Année 1983, David, Derrick et Dustin, passionnés par la science-fiction et la pop culture, décident d'envoyer un message dans l'espace grâce à un ordinateur sophistiqué depuis leur petit garage à Cosmopolis, dans le Connecticut. Puis c'est parti en couille.Plus de trente ans après, grâce aux exploits informatiques des "3D" (pour "Three Dicks"), les aliens foulent enfin le sol terrestre ! Mais à quel prix ? C'était à l'époque une simple passion. Ni femme, ni emploi, David, Derrick et Dustin ont passé le plus clair de leur temps (et leur vie) à étudier l'espace et la possibilité de la vie ailleurs que sur notre belle planète. Sans diplômes ou certificats, ils se contentent de concevoir des ordinateurs et autres softwares chez eux dans le seul intérêt d'envoyer un message au-delà de la surface terrestre. Ils l'ont appelé Code Cosmo en hommage à leur ville chérie (c'est faux, ils n'ont juste aucune imagination), Cosmopolis.
MERCI DE FAVORISER ANTIS
dabberblimp"



 

 :: Cosmopolis :: dortamm district :: résidences Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

tell me what you know _ ft. Jaemin

avatar
Tim Drake
RED ROBIN
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 21:25


we need to talk


Red Robin observe, depuis le haut de son immeuble, celui qui se trouve en face. Quasiment identique, dans ce quartier ci de Cosmopolis, les résidences se ressemblent mais leurs habitants un peu moins. Même s’il faut les moyens pour vivre ici, il a remarqué qu’il y avait énormément de gens différents et un flux perpétuel d’êtres et d’âmes tournent et retournent dans les rues pour atteindre les autres quartiers. C’est passionnant à regarder et Tim pourrait faire cela pendant des heures, mais pas ce soir. Ce soir il travaille. Ce soir il est sur son enquête principale, celle qu’il traîne depuis déjà plusieurs mois, celle sur Rott, le tueur tranchant.

Tim avait avancé d’un grand pas dans son enquête en découvrant sa vraie identité : Caem. Un humain, lambda, et donc pas un alien, un garçon avec quelques soucis familiaux et psychiatriques aussi. Tim avait rapidement trouvé des informations sur lui, même succinctes, qui avaient suffi à l’aiguiller sur certaines pistes. Il avait interrogé les voisinages, posé des caméras, mené son enquête en quelque sorte, et il avait sorti des dossiers plusieurs profils, divers et variés, mais qui se retrouvaient tous avec un lien avec le criminel, d’une manière ou d’une autre. C’était le cas par exemple de Jaemin Lee, agent du Men In Black de profession, pouvait lire Red Robin sur son ordinateur portatif, un homme de vingt-sept qui n’avait absolument rien d’intéressant dans sa vie -aucune passion notable si ce n’était fumer, pas de loisir, juste le boulot et un chat qui traînait sur son balcon parfois. Un peu triste, comme vie avait songé Tim en se demandant s’il serait comme ça aussi à cet âge, ou plus comme Dick qui pétait la forme et était vraiment toujours trop dynamique pour tout et rien, à faire trois cent trucs en même temps. Oh non c’est trop épuisant rien que d’y penser.

Red Robin range son appareil high-tech et relève les yeux sur le bâtiment en face. L’appartement de Lee est juste dans sa ligne de mire et il ne lui faut que prendre son élan et s’élancer dans le vide entre les deux bâtiments pour atterrir sur le balcon de l’agent du MIB. Red Robin se redresse et jette un coup d’oeil à l’intérieur de l’appartement : il fait sombre. Il ne lui faut pas trafiquer grand chose pour ouvrir la porte fenêtre et se glisser à l’intérieur. Il compte se faufiler, farfouiller un peu, et repartir.
Lorsqu’il se rend compte que quelqu’un le regarde, il sent un regard posé sur lui, un regard froid. Il fait volt-face et au même moment la lumière s’allumer.

... euh t’es qui ?” Tim cligne des yeux. L’homme qu’il a face à lui n’a rien à voir avec Jaemin Lee. Il est beaucoup plus grand, et surtout il est brûlé sur la moitié du visage.
Oops. Mauvaise pioche. Tim fait un sourire un peu gêné et se frotte l’arrière de la tête. “Salut salut, désolé, je me suis trompé d’adresse… fais comme si tu m’avais pas vu ! Ciao !” Et sans transition, Red Robin s’éclipse de l’appartement en prenant même le temps de refermer derrière lui. Il saute sur le balcon inférieur sans se poser de question, tout en ouvrant son plan pour voir où est-ce qu’il s’est trompé. Tim se traite d’imbécile à voix basse : il a décalé sa cible d’un appartement sur la gauche. Il avait débarqué chez le voisin de Lee, un certain Moore… bref. C’était la loose. T’es vraiment pas doué. Faut que tu dormes. Tim s’auto-sermonne et marmonne tout en avisant le balcon dans sa diagonale en haut -le bon appartement cette fois. Il s’élance à nouveau et en une cabriole, il a bien atterri.

Et cette fois, c’est bien en face de Jaemin Lee qu’il se retrouve. Le regard est froid, mais pas de la même manière. Pas du tout même. Red Robin déglutit. Il était moins intimidé par les criminels. Eh ressaisis-toi il va pas te manger.

Bonsoir monsieur Lee, je suis Red Robin, Eureka, et dans le cadre de mon enquête sur le criminel Rott, je souhaiterai vous poser quelques questions.” C’était plus simple quand il mettait des directs du droit pour avoir une réponse. Parfois, Tim aimerait bien avoir un code moral plus proche de celui de Jason, il se prendrait moins la tête, et peut-être qu’il dormirait plus. D’ailleurs, heureusement que ses cernes ne se voient pas sous son masque.


© SWIRLY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Aoû - 17:17

Tell me what you know.

1m65, hahaha

C'est un miaulement qui te réveille, et en ouvrant les yeux, la première chose que tu vois est une boule de poils noirs et blancs qui te regarde d'un air interrogatif.

Tu es allongé en travers de ton lit, tout habillé. Il fait nuit à la fenêtre. Visiblement, tu t'es endormi. Ce n'était pas ce que tu avais prévu de faire, mais la fatigue a eu raison de toi. Tu devrais peut-être te calmer sur les heures supplémentaires. Ça ne te réussit pas beaucoup, ces derniers jours.

Avec une grimace, tu te redresses lentement. Il te faut une cigarette. Alors que tu te diriges vers la pièce à vivre, le chat te suit en trottinant, espérant probablement que tu vas lui donner à manger. Quel sale squatteur, celui-là.

Tu lui verses quand même des croquettes, histoire de le faire taire (et qu'il ne meurt pas de faim, tout de même).

Tu ouvres la porte-fenêtre menant sur le balcon, et tu te retrouves face à un individu en costume rouge et noir, et étonnamment, plus petit que toi.

À tous les coups, c'est encore un gamin qui se prend pour un héros, juste parce qu'il porte une cape et casse la figure à deux ou trois voyous devant une caméra. Quels branleurs, les types de l'ERK.

Tu le fixes pendant quelques secondes. Puis tu t'avances sur le balcon, t'adosses au mur et sors une cigarette. Tu prends ton temps pour l'allumer, et seulement lorsque tu as inspiré et recraché la première taffe, tu réponds enfin.

— Non.

Sans même daigner le regarder.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tim Drake
RED ROBIN
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 31 Aoû - 10:07


we need to talk


Tim déglutit. Ok ça va clairement pas être de la tarte. Se prendre un refus aussi catégorique n’est jamais très agréable, et Tim se dit qu’heureusement qu’il n’est pas aussi sanguin que Damian car sinon il aurait déjà décoché un coup de poing à Jaemin Lee qui le méprise clairement de son regard et dans son comportement. Tim est ennuyé plus que vexé pour sa part. Il comptait régler cet interrogatoire rapidement, mais si l’autre ne coopérait pas, cela risquait de prendre plus de temps, hors il aurait quand même voulu pouvoir dormir au moins un minimum avant le réveil de six heures tapantes de Damian demain matin.

Tim soupire. Il n’a pas envie de faire le moralisateur de service, mais il est un peu obligé. “Ecoutez, ça ne me plait pas plus qu’à vous de faire ça à cette heure, mais je suis obligé. Si vous coopérez ça ne prendra que quelques minutes. Sinon… et bien je doute que cela soit très appréciable pour un agent du MIB de se retrouver en garde à vue.” Tim ne cille pas en disant ça, parce qu’en effet, il n’aurait aucun scrupule à faire arrêter Lee si ce dernier refuse de lui dire ce qu’il sait. Il mène son enquête, autant pour le compte de l’Eureka à laquelle il a dû adhérer en débarquant à Cosmopolis, bien malgré lui, que pour son compte personnel : Red Robin ne pouvait pas être tranquille tant que Rott le tueur se baladait impunément dans les rues de la ville.

Tim observe un peu plus l’homme qu’il a face à lui, et qui l’ignore toujours. Il correspond bien à l’image qu’il s’en était faite : un type banal, commun même, un peu sombre peut-être mais du genre parfait petit agent du Men In Black, et sans histoire.
Enfin, jusqu’à ce soir.
Tim venait à lui avec les histoires. “Rott est un tueur en série qui sévit dans la ville depuis un moment. Il tranche ses victimes de manière assez violente. Mon enquête m’a mis sur votre piste et j’aimerais bien savoir pourquoi. Quel est votre lien avec lui ?” Red Robin est professionnel et concentré, il a activé l’enregistreur vocal qui prendra en compte tous leurs échanges pour qu’il puisse ainsi les analyser d’un peu plus près lorsqu’il serait rentré… Tim soupire discrètement en songeant qu’il ne rentre plus à la Batcave depuis un moment, juste dans l’appartement qu’il partage avec Damian, et parfois Jason. Ca pourrait être pire, se dit-il, Je pourrais le partager avec Bruce en plus.

Tim relève les yeux vers Jaemin Lee, qui est aussi statique qu’une statut. Il ne s’approche pas, mais soudain se rend-compte que peut-être que le type n’a pas de lien avec Rott, mais avec son identité réelle. Tim fronce les sourcils. “Peut-être le connaissez-vous mieux sous sa véritable identité : Caem.” Red Robin croise les bras et attend une réponse, car s’il n’obtient toujours rien de l’autre cette fois, il sera obligé d’utiliser une autre méthode, et pas sûr que ça plaise vraiment à l’Eureka mais tant pis. Il se sentirait un peu comme Jason et il s’éloignerait un poil de la loi. Mais Tim voulait ses informations, coûte que coûte, il n’en démordrait pas, même s’il fallait qu’il reste éveillé jusqu’aux aurores pour cela.


© SWIRLY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Sep - 1:31

Tell me what you know.

dramaaaaa

Il ne se décourage pas. Déterminé, le petit, tu dois bien l'admettre. Il menace même de te faire arrêter, et à en croire son expression, il est on ne peut plus sérieux.

Malheureusement pour lui, que tu veuilles bien l'aider, cela ne change rien. Ce tueur dont il parle, Rott, tu en a déjà entendu parler. Il t'arrive de lire le journal, parfois, et tu y as aperçu son nom. Mais tu ne sais rien de plus.

Alors, tu continues de l'écouter parler sans rien dire pendant un petit moment. Et puis quand il te pose la question de ton lien avec Rott, tu le regardes droit dans les yeux. Les siens, d'un bleu vif, expriment un grand sérieux.

— Aucun, réponds tu en toute honnêteté, et tu te détournes à nouveau.

Plus tard, tu souhaiteras que l'entretien se soit arrêté là. Qu'il ait accepté ta réponse avec résignation et s'en soit allé pour déranger quelqu'un d'autre en faisant irruption sur leur balcon au beau milieu de la nuit.

Tout, plutôt que de prononcer cette phrase ô combien détestable.

Lorsque le nom de Caem franchit ses lèvres, tu ne bouges plus. Tu cesses même de respirer, et ta cigarette glisse de tes doigts sans que tu fasses rien pour l'en empêcher. Ton expression, pourtant, reste aussi indéchiffrable qu'auparavant. C'est comme si pendant un court instant, le temps s'était arrêté uniquement pour toi.

Puis il reprend subitement.

Le plus calmement du monde, tu t'allumes une nouvelle clope.

— Et vous avez des preuves ?

Tu supposes (tu espères) que la réponse est non. Il se trompe forcément. Tu connais Caem. Il est aussi innocent qu'un agneau. Et on veut essayer de te faire croire qu'il est en réalité un tueur sanguinaire ? Non. Tu n'y crois pas.

Tu refuses d'y croire, parce que tu ne veux pas. Malgré l'évidence qui s'impose à toi (son pouvoir, cette violence insoupçonnée en lui dont tu as déjà été témoin), tu refuses, parce que cette idée t'es inconcevable.

Insoutenable.

Tu accroches tes prunelles d'acier à celles du héros, et tu le fixes. Si un regard pouvait tuer, il se serait déjà écroulé.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tim Drake
RED ROBIN
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Sep - 15:14


we need to talk


Tim fronce les sourcils. Cet imperceptible flottement, il l’a senti une seconde, et il ne sait pas vraiment ce que ça veut dire. Et puis le regard de Jaemin Lee se pose sur lui, et il regretterait presque tous ses choix de vie. Ohlala heureusement qu’on a l’habitude de Batman. Même si c’est plus froid que Bruce là, c’est un regard vide et fait pour intimider, travaillé depuis des années. Tu m’étonnes que les aliens supportent pas le MIB. C’est sûr qu’un interrogatoire avec Lee ne doit pas être le moment le plus agréable à passer de son existence. Tim se mord la lèvre inférieure. Evidemment qu’il a des preuves, mais il n’a pas l’intention de balancer tout son dossier à Lee sous prétexte que ce dernier se la joue dur. Il a son boulot, ses connaissances, il les garde -il la joue perso, un peu trop comme Batman parfois. Tim soupire discrètement.

Je ne vais pas vous sortir tout le dossier, mais voici une image vidéo prise le soir de son dernier meurtre, par un témoin.” Il s’avance vers Lee et tend le bras pour que l’image se projette juste au-dessus de son poignet grâce à son ordinateur intégré. Faite par une caméra d’amateur la vidéo n’était pas de très bonne qualité, mais elle avait suffi à Tim pour qu’il fasse une identification, ce qu’il expliqua rapidement à Jaemin. “Comme vous pouvez le constater, il est tatoué et a d’autres caractéristiques physiques particulières, qui ont été confirmées par d’autres témoins.” Lorsque ceux ci étaient en état de parler, mais il ne le précise pas. “Caem possède les mêmes.” rajouta-t-il alors qu’il passait la vidéo pour montrer une image du jeune homme en question. Les preuves étaient avancées, Tim ne doutait absolument pas de son travail. Il éteignit l’ordinateur et croisa les bras.

Est-ce que vous êtes prêts à coopérer à cette enquête monsieur Lee ? Si votre lien avec Rott vous en empêche, il faudra me le dire. Mais cela pourrait vous causer des soucis.” Il ne disait pas cela comme une menace, ni méchamment. Tim n’était pas quelqu’un de mauvais et il pouvait comprendre que, même pour un type aussi froid que Jaemin Lee, certaines choses pouvaient être parfois difficiles à digérer. Il n’avait certes pas de tact mais il ne manquait pas de compassion. Bien sûr que Lee n’avait pas le choix : s’il ne disait pas ce qu’il savait, Tim serait obligé de le considérer comme un acolyte de Rott. Mais il ne voulait pas non plus entrer en conflit avec lui -parce que Jaemin Lee avait quelque chose qu’il avait du mal à saisir, quelque chose qui l’impressionait et l’excitait en même temps, il était ce genre de type inaccessible que Tim aimait décortiquer à coups de théories. Red Robin prendrait le temps qu’il faudrait, mais il saurait se glisser sous cette carapace de froideur pour obtenir ce qu’il souhaitait.

© SWIRLY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Sep - 21:44

Tell me what you know.

en dire le moins possible avec le plus possible de mots : done

Il te suffit d'un coup d’œil à la vidéo pour savoir. Les explications de Red Robin te sont aussi inutiles que pénibles, ne faisant qu'enfoncer le couteau dans la plaie. Tu ne peux plus nier les faits qui te sont jetés à la figure, implacables, incontestables.

C'est bien Caem, l'homme sur cette vidéo, caché derrière ce masque ignoble. Comment pourrais-tu échouer à le reconnaître, alors qu'à peine trois ou quatre jours plus tôt, il dormait à quelques centimètres de toi ?

Tu éprouves soudain une forte envie de détourner le regard de ces images dont la vue t'es si haïssable. Pourtant, tu n'en fais rien. Tu as fini de te voiler le regard, de fuir lâchement cette vérité qui te dérange. À présent, tu dois serrer les dents, et encaisser.

Assumer.

Car tu ne doutes pas une seconde que le monstre que tu as sous les yeux, ce tueur sans pitié, c'est toi qui l'a crée. Tu as toujours pensé que tu n'avais pas une bonne influence sur le garçon. Si seulement tu t'étais douté à quel point.

Il est trop tard, maintenant.

À moins qu'il n'aie déjà déjà été trop tard au premier instant, qu'il ait été perdu depuis le début, condamné par le destin. Toi, Jaemin, tu ne te poses ce genre de questions ; tu préfères encore penser que tout est de ta faute. C'est plus simple. Moins douloureux, peut-être.

Oh, tu n'y échappes pas, à la douleur. C'est, à chaque détail qui prend tout à coup sens, un coup de plus dans la poitrine.

Mais tu ne peux pas, tu n'as pas le luxe de ressentir quoi que ce soit pour l'instant. Tu dois être pleinement conscient, lucide, parce qu'en face de toi, le héros attend ta réponse, et elle peut tout déterminer.

Pas pour toi, mais pour Caem.

Alors tu fais ce que tu sais si bien faire. Tu prends toutes tes émotions, tu les enfermes à double-tour dans un coffre, et tu jettes la clé en même temps que ta clope à peine entamée, que tu écrases sous ton talon.

— Qu'est-ce que vous voulez savoir ?

Tranchant, incisif, le ton avec lequel tu parles. Prudent, le choix de tes mots. Tu ne réponds ni par oui, ni par non, mais par une nouvelle question ambiguë. Elle pourrait tout aussi bien passer pour un début de conciliation, mais il n'en est rien. Tu n'as pas encore décidé ce que tu souhaites, ou ne souhaites pas révéler à cet homme. En agissant comme tu le fais, tu joues à un jeu dangereux, tu en as bien conscience. Mais pour l'instant, c'est le meilleur compromis que tu aies pu trouver. Tu ne peux faire confiance à un inconnu, d'autant plus lorsqu'il se dissimule derrière un masque qui ne laisse rien voir d'autre que son regard résolu.

Toi aussi, Jaemin, tu portes un masque, mais le tien est d'indifférence et non de tissu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tim Drake
RED ROBIN
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Sep - 18:09


we need to talk


La joie de voir Lee céder laisse quasiment aussitôt place à l’agacement de constater qu’il ne veut pas lui abandonner toutes les infos qu’il demande. Red Robin est ennuyé, un peu, parce que tout aurait été plus simple si Jaemin Lee avait accepté de coopérer directement, sans passer par des fioritures de fierté et de dissimulation que Tim allait faire tomber de toute façon. Quand Red Robin tenait le morceau d’une enquête, il ne le laissait jamais filer. Et être impressionné par le personnage ne suffisait pas à le faire renoncer. Tim fronce un peu le nez, parce qu’il se rend quand même compte que l’homme en face de lui n’est pas né de la dernière pluie répondre à une question par une question était le meilleur moyen de retarder les ennuis - qui viendraient quand même, sans doute. Jason aurait sans doute utilisé la manière forte, balancé un “c’est moi qui pose les questions” accompagné d’un pong dans la gueule et s’en serait suivi une bagarre comme il les aimait. Tim n’était pas de ce genre là, il n’était pas plus doux, juste plus malin, il faisait céder les gens à sa manière et ses méthodes pouvaient avoir quelque chose de vicieux, il fallait le dire, Damian l’avait fait remarqué lui-même une fois.

Tout ce que vous pourrez me dire à propos de Rott me sera utile.” répond Tim, mais est-ce vraiment une réponse ? Jaemin Lee peut choisir de ne lui révéler que le minimum et il le sait, mais il ne compte pas se contenter de ça. “Si vos informations se recoupent avec celles que j’ai déjà, tant mieux, si vous m’en apprenez d’autres, c’est parfait. Et sinon, je saurai que vous me mentez.” Et Tim n’aimait pas particulièrement qu’on lui mente, même lorsqu’on appelait Jaemin Lee et qu’on avait cette aura froide et impressionnante. “Vous pouvez mépriser l’ERK tant que vous le voulez, mais c’est la sécurité publique que nous cherchons à défendre. En protégeant un criminel aussi dangereux que Rott, c’est toute la communauté que vous mettez en danger, et cela fait de vous un criminel aussi, par ailleurs.” Tim a le ton suffisant de celui qui sait de quoi il parle, et en effet, malgré tout le mal qu’il peut dire de Eureka, ces derniers restent une organisation qui vise à défendre les citoyens lambdas des gens dangereux, et il a parfaitement conscience que c’est nécessaire. Aux yeux de Red Robin, si Jaemin Lee ne coopérait pas, il ne serait rien de plus qu’un criminel comme un autre. Et il mettait les criminels en taule.

Je ne vais pas me battre avec vous, monsieur Lee. J’ai du respect pour vous et votre organisation, mais même si vous pensez être un proche de Rott, ou plutôt de Caem puisque vous semblez le connaître sous ce nom, cet homme est un dangereux sociopathe qui doit être pris en charge et aidé.Et surtout mis hors d’état de nuir. Mais Tim ne dit pas ça, parce qu’il sent que ce n’est pas en menaçant Lee qu’il arrivera à en tirer quelque chose. Alors malgré l’impression de se faire fusiller par son regard gris, il s’avance vers lui pour le toiser un peu plus. “Je ne partirai pas d’ici avant que vous ne m’ayez dit tout ce que vous savez.



© SWIRLY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Sep - 20:02

Tell me what you know.

i'm gonna go cry in a corner now

T​u dois te rendre à l'évidence en entendant sa réponse ; tu l'as sous-estimé. Ce n'est pas un complet imbécile que tu as en face de toi, malgré ce que les apparences pourraient laisser croire. Il aurait pu te poser des questions plus précises, mais il préfère rester vague, tout en te faisant bien comprendre que tu n'as pas intérêt à lui cacher des choses. Il est clair qu'il n'a pas la moindre intention de te faciliter la tâche.

Ça tombe bien, toi non plus.

— Tout ce que je sais, hein.

Tu pourrais arrêter là ce petit jeu. Laisser tomber les subterfuges, et lui répondre avec franchise. Tu y gagnerais du temps, et lui... quelques détails sur la vie du criminel qu'il est censé arrêter. Oui, tu pourrais ; ce serait même le choix le plus logique. Pourtant, tu sais que tu ne le feras pas. Parce que si quelqu'un doit s'occuper de Caem, peu importe ce que cela implique, ça sera toi. C'est ta responsabilité.

— Vous allez être déçu. Vous cherchez Rott le tueur. Je ne connais que Caem, et il n’a rien d’un meurtrier.

Rien ? Vraiment ? Sois honnête avec toi même. Caem est loin d'être la personne la plus équilibrée que tu connaisses, et venant de toi, cela en dit long. Tu étais déjà conscient qu'il pouvait se montrer violent. Tu ne pensais simplement pas que cela allait aussi loin. Tu t'es fourré le doit dans l'oeil, Jaemin, et jusqu'au coude. Tu peux être fier de toi.

Et surtout, tenter de réparer ton erreur, si c'est encore possible.

— Je vais vous dire ce que vous voulez savoir, Red Robin. Mais avant ça, j'aimerais bien que vous m'expliquiez à quoi ces informations vont vous servir, exactement.

Tes prunelles d'acier le fixent d'un regard plus acéré encore. Ce n'est pas un combat physique qui se joue ici, mais une bataille de volonté, et tu ne céderas pas un centimètre de terrain sans résister. Tout en évitant dans la mesure du possible de lui donner une raison valable de t'arrêter, car il t'a bien fait comprendre qu'il n'hésiterait pas.

— Qu'est-ce que vous avez l'intention de faire, quand vous serez en face de Caem ?

Oh, Jaemin. C'est mal joué. Il n'a aucune obligation de répondre à cette question ; et même s'il le fait, qu'est-ce que ça changera ? À quoi ça t'avancera, hein ? À rien, et pourtant, tu n'as pas pu t'en empêcher. Il fallait que tu saches.

Mais tu regrettes, maintenant, parce que tu n'arrives pas à prétendre que tu n'as pas peur de la réponse.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tim Drake
RED ROBIN
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Oct - 22:25


we need to talk


Tim se retient tant bien que mal de lever les yeux au ciel en entendant la réponse de Jaemin Lee. Il est agaçant, presque même chiant -peut-être pas autant que Damian, mais ça s’en approche, et c’était loin d’être une bonne chose. Hors, si Tim sait être patient, il n’aime cependant pas du tout qu’on le prenne pour un con. Et c’est un peu ce que Lee essaye de faire, avec ses formulations détournées et son jeu de question/réponse à tenter de le faire céder en premier. Mais Red Robin a passé la moitié de sa vie aux côtés de Batman, et si quelqu’un sait jouer avec les mots, c’est bien ce dernier, capable de tout lorsqu’il désire obtenir quelque chose, et ce même de ses fils adoptifs - ils en avaient tous les quatre fait les frais, Bruce pouvait être un père exigeant.

“Ce qui m’importe ce n’est pas ce que vous croyez qu'il est,” répond Tim, et son ton est sec et sans affect, “Caem et Rott sont la même personne, et tout ce qui concerne l’un, concerne l’autre. Que vous ne soyez en lien qu’avec Caem ne vous rend pas moins proche de Rott.” Tim n’en avait, pour ainsi dire, rien à faire du lien qui unissait Lee et le criminel. Il ne souhaitait que faire son travail, Jaemin Lee faisait partie des tâches à surmonter et il la surmonterait comme toutes les autres. Il n’avait aucune pitié pour les hommes aussi méprisants que l’agent du MIB, surtout pas pour les simples exécutants du genre de l’agent Lee. Red Robin s’était informé sur l’organisation et il savait que leurs méthodes étaient souvent controversées, surtout concernant les aliens. En tant qu’agent d’Eureka, il ne pouvait faire ce qu’il voulait à Cosmo, mais en tant que Red Robin, il avait déjà commencé une enquête sur le Men In Black et farfouillé un peu dans leurs fichiers, car rien ne lui plaisait chez eux. Jaemin Lee non plus apparement. Si Tim l’avait trouvé impressionnant à première vue, il se rendait-compte désormais qu’il était surtout entêté et agaçant.

J’ai l’intention de l’emmener au poste le plus proche pour qu’il soit arrêté, puis il comparaîtra devant la justice, et il sera mis en prison pour purger sa peine comme tous les criminels de son genre.” Tim avait balancé la phrase d’un souffle, sans aucune intonation particulière, comme une routine. Qu’aurait-il pu dire d’autre ? Il n’allait pas mentir à Jaemin Lee, il n’avait pas la moindre raison de le faire. “Maintenant j’aimerais vraiment que vous me donniez les informations que vous possédez, monsieur Lee, et ce n’est pas la peine de me répondre pas une autre question.” Tim avait cru qu’il pourrait s’amuser avec l’agent Lee, mais soit ce dernier était véritablement inaccessible, soit totalement plat et il n’y avait rien derrière cette carapace. Mais dans ce cas, qu’est-ce qui l’empêchait de lui parler de Rott ? N’importe qui en apprenant qu’une connaissance était accusée d’un crime s’exclamait au moins que ce n’était pas possible. Lee n’avait même pas vraiment démenti, et s’était contenté de sous-entendre qu’il ne voulait pas répondre. C’était presque bizarre. “Quel lien entretenez-vous avec Caem ?” répéta Tim “Est-il un membre de votre famille ? Votre frère, votre cousin ?” Bien sûr, il savait déjà que ce n’était pas le cas d’après les fichiers qu’il avait trouvé sur Jaemin Lee, mais c’était une stratégie d’approche. “Un ami proche ? Un amant ?” Il laissa sa dernière question en suspens et attendit une réaction.




© SWIRLY




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Oct - 19:07

Tell me what you know.

je décède un peu plus à chaque réponse

L​a réponse qu’il te fait est d’une logique indiscutable, et tu devines à sa façon de s’exprimer que sa patience arrive au bout de ses limites. À contourner ses questions, tu n’as finalement rien accompli, si ce n’est parvenir à l’agacer ; et même si ce guignol en costume ne t’intimide pas le moins du monde, tu n’es tout de même pas assez déraisonnable pour te mettre Eurêka à dos en protégeant un tueur, d’autant plus que son identité est déjà découverte. Quoi que tu puisses dire, cela ne changera probablement rien. Tu n’as aucune chance de trouver Caem avant que Red Robin ne le fasse. Tu devrais lui raconter ce que tu sais maintenant, ranger tout cela dans un coin de ta tête et ne plus y penser. Ça ne devrait pas être difficile. Tu as l’habitude.

Alors, qu’est-ce qui te retient encore ?

Sa nouvelle interrogation t’arrache à tes questionnements intérieurs, seulement pour t’en poser d’autres. Mettant de côté ses suggestions qui ne s’attirent qu’une exclamation dédaigneuse de ta part, il ne reste pas beaucoup de qualificatifs qui pourrait s’appliquer à une relation. Tu réalises vite qu’aucun d’entre eux ne correspond à ce que représente Caem à tes yeux. En fait, tu est tout simplement incapable de le résumer avec des mots. Peut-être parce que mettre des mots sur ce que tu ressens, ce serait reconnaître que c’est bien réel, que tu tiens vraiment à ce garçon. Et ça, c’est quelque chose que tu ne peux pas encore faire – pas à voix haute, en tout cas.

Tu finis par hausser les épaules, mais tu as laissé passer quelques secondes de trop pour que cela paraisse naturel.

— Rien de tout ça, non. C’est juste un gamin auquel j’ai sauvé la vie il y a quelques années.

Techniquement, tu ne mens pas, et rien dans ton expression ne laisse transparaître la moindre émotion. Pourtant, tes propres paroles sonnent incroyablement faux à tes oreilles. Caem est plus que ça (plus que tu ne veux bien l’admettre). Tu le sais, au fond, et prétendre le contraire s’avère plus difficile que tu ne le pensais.

— Des aliens l’avaient enfermé dans un laboratoire. Ils faisaient des expériences sur lui. Quand je l’ai sorti de là, il a fallu des jours pour qu’il se remette à parler. Et à chaque fois que quelqu’un essayait de le toucher, sa peau devenait tranchante comme une lame de rasoir. J’imagine que c’est comme ça qu’il tue ses victimes.

Ta voix ne tremble pas, elle ne change pas de timbre. Tu parles d’un ton égal, presque monotone, comme si rien de tout cela ne t’atteignait. C’est presque effrayant, à quel point tu fais bien semblant.

— Est-ce que j’ai tout bon, monsieur Red Robin ? C’est bien ce que vous avez marqué dans vos dossiers ?

Il faudrait être le plus parfait imbécile pour manquer le sarcasme dans ces deux questions, et tu sais déjà que l’homme debout en face de toi n’en est pas un.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tim Drake
RED ROBIN
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 18:00


we need to talk



Tim a l’impression que finalement, la carapace de l’agent Lee se craquèle, peut-être au moins un petit peu. Mais Red Robin reste professionnel, ne relève pas le sarcasme bien qu’il l’ait entendu, lui-même habitué à l’utiliser, il était au moins aussi fort, si ce n’était plus doué, que Jaemin Lee à ce petit jeu là. L’enregistreur est toujours allumé, tout ce que l’agent dit est soigneusement stocké et conservé pour le bien de l’enquête, mais Tim compte soutirer un peu plus que des informations déjà existantes. “C’est exact, je vous en prie continuez.

Red Robin s’éloigne un peu, échappant à la pression de la présence de Jaemin Lee dont l’aura n’a rien de très agréable -méprisante, agacée, froide comme la glace- il quitte son espace personnel et retrouve aussi le sien en s’adossant à la rambarde du balcon. Maintenant que l’agent Lee a admis que Caem, Rott, et lui avaient un lien, Tim peut entamer les véritables questions, celles qui concernent les crimes et plus seulement les caractéristiques du tueur, dont il a de toute façon déjà connaissance. “Votre “gamin” comme vous l’appelez, est accusé du meurtre de six personnes, pour l’instant.” Car Dieu seul savait s’il n’était pas en train d’en commettre un autre ce soir même. Tim aurait largement préféré partir à sa poursuite que de supporter le sale caractère de l’agent du MIB. “Il a été noté qu’il vous a rencontré à plusieurs reprises ces six derniers mois. Vous n’avez rien remarqué ?” Cette question est une espèce de test. Si Jaemin Lee est malin, il répondra franchement, ou au moins dira une partie de la vérité : il a en effet remarqué des choses, n’importe quoi de suspect. Si il est stupide, et Red Robin espère que ce n’est pas le cas, il niera pour protéger le criminel alors que ce dernier est déjà presque condamné. Et là, cela risque de devenir compliqué. Mais Tim en a marre de tourner en rond, cela fait déjà assez longtemps qu’il prend des pincettes pour que Jaemin Lee ne se rétracte pas dans sa coquille, si tant est qu’il en soit jamais sorti depuis le début de la conversation. Tim commence à perdre patience.

Le 29 juillet, vers deux heures du matin, Rott a été vu dans le quartier par des caméras de surveillance de la supérette du quartier -celle qui a été rénovée après l’incendie je crois. Est-il venu chez vous ? Dans quel état était-il ?” Les questions les plus précises sont volontairement posées sur un ton anodin. Red Robin est déjà quasiment sûr que Rott est passé chez Jaemin Lee ce soir là, juste après l’assassinat sanglant d’un homme. Mais il a besoin d’une confirmation orale.

Finalement, Red Robin cède. Il n’aime pas échanger avec cet homme, qui ne lui inspire aucune confiance mais qui est comme du marbre, impossible de savoir vraiment ce qu’il pense, difficile de le faire trembler. “J’en ai bientôt fini avec ces questions qui vous dérangent, monsieur Lee.” déclare Tim dans un souffl. “Vous comme moi, nous pourrons bientôt retourner dormir, si tant est que vous me répondez honnêtement.

© SWIRLY




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
tell me what you know _ ft. Jaemin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: dortamm district :: résidences-
Sauter vers: