ANNÉE 1983, DAVID, DERRICK ET DUSTIN, PASSIONNÉS PAR LA SCIENCE-FICTION ET LA POP CULTURE, DÉCIDENT D'ENVOYER UN MESSAGE DANS L'ESPACE GRÂCE À UN ORDINATEUR SOPHISTIQUÉ DEPUIS LEUR PETIT GARAGE À COSMOPOLIS, DANS LE CONNECTICUT. PUIS C'EST PARTI EN COUILLE.PLUS DE TRENTE ANS APRÈS, GRÂCE AUX EXPLOITS INFORMATIQUES DES "3D" (POUR "THREE DICKS"), LES ALIENS FOULENT ENFIN LE SOL TERRESTRE ! MAIS À QUEL PRIX ? C'ÉTAIT À L'ÉPOQUE UNE SIMPLE PASSION. NI FEMME, NI EMPLOI, DAVID, DERRICK ET DUSTIN ONT PASSÉ LE PLUS CLAIR DE LEUR TEMPS (ET LEUR VIE) À ÉTUDIER L'ESPACE ET LA POSSIBILITÉ DE LA VIE AILLEURS QUE SUR NOTRE BELLE PLANÈTE. SANS DIPLÔMES OU CERTIFICATS, ILS SE CONTENTENT DE CONCEVOIR DES ORDINATEURS ET AUTRES SOFTWARES CHEZ EUX DANS LE SEUL INTÉRÊT D'ENVOYER UN MESSAGE AU-DELÀ DE LA SURFACE TERRESTRE. ILS L'ONT APPELÉ CODE COSMO EN HOMMAGE À LEUR VILLE CHÉRIE (C'EST FAUX, ILS N'ONT JUSTE AUCUNE IMAGINATION), COSMOPOLIS.
EN COURS D'AFFICHAGE (WADE ET LE CODE SE BATTENT)

Les visiter en attendant : CLICK !
dabberblimp"




 

Partagez|

higher (tony)

*
FONDATEUR - SPIDERMAN
Peter Parker
Crédits : -594

Ven 17 Aoû - 14:31



higher

w/ tony





Trois mois.
Voilà trois mois pendant lesquels tu as pu vagabonder librement dans Cosmopolis sans la supervision de ton mentor. Tu t'en es réjoui les premiers temps, c'est vrai. Tu étais libre d'aller là où tu voulais, assister aux missions de tes choix (à quelque chose près), faire preuve de tes qualités d'homme et de héros. Pourtant, les derniers évènement survenus ont eu de quoi te chambouler - de ta rencontre avec Eddie à celle avec Deadpool, en passant par ton premier rencard et cette histoire de bombe invisible. Aussi excitantes chaque aventure avait pu être, tu n'as jamais arrêté de pensé à Tony Stark. Que ferait-il, que te dirait-il, que penserait-il, de quelle façon roulerait-il des yeux face à ceci ou cela, et surtout, de quelle façon il te punirait ? C'est peut-être avec la crainte de représailles que tu as pu te contenir un tant soi peu et il faut, désormais, simplement espérer que la ERK ne fasse pas trop d'histoire pour tes... petits écarts.

La nouvelle a fait le tour de la ville, c'est difficile de passer à côté : Ironman, aka Tony Stark, vient enfin poser ses valises ici. Un héros de plus au compteur, une liberté en moins pour toi.
Cependant, tu ne peux t'empêcher de t'en réjouir. Enfin un visage vraiment familier !

Tu profites de la fin de ton tour de quartier en costume pour t'arrêter à la tour Stark. Oh... Allez, tu peux bien lui faire une petite surprise. Tu es sûr qu'il sera super content d'apprendre que tu es encore en vie et que tu as bien travaillé.

Sans plus attendre, tu t'agrippes à la façade et escalades à vitesse grand V jusqu'au sommet. Ne regarde pas en bas, ne regarde pas en bas, ne rega- AAAAH merde j'ai regardé. Tu déglutis. Tu ne t'y feras jamais.
Un peu plus loin, une fenêtre ouverte : voilà ton ticket d'entrée !
Tu ricanes et te glisses à l'intérieur, finissant dans un des bureaux du bâtiment - vide.


Trop facile. Ricanes-tu en haussant les épaules. Tu retires ton masque puis enchaîne, à mi-voix : Ah bah bravo Mr Stark, on laisse entrer les gens comme ça, par les fenêtres, sans même un petit bip pour alerter la sécurité. Ohlala franchement ça me déç- Bip. Oh-oh.

Tu te mets en position, regarde autour de toi. Par où va arriver la sécurité ? Attends, c'est quel type de sécurité ? Ca peut pas être des personnes lambdas, c'est Stark Industries quand même.

Soudainement, un bruit sourd, puis la pénombre. Le blindage des fenêtres est enclenché, une lumière rouge s'emparer de la pièce. Ca sent pas bon, ça sent pas booon. Tu essayes d'ouvrir la porte pour rejoindre le couloir, en vain. Elle ne s'ouvre pas. Merde, merde, merde... Tu regardes autour de toi, prêt à bondir pour esquiver qui que ce soit (ou... quoi que ce soit). Soudain, tu peux voir les murs bouger.
Non, des parties du mur bouger. C'est quoi ça ?! Des canons ? MAIS QUI FAIT ENCORE CA ?? Oh non pitié pas des lasers je veux pas finir comme les types coincés dans le couloir dans Resident Evil.

Une voix robotique surgit de nulle part.

Intrus repéré. Système de sécurité enclenché.
Intrus repéré
.


N-N-Non je suis pas un intrus attendez !! C'est moi, Peter Parker ! Spiderman ! Euh. T'entends comme le déclic d'un pistolet. C'est quo ça encore ? Stop stop stop ! MR STAAAARK !!? Pan.

Tu baisses la tête. Tu as une flèche plantée dans la cuisse. Vraiment ?
Tout à coup, tes muscles se raidissent, tu n'as plus le contrôle sur ton corps et tu t'étales au sol, paralysé de la tête au pied.

Tu voulais juste dire bonjour.


coded by blair of shine & ooc




Voir le profil de l'utilisateur
*
IRON MAN
Tony Stark
Crédits : 1

Jeu 23 Aoû - 12:46


Dream in my soul. And I won't let it go. You know that.

They try to keep me down but I just get higher.

La tour STARK. Un gratte-ciel impossible à rater, même au milieu des immenses buildings qui composent Cosmopolis. Et, à moins d’être légèrement idiot sur les bords, il est tout aussi impensable de ne pas comprendre qui la possède : les cinq lumineuses lettres majuscules en indiquent l’appartenance avec une certaine pointe d’excentrisme. Mais n’est-ce pas là tout le côté tonyfique de la chose ?

Composée d’exactement cent deux étages faisant d’elle la plus massive tour de la ville au delà de la Zenith, elle se dressait ainsi au beau milieu du centre de la ville, étincelante d’alliage de béton armé et de vibranium.

Une merveille de technologie.

C’est ce que se disait Stark en la contemplant, perché sur le M jaune d’une grande firme américaine, à déguster tranquillement son royal deluxe, encore en armure. En fait, il venait tout juste de coffrer un type qui se prétendait être le maître des univers et qui voulait asservir l’espèce humaine en balançant une solution chimique sous forme de brume sur la Terre en piratant l’un des satellites de Tony.

Bref.
La routine, quoi.

Alors, il profitait de ce léger répit pour casser la croûte avant qu’une nouvelle menace de ne se déclen...

« Patron, nous avons une intrusion au niveau de la fenêtre E-473. »

Bah tiens.
Quand on parle du loup.

« - Lance le protocole habituel, F.R.I.D.A.Y. Qui est-ce ? Encore le Fantôme ?
- Peter Parker, M. »

Stark haussa les sourcils dans une moue de surprise.

« Peter ? Mais qu’est-ce qu’il... F.R.I.D.A.Y., désactive le protocole, tout de suite !
- J’ai bien peur qu’il ne soit trop tard, M. Stark. Peter vient d’être piqué par une de vos flèches paralysantes. »

Tony finit sa bouchée parce que gaspiller c’est mal, et voilà que le masque doré se referma sur son visage, faisant ainsi apparaître les diverses données indispensables à l’utilisation de l’armure. Réacteurs allumés.
Et Iron Man s’envola dans le ciel.

Pas même quarante secondes plus tard, il passa par la même fenêtre utilisée par l’adolescent quelques minutes auparavant. D’ailleurs, au centre de la pièce, Spiderman, masque gisant à ses côtés, était étendu en bon Jésus, bras en croix, la fléchette plantée dans sa cuisse. Le bruit de l’alarme était assourdissant.

« M., les canons ne sont pas encore désactivés, ils vont vous...
- Ils risquent de le tuer ! »

Il arma ses répulseurs. Deux missiles vinrent s’écraser contre le mur à sa droite, tandis qu’à gauche, ce furent les puissants rayons bleutés qui détruisirent l’armement. Le matériel vola en éclats, pulvérisé.

« M., vous venez de...
- Je sais. »

L’armure se rétracta lentement dans l’implant au milieu de sa poitrine, et Tony plongea la main dans sa poche pour en retirer une petite fiole de couleur verte – prévoyant. Il s’agenouilla contre le corps si immobile de Peter et lui injecta le produit sans autre forme de procès, sourcils froncés.

« Maintenant que tu peux parler, petit, tu peux m’expliquer pour quelle raison je viens de détruire environ deux millions de dollars ? »
@PeterParker
J’y ai mis quatre décennies, mais le voilà.



TONY STARK


Voir le profil de l'utilisateur
*
FONDATEUR - SPIDERMAN
Peter Parker
Crédits : -594

Jeu 23 Aoû - 15:36



higher

w/ tony



C'est presque un miracle que Tony Stark puisse arriver pile au bon moment après tout ce temps où, effectivement, tu aurais aimé qu'il soit là pour te sauver la mise. Tu lâches un soupir de soulagement puis de gêne quand il t'enfonce l'aiguille sous la peau - ça fait mal, bon sang.

Très vite, tu redeviens maître de ton corps. Tu parviens à t'asseoir, quelque peu secoué par le simple fait que tu as encore failli mourir. Pendant ce temps, Mr Stark semble quelque peu froissé et attend des explications. Tu entrouvres la bouche, à la recherche d'une excuse. Attendez... Deux millions ?! Oh... Un silence de quelques secondes s'impose. C'est un peu de votre faute, si j'étais reconnu dans votre base de données en tant que Spiderman et non pas un intrus on en serait peut-être pas là... Il te fait les gros yeux. Chut, Peter, arrête toi là. Tu jettes un regard un peu gêné vers Stark.

C'est juste que- ça fait trois mois. Je voulais vous faire une surprise. Vous dire... Bonjour... En mode... câlin surprise. Et, euh...

Tu te pinces les lèvres. Il est temps d'arrêter d'essayer de te justifier. Tout à coup tu prends un air vraiment outré et regarde le bazar autour de vous. Attendez ça m'aurait VRAIMENT tué ? Mais pourquoi vous avez une artillerie pareille dans une tour ?! Et si un oiseau rentrait, il se ferait tuer aussi ? Non vous n'avez pas le droit d'achever tout ce qui rentre par la fenêtre ! Vous auriez eu ma mort sur la conscience et-

Tu te stoppes, à nouveau. Désolé... Tu baisses la tête, quelque peu déçu de la façon dont les choses ont tourné pour le coup. Du coup... Bonjour, hey, ça fait un bail.

Mine de rien, cette entrée d'Iron Man était beaucoup trop stylée. Tu aurais dû filmer ça.

... Je peux voir les autres pièges ici ?

Dis-tu, définitivement un peu trop emballé.


coded by blair of shine & ooc




Voir le profil de l'utilisateur
*
IRON MAN
Tony Stark
Crédits : 1

Lun 3 Sep - 19:13


Dream in my soul. And I won't let it go. You know that.

They try to keep me down but I just get higher.

« Maintenant que tu peux parler, petit, tu peux m’expliquer pour quelle raison je viens de détruire environ deux millions de dollars ? »

Pas vraiment que l’argent ne soit un problème ; à vrai dire, pour le multi-milliardaire, c’était bien le dernier des derniers. Son industrie était en plein essor avec l’arrivée des nouvelles technologies aliennes. Tout marchait pour le mieux, et il n’allait pas s’en plaindre.

Enfin, en espérant que Peter ne vienne pas trop souvent le voir : à ce rythme, il risquait de vite finir fauché.

Mais là n’est pas la question.

Et la véritable réponse, c’est que Stark a eu foutument peur pour le petit, mine de rien.

Comme il avait peur pour lui chaque fois que l’adolescent faisait quelque chose d’insensé.
Et dire que là, il aurait pu disparaître non pas à cause d'un ennemi, mais des défenses du héros de fer ?
Insensé.

Une phrase lui traversa l’esprit.

And if you died, I feel like that's on me. I don't need that on my conscience.

Parce que si Peter mourrait, il s’en sentirait responsable.
Parce que si Peter mourrait, c’était comme si lui-même mourrait.
Et là il pourrait vraiment prétendre avoir tout perdu.

Pourquoi ?

Lui seul l’avait entraîné dans toute cette histoire, lui seul lui avait fourni ce costume perfectionné. En fait, il avait réellement vu un très grand potentiel en Parker. Le gamin était intelligent, il savait prendre des décisions rapides, comme l’exigeait le terrain. Bon point. Bon, il était aussi très maladroit, avec un manque d’expérience lié à son jeune âge mais… il voulait bien faire. Et c’est ça qui a plu à Tony.

Il ne baissait pas les bras.

Et cette qualité en faisait la fierté du mentor.

Fierté, qui, pour le moment, était mise de côté à la vue des dégâts de la pièce. Et les explications – ou plutôt les excuses – ne firent qu’aggraver la situation.

Tony lâcha un soupir excédé.

« Tu es en train de me dire… »

Il marqua une pause, cherchant ses mots dans une grimace de désarroi. Peter le surprendrait toujours.

Et pas forcément dans le bon sens de l’expression.

« …que tu as provoqué tout ça pour me dire bonjour ? »

Il eut un geste vague vers le tas de débris, d’un air déxaspéré. Oui, désaxpéré, pur produit du mélange entre désespéré et exaspéré, une moue exclusive by Tony.

« Bon, écoute. Premio, ça ne tuerait pas un oiseau, parce que l’algorithme est basé sur la silhouette humanoïde, et que, normalement, un humain passe par la porte. Normalement. Deuzio… »

Il plissa les yeux avant de souffler un coup en fixant le mur à sa droite. Quand son regard revint enfin sur l’ado-araignée, il était noir.

« Bon sang, c’est ce que J’ESSAYE d’éviter ! »

Nouveau soupir. Il marqua un silence de quelques secondes, le temps de reprendre ses esprits. Le petit avait l’air penaud, complètement et vraiment désolé. Alors il conclût son sermon par un :

« Fais attention à toi, Peter. »

Il allait enchaîner lorsque Parker lui coupa la parole. Stark haussa aussitôt les sourcils.

« ...Non. Par contre, suis-moi. Je vais te montrer quelque chose. »

Il se releva, épousseta son pantalon de marque de la main avant de tendre cette dernière au gamin. Cette fois, pas question de passer par les airs, ils prendraient tout simplement l’ascenseur qui les attendait déjà, on dit merci F.R.I.D.A.Y.

Tony appuya sur le bouton étage 100.
@PeterParker
Non M. L'Avocat, je n'ai rien à dire pour ma défense.



TONY STARK


Voir le profil de l'utilisateur
*
FONDATEUR - SPIDERMAN
Peter Parker
Crédits : -594

Sam 8 Sep - 0:36



higher

w/ tony



Mr Stark t'engueule. Mais qui serait-il sans ça, après tout ? Tu pinces tes lèvres et baisses les yeux - mais dès l'instant où ton regard le quitte, tu ne peux constater que l'ampleur des dégâts de ta propre bêtise et là encore, tu te meurs dans ton malaise. Une chance qu'il perde patience facilement et te traîne ailleurs, prétextant avoir quelque chose à te montrer.

Tout à coup, tu oublies toute ta gêne et tu lui adresses un coup d'oeil intrigué et très vite, ton sourire creuse tes joues - il monte même jusqu'à tes oreilles. Quand Mr Stark a quelque chose à te montrer, c'est toujours dément. Tu le suis, presque à pas chassés en t'esclaffant. Qu'est-ce que c'est ? Un nouvel accessoire ? Des toiles explosives ? Des toiles empoisonnées ? Je sais : des toiles électriques !! Tu mîmes le geste du lancer de fil d'araignée dans tous les sens, et ce, jusqu'à l'ascenseur.

Une fois à l'intérieur de la cabine, tu constates que le temps est long est lourd. 100ième étage. Ca va prendre une plombe ça ?!

Tu ne sais plus quoi dire. Tu joins tes mains et tu te balances au rythme de la petite musique, d'avant en arrière. Puis tu regardes Stark. Puis la porte. Puis Stark. Je suis content de vous revoir. Et il l'enlace, dans un élan d'inconscience.

Quelques secondes passent. Les numéros défilent sur l'écran. Toi qui espérais profiter de cette étreinte jusqu'au dernier étage, tu trouves ça extrêmement... pesant.

Mmh.. C'était bizarre...

Avant qu'il ne t'affirme tes dires, tu préfères le relâcher aussitôt. Le 100ième étage est à vous - ou plutôt à Tony Stark avec un Peter Parker tenu sagement en laisse. Tu te tiens droit comme un piquet, osant à peine sortir de l'ascenseur.

Alors... Qu'est-ce que vous m'avez préparé...?


coded by blair of shine & ooc




Voir le profil de l'utilisateur
*
IRON MAN
Tony Stark
Crédits : 1

Mar 9 Oct - 14:29


Dream in my soul. And I won't let it go. You know that.

They try to keep me down but I just get higher.

« Je vais te montrer quelque chose. »

Le petit allait franchement halluciner, encore mieux que tout ce qu'il proposait. Stark était certain que cela lui ferait très plaisir... et justement, il se demandait si c'était une bonne idée de le récompenser après le bordel que Peter venait de mettre dans sa tour. Tony savait par contre pertinemment ce que ferait son père à sa place : le virer pendant un temps déterminé de la tour, reprendre le costume... chose que lui-même avait d'ailleurs fait à un moment donné. Seul, plongé dans son propre esprit pendant que la musique d’ascendeur résonnait – du ACDC, évidemment, Shoot to Thrill pour la précision –, il eut une moue agacée. Stark n'était pas son père, il ne devait pas réagir comme lui.

Mais les habitudes ont la vie dure, pas vrai ?

Chasse le naturel...

Sa pensée s'arrêta net.

Peter venait de l'enlacer.

Son cœur rata un battement, de surprise.

Ce n'était pas la première fois que Parker lui faisait un câlin, mais Stark se dérobait toujours à son étreinte en public, un petit sarcasme à l'appui. Pas qu'il n'appréciait pas ça, au contraire, mais surtout parce qu'il ne savait pas comment réagir face à ce paternalisme naissant en lui. Faut dire qu'il n'avait pas eu le bon modèle, aussi : son propre père n'avait jamais démontré la moindre sympathie à son égard. Et même après sa mort, quand Fury était venu le voir pour discuter avec lui, Tony n'avait eu de cesse de démentir qu'un jour son père l'ait aimé.

Vous voulez savoir ce qu'il aimait ?
Un ; le son de sa propre voix.
Fin de la liste.


Tu n'es pas comme ton père, Tony.

La voix résonna à l'intérieur de sa tête.
Pepper.
Dire qu'il voulait un enfant avec elle...

Par pur réflexe, sa main se tendit pour lui tapoter le dos, doucement, presque gêné, une première pour l'industriel. Son regard se riva vers les chiffres qui défilaient, un peu trop lentement à son goût.

« Peter... » amorça-t-il avant de brusquement se taire, (encore) coupé par le gamin. Oui, bizarre, c'était le mot approprié pour la situation.

Il sortit de l'ascenseur, s'avançant dans son laboratoire. A droite et à gauche se dressaient d'innombrables armures, allant du simple prototype jusqu'à la dernière version avancée. Des gadgets, aussi, un peu par tout, éparpillés au sol – Tony n'est pas vraiment le genre de personne réputé pour son côté ordonné. Mais aussi, et c'était ça qui l’intéressait, un caisson fermé, au centre de la pièce.

« C'est bientôt ton anniversaire, je crois ? »

Non, en fait, il ne croit pas, il est certain. Pas qu'il ait retenu la date, hein, mais surtout parce que F.R.I.D.A.Y. venait de la lui souffler à l'oreille.

Il appuya sur le bouton commandant l'ouverture.
@PeterParker
ISSOU.



TONY STARK


Voir le profil de l'utilisateur
*
FONDATEUR - SPIDERMAN
Peter Parker
Crédits : -594

Mer 10 Oct - 20:38



higher

w/ tony



C'est bientôt ton anniversaire, je crois ? D'un coup, tu remontes la tête vers ton interlocuteur. Pendant un instant (trop long, possiblement), tes yeux se sont perdus dans le décor, parmi tous les prototypes et gadgets signés Stark Industries. Cela a beau être similaire à tout ce que tu as pu voir à New York, tu n'as de cesse d'être émerveillé par le travail incroyable de ton mentor.

L'attention te touche, bien qu'elle te surprenne. En fait, n'importe quel élan d'affection de la part de Tony Stark est surprenante. Tu ne t'y feras jamais, tu en es bien certain, quand bien même une partie de toi n'a de cesse de crier que tu en fais une figure paternelle depuis un petit moment déjà, pourtant.

C'est le mois prochain, oui.

Tu avais presque oublié. Entre le déménagement et les événements précédents, tu as dû mal à te rendre compte du temps qui passe. Pourtant, te voilà planté là devant une gigantesque boîte dont tu admires chaque recoin sans oser t'approcher. Enfin, cela ne dure que quelques secondes avant que tu ne finisses par t'approcher pour tapoter le caisson. Il y a définitivement quelque chose dedans (bravo Peter, belle déduction. Tony ne va pas t'offrir une boîte vide, franchement.)

Tu recules par réflexe lorsque tu l'entends s'ouvrir.

Attendez... vous me faites un cadeau, là ? Tu le regardes à nouveau avec de grands yeux, soulignant autant ton étonnement que ton agréable satisfaction. Oui, tu peines à étouffer ton sourire.


coded by blair of shine & ooc




Voir le profil de l'utilisateur
*
IRON MAN
Tony Stark
Crédits : 1

Lun 14 Jan - 8:50


Dream in my soul. And I won't let it go. You know that.

They try to keep me down but I just get higher.

« C'est bientôt ton anniversaire, je crois ? »

Oui, et Tony voulait véritablement lui faire plaisir.

A vrai dire, il savait déjà que ce serait tâche aisée : Peter admirait le moindre de ses faits et gestes. Ça n'était pas le premier et ça ne serait certainement pas le dernier - Stark en avait rencontré des centaines au cours de sa vie, et c'est sans parler des milliers qui trépignaient d'impatience à l'idée de le rencontrer.

Et auxquels l'industriel avait accordé (et le faisait toujours, d'ailleurs) si peu d'importance.

Jusqu'à parfois s'en faire des ennemis mortels.

Mais Peter...

Peter avait ce petit quelque chose en plus qui requerrait toute son attention. Une particularité pas des moindres, en fait.

Est-ce que Stark l'aurait ainsi considéré si le petit n'avait pas été mordu par cette araignée radioactive ?

Pas sûr.

« Password requis. » annonça une voix masculine, un poil trop robotique, interrompant le fil de ses pensées. Les portes du caisson venaient de s'ouvrir et avaient cédé place à une interface qui clignotait régulièrement d'une couleur cyan.

Stark se tourna vers Parker. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire à son interrogation, tandis qu'il s'éloigna d'un pas de l'appareil, une expression taquine au visage.

« Oui. Et d'ailleurs, je ne suis pas certain que tu le ...mérites. » fit le super-héros avec une pointe de sarcasme propre à lui-même. Toutefois, et, haussant la voix, il ajouta à l'intention de l'ordinateur central : « Password : knock-knock. »

Tony savait très bien ce qu'il ferait ensuite : pendant que la dernière protection du caisson céderait passage dans un chuintement d'ouverture, il sortirait les mains de ses poches afin de les entrouvrir dans un geste théâtral. Il laisserait ensuite s'écouler quelques secondes de silence, en fixant le visage émerveillé du petit face au dernier prototype de Spider Phoenix, et enfin, il lui présenterait la nouvelle armure qu'il lui avait fabriqué.

Bip.
Bip.
Bip.


Hein ?

Stark fit volte-face, un mauvais pressentiment le prenant aux tripes. Ses yeux écarquillés se posèrent sur les chiffres qui défilaient, blanc sur rouge, rythmiquement calés sur les bipements stridents.

6.
5.
4.


Un compte à rebours.
Et pas pour fêter la nouvelle année.

« PETER ! »

Il n'eut que le temps d'envoyer un coup de répulseur sur le gamin pour l'éloigner le plus possible.

Boom.

Et dans son dos, le cadeau explosa.
@PeterParker
Ou comment mettre le bordel encore plus.



TONY STARK


Voir le profil de l'utilisateur
*
Contenu sponsorisé

higher (tony)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Parc Tony Neuman à Luxembourg
» tony parker...
» Tony Curtis repose en paix.
» [Parsons, Tony] La deuxième femme
» Anachron Custom (Mise à jour 1er Paint Tony Stark)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: centre-
Sauter vers: