis, Stark. Tu avais dit que tu les protégerais.

Une larme coula. L’armure le toisa, impassible machine. Son poing se tendit, les phalanges se déplièrent dans un bruit mécanique caractéristique.

Et pour quel résultat, maintenant qu’ils sont morts ?

La lueur se chargea d’intensité.

Bang.

« Un énième cauchemar, M. ? »

Tony s’épongea le front, se redressant lentement sur ses coudes. Son regard se perdit en face, fixant l’horizon au travers de la vitre teintée, au détour des immenses gratte-ciels qui l’entouraient. Cosmopolis. Une ville où la technologie était telle que même son armure en devenait presque has-been.

J’ai dit : presque.

C’est la curiosité qui l’a poussé à (re)déménager ses entrepôts et locaux dans cette cité du futur. Et pour ne rien vous cacher, Happy en avait fini au bord de la dépression. Oups.

Mais le pire dans tout ça ? Nouvelle pause dans sa relation amoureuse. Juste après leur annonce de fiançailles, ouais. Et c’était entièrement de la faute de Tony, qui, à peine rentré, était déjà reparti découvrir les nouveautés du monde. Et sa rousse n’avait pas apprécié être ainsi délaissée…

Bien joué, Stark.

« J’adore quand mes proches meurent dans mes rêves. Un vrai plaisir, vraiment. »

Il eut un sourire désabusé, ironique.

« F.R.I.D.A.Y., j’ai dormi combien de temps ?
- Il est dix-huit heures, M. Votre interview a lieu dans…
- Une heure, je sais, j’ai entendu. »

Il marqua un temps d’arrêt, avant d’hausser les sourcils.

« …dix-huit heures ?
- Vous étiez très fatigué. Et il ne vous reste plus que cinquante-deux minutes et vingt-trois secondes maintenant. »

Ah oui, c’est vrai. Il avait pris un verre… ou quatre, hier. Histoire d’oublier ses soucis. Pas une solution définitive mais…

Eh. Une solution quand même.

« Il est peut-être temps que je me dépêche, alors. »

( . . . )

« En premier lieu, M. Stark, je voulais vous remercier d’avoir accepté notre demande d’interview. C’est un plaisir de vous avoir avec nous. »

Stark détacha son regard des longues et fines jambes de la journaliste pour ancrer son regard dans ses yeux couleur océan. Un sourire charmeur étira ses lèvres.

« Tout le plaisir est pour moi. Et appelez-moi Tony.
- Très bien, M. Stark. »

Elle décroisa les jambes, tirant sur le bas de sa robe un peu trop courte à son goût, mais pas du tout à celui de l’homme qui lui faisait face. Son petit calepin ainsi calé sur ses genoux, prête à rédiger, elle pu enfin commencer.

« Certains disent que le départ du Captain a signé la fin des Avengers en refusant de signer les Accords– sans vouloir faire de mauvais jeu de mot. »

Son sourire en coin prouvait le contraire. Elle reprit.

« Et vous, en tant que leader…
- Co-leader. », coupa Stark. Eh oui, il avait beau avoir toutes les qualités de chef, autant orateur que fin stratège… bah, c’était pas son truc. Tout simplement.

La journaliste arqua un sourcil.

«  Vraiment ? En tant que co-leader alors, qu’en pensez-vous ? »

Ouch. Elle commençait fort. Mais Stark avait déjà prévu le coup.

« Eh bien, je dirais qu’il n’y aura jamais de fin véritable pour les Avengers. Il y a, dans le monde et même dans d’autres galaxies, un nombre indéfinissable d’ optimisés, pour reprendre les termes d’un ami. Des gosses qui ont grandi avec cette vision de sauveurs, de vengeurs – nous. On les inspire et ils veulent prendre la relève. Ils veulent aider. Ils veulent casser des œufs. Et il suffit de les former. »

Oui, il pense à un gain en particulier quand il dit ça. Un gamin du Queens, pour préciser.

Le frottement stylo-feuille cessa. Stark remarqua quelque chose qui l’amusa fortement : il vit que malgré toute la technologie si utile auquel elle avait accès, la journaliste préférait…

« Une seconde. Comment vous vous appelez ?
- Winona. Winona Courtney.
- D’accord, Winona. Beau prénom, en passant. »

Elle avait beau rester professionnelle, lui n’y était pas du tout obligé. Alors, pour séduire, rien ne vaut la flatterie. Et il sut qu’il avait marqué des points lorsqu’il vit une légère teinte rosée poudrer ses joues.

Mieux qu’un trois points de Tony Parker (mdr).

«  Former, je vois, hum-hum. »

Bizarrement, ce hum-hum dubitatif ne plut pas des masses à Stark. Mais on lui avait déjà reproché de soutenir des causes perdues, d’avoir ses folies. Tant pis. Courtney reprit.

« Et que feriez-vous si jamais ces jeunes préfèrent plutôt suivre l’exemple du Captain ? »

Tony se redressa sur son siège. OK, il avait pas affaire à une cruche ; elle savait oû tacler. Il réfléchit quelques instants.

« Steve voulait bien faire... à sa manière. Et même si on a eu certaines divergences à propos de ces Accords, même s’il est maintenant considéré comme un criminel, il a été un Avenger, un bon Avenger, et je pense qu’on ne peut pas lui retirer cela. Combien de fois a-t-il sauvé la Terre ? »

Il sourit pour masquer son trouble. Bien sûr, il en voulait toujours à Rogers de lui avoir caché la vérité mais… mais de l’autre côté, il comprenait. Parce qu’il aurait sans doute fait pareil.

Ou pas.

En vrai, il ne sait pas.

Difficile de prévoir ses propres réactions, hein ?

« Des divergences d’opinion ?
- Ouais, des divergences d’opinion. C'est ça, exactement. »

Et des remords. Et de la culpabilité.
Une pointe d'arrogance aussi, et étonnamment, pas du côté où on aurait pu s'y attendre.

« Vous travaillez toujours pour le gouvernement ?
- Je n’ai jamais travaillé pour. Je travaille avec.
- Pourtant, les Accords transmettent vos responsabilités…
- Mais vous savez qui je suis. »

Il arbore une mine entendue. Cette simple phrase résumait à elle-même la situation : sa place, sa réputation, son influence ; des choses qui aident sacrément bien à résoudre un conflit. Avec un petit coup de pouce financier, évidemment.

« Vous êtes Iron Man.
- Et avant tout Tony Stark. »

L’homme derrière la machine.

«  Vous raccrochez le costume ? »

Et là, elle avait arrêté d’écrire, le fixant d’un regard inquisiteur.

« Cosmopolis a bien besoin de super-héros dignes de ce nom.
- En d’autres termes, c’est un non ?
- En d’autres termes, aussi longtemps que je serais là, Iron Man veillera sur la ville et ses habitants. »

Pas seulement pour l’envie d’aider, mais parce que… ça en devenait une drogue.

Un besoin, une envie.

Et quand on aime, pas facile de s’arrêter.

« Dernière question : pourquoi Cosmopolis ?
- La découverte, la curiosité. Les aliennes.
- Je vous demande pardon ?
- Votre technologie de dissimulation a beau être très perfectionnée, la mienne l’est encore plus. »

Il sourit.

« Démasquée. »

Elle sourit.

« Et qu’est-ce que vous en dites, alors, Tony ?
- Que la femme mauve a aussi ses attraits. »

Et le reste relève du privé.

The End.
Or Not.

« L'aventure ne fait que commencer. »



TONY STARK


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 16:37
:heybb:

C'est donc sur cette bête que tu travaillais depuis tout ce temps, Sir Tony ! Ça claque !
Je suis contente de savoir que plus les secondes passent... Plus tu es proche de venir à ma rescousse ! Bon courage pour la suite de ta fiche ! :h2:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 16:54
LA FICHEEEE !!

Bon courage pour finir (c'est déjà super trop bien :perf:)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 17:20
OOOOOH !!!
Quelle belle fiche, je suis admiratif ♥️
maintenant faut aller sauver Reiner, monsieur Tony !
:wink:



DrakeKeo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 17:31
Wow, la fiche pète la classe... il fallait au moins ça pour notre chère Tony :wink:
Bon courage pour la suite de ta fiche !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peter Parker
FONDATEUR - SPIDERMAN
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Juil - 18:58
Pk tu me clash comme ça sans pression alors que tout ce que je te donne c'est de L'AMOUR ET DU COURAGE PUTAIN INJUSTICE
Bon en tout cas ça fait tellement plaisir de voir cette fameuse fiche Mr Stark, maintenant il reste plus qu'à la remplir :hug:

PS : je pue pas du cul
pas besoin d'aller vérifier




les cadeauuuux <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Juil - 9:19
AAAAAH TONY STARK.
Je fangirlise.
Je.
Je.
Voilà.

Bon courage ♥️ et puis bon on parle de RDJ en visu donc fab.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 20:50
:faint:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Peter Parker
FONDATEUR - SPIDERMAN
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Aoû - 18:30

C'est dans la boîte !

Bienvenue sur le forum

AAAAAAH BAH QUAND MÊME ! APRES TOUT CE TEEEMPS JE SUIS PRESQUE EMU. L'histoire est beaucoup trop stylée, surtout la fin ça hype trop, limite j'entendais la musique super hype dans ma tête. Bon je vais pas te le redire 400 fois mais je pouvais pas espérer un meilleur Tony que toi :cry: :hug:

Tu peux désormais t'attarder sur la paperasse : recenser ton avatar, ton irl si tu en as un et ton métier. N'oublie pas d'aller poster ta fiche de liens ! Bon jeu !




les cadeauuuux <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
J.A.R.V.I.S., SOMETIMES YOU GOTTA RUN BEFORE YOU CAN WALK (iron man ;; tony stark)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Personnages :: création :: admis-
Sauter vers: