ANNÉE 1983, DAVID, DERRICK ET DUSTIN, PASSIONNÉS PAR LA SCIENCE-FICTION ET LA POP CULTURE, DÉCIDENT D'ENVOYER UN MESSAGE DANS L'ESPACE GRÂCE À UN ORDINATEUR SOPHISTIQUÉ DEPUIS LEUR PETIT GARAGE À COSMOPOLIS, DANS LE CONNECTICUT. PUIS C'EST PARTI EN COUILLE.PLUS DE TRENTE ANS APRÈS, GRÂCE AUX EXPLOITS INFORMATIQUES DES "3D" (POUR "THREE DICKS"), LES ALIENS FOULENT ENFIN LE SOL TERRESTRE ! MAIS À QUEL PRIX ? C'ÉTAIT À L'ÉPOQUE UNE SIMPLE PASSION. NI FEMME, NI EMPLOI, DAVID, DERRICK ET DUSTIN ONT PASSÉ LE PLUS CLAIR DE LEUR TEMPS (ET LEUR VIE) À ÉTUDIER L'ESPACE ET LA POSSIBILITÉ DE LA VIE AILLEURS QUE SUR NOTRE BELLE PLANÈTE. SANS DIPLÔMES OU CERTIFICATS, ILS SE CONTENTENT DE CONCEVOIR DES ORDINATEURS ET AUTRES SOFTWARES CHEZ EUX DANS LE SEUL INTÉRÊT D'ENVOYER UN MESSAGE AU-DELÀ DE LA SURFACE TERRESTRE. ILS L'ONT APPELÉ CODE COSMO EN HOMMAGE À LEUR VILLE CHÉRIE (C'EST FAUX, ILS N'ONT JUSTE AUCUNE IMAGINATION), COSMOPOLIS.
EN COURS D'AFFICHAGE (WADE ET LE CODE SE BATTENT)

Les visiter en attendant : CLICK !
dabberblimp"




 

Partagez

Tell me, Tell me • Meredith [end]

*
Invité
avatar
Invité

Sam 1 Sep - 1:00

Tell Me.

@Meredith
please help me

Incompréhensible.

Les passants regardèrent la scène, un peu curieux, un peu désolé, avant de s’en aller et de le laisser. Tout seul. Sur le trottoir.

Il n’arrivait pas à comprendre. Et il fallait dire qu’elle n’avait pas donné beaucoup d’explications. Jessie était partie, le visage rougie, les joues gonflées, l’air énervée. Et Taylor, plutôt déconcerté, était resté là, à se demander ce qu’il se passait.

Comment ça elle voulait casser ?

Mais c’était elle qui avait demandé à ce qu’ils sortent ensemble ?

C’était quoi le problème au juste ?

Questions sur questions. Le jeune lycéen réfléchissait, les bras croisés sur son torse, au milieu du trottoir où son ex-petite-copine l’avait abandonné. Il n’arrivait pas à comprendre. C’était toujours pareil en plus. A chaque fois, ses partenaires se lassaient, s’énervaient et s’en allaient. Ils disaient des mots comme « absent », « négligent », « ailleurs », « indifférent ». et à chaque fois, Taylor ne comprenait pas. Il était comme ça, non ? Enfin, il ne s’en rendait pas toujours compte. C’était vrai qu’il était souvent dans la lune ou assez silencieux. Qu’il n’était pas très tactile et ne faisait pas trop de câlins. Mais quoi ? C’était si important que ça ? Le jeune homme réfléchit davantage, paumé et dubitatif. Il ne saisissait pas.

De longues minutes passèrent. De longues minutes, avant que le lycéen ne se mette à bouger. A avancer. Un peu au hasard. Perdu dans ses divagations floues, il marchait sans trop savoir où allait, cherchant des réponses à ses questions. Rejouant la scène. Les scènes. Le jour où Jessie lui avait demandé de sortir avec lui, les joues un peu rougies, les mains l’une dans l’autre. Il ne l’avait pas trop remarqué cette petite blonde à forte poitrine qui était dans le club d’échecs de son lycée. Elle était jolie et intelligente. Un peu collante mais pas méchante. Cultivée. Mais Taylor avait accepté non pas parce qu’il n’était pas intéressé mais seulement pour faire plaisir à la jeune fille. Il n’avait jamais dit non à une proposition de la sorte. Seulement, chacune de ses relations s’étaient soldées par un échec. Une rupture. Toujours dans les cris, les larmes ou la lassitude. Avait-il était trop distant ? Ou trop étourdi ? Il n’avait pourtant pas raté leur premier rendez-vous. Ni son concours la semaine passée. Alors quoi ? C’était quoi le problème ?

L’adolescent s’arrêta à un carrefour, attendant que le feu passe au vert pour traverser. Les mains plongées dans les poches de son sweat-shirt gris, il observait les alentours comme le ferait un enfant curieux. Des hautes tours, des voitures qui volaient, des aliens de couleur différente, avec plusieurs bras ou paires d’yeux. Et une jeune femme, à la chevelure blonde et l’air plutôt assurée. Une jolie blonde, plus jolie que Jessie. Plus mature surement, aussi. Taylor battit des cils. Une fois. Deux fois. Traversa quand le feu passa au vert pour les piétons et se pointa devant la jeune femme de l’autre côté de la rue, la fixant de ses grands yeux bleus curieux.

- Dites, je peux vous poser une question ?

Ça aurait été bien un bonjour aussi, non ?
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Sam 1 Sep - 16:37
Tell me, Tell me
Une belle journée s’annoncée aujourd’hui. Et c’était tant mieux car tu étais en congé. Enfin pas tout à fait, le boulot est malheureusement toujours présent malgré tout car tu avais des rapports à remplir… Barbant.

Mais pas le choix, ça faisait déjà trop longtemps que tu repoussais l’échéance. Alors pour égayer un peu cette morne activité, tu t’es dit que ça serait sympathique d’aller remplir la paperasse à l’ombre d’un arbre du parc pas loin de chez toi.
Tu n’y allais pas souvent, c’était l’occasion puisque le soleil était avec toi. T’auras sûrement l’air d’une étudiante faisant ses devoirs mais tant pis. Au moins personnes ne te saouleras. Tu l’espérais. Fortement…

C’est donc armée d’une sacoche remplie de dossiers, tes Doc’s Martens chaussées aux pieds et ton casque vissé sur les oreilles (ta playlist Madonna à fond) que tu te diriges d’un pas assuré vers l’entrée du parc.
Tu n’es plus qu’à quelques mètres. Seulement un passage piéton à traverser encore et tu seras devant les grilles. Seulement voilà, le destin en a apparemment décidé autrement… Qu’est-ce que tu espérais déjà, un peu plus tôt ?

Un jeune homme venant d’en face vient te barrer la route juste avant que tu ne traverses. « Jolis yeux » est la première pensée qui te traverse l’esprit avant de réaliser qu’il tente de communiquer avec toi.
Un peu surprise, tu enclenches la pause avant de retirer ton casque pour le pendre à ta nuque.

-Pardon ?

C’est quoi cette manie qu’avaient les gens de parler à d’autres alors qu’ils avaient des écouteurs ou des casques sur les oreilles ? C’est pourtant un signe flagrant qu’ils n’écoutent pas et ne veulent pas être dérangés, non ?
Enfin tu es polie donc tu vas quand même écouter ce qu’il a  à dire. Mais il n’a pas intérêt à vouloir te draguer. T’es pas d’humeur et t’as pas assez bu pour ça…

Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Lun 3 Sep - 13:37

Tell Me.

@Meredith
please help me

Ah mince !

Il l’avait dérangé.

Flute !

Bon bah…

Tant pis.

Une petite moue s’afficha sur le visage de Taylor alors que la jeune femme retirait ses écouteurs afin de mieux comprendre ce qu’il lui disait. Mince ! Il n’avait pas fait gaffe aux fils qui pendouillaient de ses oreilles – mais fallait-il dire que ce n’était pas le genre de choses que Taylor remarquait facilement ? Hum hum.

Encore était-il que le jeune homme était un peu dérangé de couper la jeune femme dans son élan, sa bouche se déformant en une bouille un peu désolée. Seulement, ses questions ne pouvaient rester en suspend et maintenant qu’il avait l’attention de la passante, il pouvait bien lui demander non ? Se raclant la gorge, Taylor planta ses perles couleur marine dans le regard de la blonde un peu plus grande qu’elle.

- Désolé, je voulais pas vous déranger mais… j’ai un souci.

Si on pouvait dire que c’était un souci. C’était plutôt une incompréhension totale qui faisait qu’il restait totalement sur les fesses. Franchement, pourquoi Jessie ne lui avait-elle pas juste donner plus d’informations.

- En fait, ma copine ? Enfin, elle m’a laissé en plan. Et…

Son cerveau tournait à plein régime, ses bras se croisant sur son torse dans le processus. Comment il devait expliquer la chose au juste ? Il n’y comprenait déjà rien. Comment on faisait pour expliquer une chose que l’on arrivait déjà pas à saisir ? On improvisait. Surement.

- En fait, je comprends pas pourquoi elle a fait ça.

C’était limite si Taylor ne voulait pas gonfler ses joues. Sérieusement, pourquoi c’était si compliqué d’être en couple ? Et pourquoi c’était si compliqué de ne pas se faire larguer ? Et pourquoi elle était partie au juste ?

- Désolé de vous déranger avec ça. Je suis juste… je suis paumé.

Léger froncement de sourcil. Moue contrarié. Bras croisés. Taylor ne savait vraiment plus quoi penser, alors qu’il restait là sur le trottoir, planté devant cette blonde bien plus jolie que son ancienne petite-amie. C’était du grand n’importe quoi mais tant pis. C’était le foutoir dans sa boite crânienne et il n’aimait pas ça – qui aimait ça de toute manière.

- Dites, vous pouvez pas m’aider ?

C’était vraiment pas gagné cette histoire.
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Mar 4 Sep - 11:29
Tell me, Tell me
Il gagne un bon point, il semble contrarié de t’avoir dérangé. Cela t’adoucit légèrement. Il a un souci, s’il est perdu ou cherche quelque chose, tu peux bien le renseigner, ça ne te prendra que quelques secondes sur ton temps…

Mais tu déchante bien vite en entendant la suite de sa tirade. Copine ? Largué ? Aider ? C’était quoi ça ? Une blague ? Une très mauvaise technique de drague ? Malheureusement pour lui t’es pas du tout du genre à t’apitoyer sur le sort d’un parfait inconnu.
Il a l’air sérieux et super concerné en plus. Ton visage reprend son air revêche habituel et ta langue émet un claquement agacé.

-J’ai une tête de conseillère matrimonial ? Navrée pour toi mais je ne peux pas t’aider….

Un peu trop cash Meredith, il vient de se faire largué, t’aurai pu être plus cool… Aucune envie de te remettre en question, tu reposes ton casque sur tes oreilles, réactives la musique et le contournes pour enfin traverser et rejoindre le parc.
Une fois arrivée là-bas, tu t’installes sur un banc à l’ombre d’un chêne et sors tes rapports pour les compléter.
Sauf que ta concentration est plus qu’altérée. Premièrement à cause de Madonna que continue à t’ambiancer dans tes oreilles et deuxièmement à cause de ce pauvre garçon… Imagines qu’à cause de toi, et du fait que tu ne l’ai pas aidé, il fasse une dépression et décide de faire une connerie… Ce sera entièrement de ta faute.
Putain, tu n’as pas géré… ou alors tu te fais trop de films…

Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Mer 5 Sep - 22:32

Tell Me.

@Meredith
please help me

Ah bah.

Elle est partie.

La rue se désemplit, les passants traversant alors que le feu passait au vert. Ils marchaient en rythme sur les bandes blanches marquées sur le sol, sous le regard intrigué de Taylor qui les observait d’un air un peu absent. La jeune femme était partie. Agacée. Pas intéressée. Elle était partie et l’avait laissé là, avec ses questions. Elle était partie. Et le jeune homme se retrouvait bien embêté.

L’adolescent la regarda disparaître dans la foule, une moue déçue s’étirant sur ses lèvres. Bon, c’était prévisible comme scénario. Peu de gens allaient se prêter au jeu du jeune homme en plein milieu d’un passage piéton. Mais bon, elle aurait pu être plus gentille. Et moins sèche. Plus… plus douce quoi. Taylor fourra ses mains dans les poches de son jean, boudant presque, réfléchissant de nouveau. Et il faisait quoi maintenant ?

Ses lèvres ne semblaient pas vouloir s’étirer autrement qu’en une moue pensive, son corps n’ayant pas bougé depuis le départ de la blonde. Il était resté là, près du feu, à réfléchir sur les paroles de son ex-petite-amie. Paroles qu’il ne comprenait d’ailleurs toujours pas. C’était trop complexe. Trop ambiguë. Trop pour lui. Pourquoi n’avait-elle pas été plus claire franchement. Au lieu de le planter là comme un imbécile. Taylor lâcha un nouveau soupir, faisant finalement demi-tour sur le passage piéton. Il ne pouvait décemment pas en parler à sa mère de cette histoire. Elle allait lui faire les gros yeux, encore. Comme lors de sa rupture avec Grace. Et Zacc. Et Cassidy. Nouveau soupir. C’était bien trop compliqué.

Marchant lentement, l’adolescent ne semblait pas prêt de rentrer chez lui. Et pour cause, il réfléchissait toujours, plongé dans ses pensées profondes. Il ne faisait pas vraiment attention à où il mettait les pieds, s’il bousculait des gens ou non. Il arrivait à esquiver les poteaux mais cela tenait du miracle et alors qu’il s’engageait sans regarder dans le parc du quartier, il finit par s’emmêler les pieds et s’étaler sur le sol. Voila ce qui arrivait quand on était bien trop pris dans ses réflexions.

Une femme d’un certain âge se pencha vers lui, inquiète et soucieuse. Mais l’adolescent lui fit signe que tout allait bien. Pour autant, il resta par terre, assis en tailleur, à ressasser les derniers événements. Des passants l’observaient avec curiosité, après tout, ce n’était pas tous les jours que l’on voyait un jeune homme assis par terre de cette manière. Et encore moins faire la moue en croisant les bras.
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Jeu 6 Sep - 14:23
Tell me, Tell me
Le stylo plume file sur les lignes vierges du rapport que tu remplis. Ta concentration était finalement revenue mais ce jeune homme étrange reste tout de même dans un coin de ta tête.
En fait, inconsciemment tu t’étais mises à réfléchir à son problème. Sa copine l’a largué et il ne sait pas pourquoi et toi non plus au final tu ne sais pas. Ça a fini par t’intriguer.

Puis ça avait l’air de vraiment le préoccuper. Était-il amoureux de cette fille au point d’en être amené à demander des conseils à une parfaite inconnue ? Sûrement. Peut-être. Tu n’en sais rien, la seule chose que tu sais, c’est à quel point l’amour peut faire des ravages dans le cœur et au mental.

-Fait chier…. !

Tu mords le bout de ton stylo. Tu commences à t’en vouloir une nouvelle fois. Et finalement, comme si l’univers t’offrait une chance de te racheter (même si tu ne crois pas en ces choses là) tu entends la voix du garçon derrière toi.
Tu tournes vivement la tête et le vois par terre en train de rassurer une mamie. Apparemment il vient de tomber… le boulet…
La dame fini par continuer son chemin laissant le jeune homme seul à faire la moue.

Tu replonges tes yeux sur tes dossiers et commences à taper du pied « j’y vais, j’y vais pas ? ». Et finalement, après un nouveau claquement de langue agacé, tu te lèves d’un bon et te diriges vers lui d’un pas rageur. Tu t’énerves toute seule, t’es trop gentille Meredith… ça te perdras.
Tu viens te planter devant lui et parles vite en t’agitant un peu, t’as pas l’habitude d’aller vers les autres et t’es un peu énervée (contre toi-même) :

-J’suis désolée, j’aurai pu être plus sympa tout à l’heure….

Tu t’assois en face de lui et en profite pour t’allumer une clope.

-Mais c’est la vérité, je ne suis pas conseillère matrimoniale. Donc je ne sais pas si je te serai d’une grande aide. Et pars du principe qu’à mes yeux tu es coupable, donc ne t’attends pas à ce que je te caresse dans le sens du poil.

Au moins les choses sont mises au clair. C’est vrai, si c’est lui qui s’est fait larguer, c’est qu’il a du faire un mauvais truc. Et puis par solidarité féminine, tu le considères coupable. Tu expires un volute de fumée avant d’ajouter, un peu plus adoucie :

-Bon, elle t’a dit quoi exactement ta dulcinée ?

Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Ven 7 Sep - 18:32

Tell Me.

@Meredith
please help me

Elle était revenue.

Bon, elle faisait toujours la gueule.

Mais elle était revenue.

Taylor observa la blonde qu’il avait croisé sur le passage piéton s’asseoir face à lui, l’air blasé. Elle était revenue. Il avait un peu de mal à y croire, un peu de mal à comprendre. Mais elle était là, devant lui, assise en tailleur elle aussi. Sa tête se pencha sur le côté, ses paupières papillonnant un instant avant qu’un « oh » de surprise ne sorte d’entre ses lèvres.

- Vous êtes revenue.

Un petit sourire s’étira sur les lèvres de Taylor qui écouta docilement la jeune femme s’excuser, ses yeux se plantant sur ses traits fins tandis qu’elle sortait une cigarette tout en parlant. Elle était un peu rustre et bourrue. Un peu bougonne aussi. Mais pas méchante dans le fond. C’était certainement pour cela qu’il l’avait abordé elle et pas une autre.

Elle énonça son idée sans le moindre filtre, arrachant au jeune homme une moue un peu déçue. Ok, peut-être qu’il y étais pour quelque chose mais il ne savait même pas ce que il avait fait de mal. Tout du moins, il ne le comprenait pas.

- Ok. C’est peut-être de ma faute.

Sa moue ne se décrochait pas de sa face, ses perles couleur marine continuant d’observer le rouleau de tabac que fumait la jeune femme. C’était bien trop complexe pour lui cette histoire. Franchement, les relations amoureuses devaient être moins prises de tête.

- Bah, elle a dit que je ne faisais pas assez attention à elle. Que j’étais trop souvent dans la lune et euh…

Les doigts de Taylor vinrent masser sa nuque, signe qu’il réfléchissait plus que d’ordinaire. Pour d’autres, cela aurait pu être un signe d’anxiété ou de gêne mais ses traits lisses témoignaient assez bien de son manque d’embarras. Tout comme son ton neutre et posé.

- Elle a aussi dit que j’étais trop absent. Mais c’est comme être dans la lune non ? Sauf que… bah je suis comme ça en fait… enfin…

Nouvelle moue boudeuse. Les paroles de Jessie n’avaient pourtant pas été décousues ou brouillonnes, ni même déstabilisantes. Juste crier avec l’agacement du cœur et la fatigue de l’âme. Choses que le jeune Taylor avait du mal à saisir. Beaucoup de mal. Comme toujours.

- Je comprends pas. C’est toujours le même discours. Sauf que je peux pas changer ce que je suis, non ?
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Sam 8 Sep - 15:14
Tell me, Tell me
Il semble franchement surpris que tu sois revenue. Tu le saurais également à sa place. Mais que veut-il, t’es beaucoup trop gentille. Tu veux jouer les durs, mais tu n’y arrives pas, malgré tous les efforts que tu fais.
Son vouvoiement t’arrache un sourire, tu souffle un volute de fumée avant de parler.

-Tu peux me tutoyer…Que tu lui demandes gentiment.

T’auras moins l’impression de jouer les psys comme ça. Puis ça t’évite de te prendre un coup de vieux aussi.
Après ton speech d’intro, le garçon énonce posément sa rupture avec sa petite amie.
Tu écoutes attentivement, observant ses mimiques. Tu ne peux t’empêcher de le trouver mignon avec sa moue tantôt boudeuse tantôt perplexe.
De son discours tu retiens trois choses : elle lui reprochait d’être dans la lune, elle lui reprochait d’être absent (ce qui pour toi pouvait ne pas signifier la même chose) et enfin que c’était toujours le même discours.

Jouait-il au yoyo avec sa nana ou avait-il eu d’autres histoires avant celle-ci qui c’étaient également soldées par un échec ? Si c’est la première option, tu t’es trompée, c’est la nana la coupable, coupable d’être horriblement casse-couilles sûrement…
En revanche si c’est la seconde option, c’est lui qui a un problème.
Tu expires une nouvelle latte avant de prendre la parole.

-Bon. Pour le côté dans la lune, tu l’écoutais quand elle te parlait ? J’veux dire, attentivement, sans avoir l’air d’avoir le cerveau débranché ? Parce que ce n’est jamais très agréable d’avoir l’impression de parler dans le vide….
Tu marques une pause avant de reprendre : Absent ne veut pas forcément dire la même chose. Enfin si, mais peut-être que là, elle parlait du fait que tu ne sois pas souvent présent pour elle. Enfin j’en sais rien, j’connais pas votre relation…

Cette situation te paraît absolument surréaliste… Parler de choses aussi personnelles avec un pur inconnu… Apparemment il n’y a qu’à toi que ça paraît étrange.

Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Dim 9 Sep - 16:32

Tell Me.

@Meredith
please help me

Elle avait vraiment l’air plus gentille qu’elle n’y paraissait, derrière ses longs cils et son style punk. Ne jamais se fier aux apparences. Ce n’était pas le genre de Taylor de toute manière, qui observait la jeune femme avec intérêt, buvant ses paroles derrière une concentration digne d’un partiel de chimie. Bon, son petit envoi de fumée dans la tronche le déconcentra quelque peu, lui faisant presque le fil alors qu’il toussait tout en se grattant le nez. Ça, c’était pas gentil.

- C’est mal de fumer. C’est pas bon pour la santé.

La voix placide du jeune homme s’envola au même titre que les volutes de fumée de cigarette qui continuaient de lui démanger le nez. Le jeune homme se gratta alors, écoutant un peu distrait ce que lui expliquait la jeune femme qui ne semblait pas en savoir plus que lui. Il fallait dire qu’elle restait une inconnue et ne connaissait pas Jessie. Mais au moins, elle prenait la peine de lui venir en aide.

Assimilant les paroles de la blonde dans un silence religieux, Taylor tenta de remettre les mots en place pour que cela soit cohérent pour lui. Etre dans la lune. Oui, il était souvent dans la lune. Maman aussi le disait souvent, mais elle avait l’habitude maintenant. Peter aussi lui avait fait la remarque. Et d’autres dont le jeune homme se souvenait plus ou moins. On lui disait toujours la même chose. Mais c’était ainsi qu’il était, non ?

- Bah, je ne le fais pas exprès. Maman dit que je suis… dans mon monde ? Enfin, les gens savent que je suis comme ça.

Les bras de Taylor se croisèrent sur son torse, tandis qu’il réfléchissait toujours. Il était ainsi ? Pour de vrai ? Ou bien c’était autre chose ? En tout cas, il le faisait pas exprès et le plus souvent, il essayait de faire des efforts pour rester connecté à la réalité. C’était juste… compliqué ?

Une moue s’afficha sur ses lèvres, sa réflexion continuant son bonhomme de chemin. Il repensa à des remarques plus ou moins amusées de sa mère, à des boutades de sa sœur ou de ses camarades de classes. Avant de faire à nouveau attention à la jeune femme face à lui. A ses traits fins, la blondeur de ses cheveux, son côté un peu revêche. Elle ne devait pas être plus âgée que lui. Peut-être qu’elle était à la fac, vu son sac. Ou qu’elle travaillait. Taylor pencha la tête, pensif.

- Vous êtes jolie.

Phrase sortie de nulle. Comme une évidence. Taylor n’avait pas toujours de filtre et ne maitrisait pas ses expressions soudaines. Tout comme ce qu’il suivit.

- Bah je suis venu à tous ses rendez-vous. Et je répondais à ses messages. C’était pas assez ?

La bouille curieuse et soucieuse du jeune homme réapparut, comme si ses précédentes paroles n’avaient pas été prononcées. Ni même pensées. Juste le retour de l’adolescent pensif qui observait une inconnue blonde rencontrée sur le trottoir.
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Dim 9 Sep - 18:07
Tell me, Tell me
Absorbée dans tes questionnement sur le comportement de ton interlocuteur, tu ne te rends pas compte que depuis le début, tu craches ta fumée dans sa direction. Ce n’est pas très cool, tout le monde n’aime pas la clope. Tu écrases aussitôt le bâton de nicotine en t’excusant.

-Faut bien mourir de quelque chose… Que tu ajoutes à sa remarque avec un petit sourire vague.

En tout cas, ce garçon semblait très sage, écoutant tes paroles docilement, sans prendre la mouche. Généralement, les gens n’aiment pas trop qu’on les mettent en tort mais lui ne paraît pas s’en soucier, réfléchissant à ce que tu lui déblatères. Ouais parce que vraiment, t’es pas sûr que tes remarques lui seront d’une grande aide. T’es plutôt du genre cas social toi aussi…

-T’as le droit d’être dans ton monde, mais soit le quand t’es seul. Pas quand t’es avec des gens…

Ça, il peut le comprendre tout seul, bravo Meredith, on va te décerner le prix des meilleurs conseils ! Sérieusement, pourquoi tu te prends la tête avec lui ? T’as de nouveau envie de fumer maintenant, mais tu te retiens, parce que ça le gène… Tu pourrai prétexter que t’as un truc à faire pour échapper à cette situation. Ce serait une bonne idée.

Mais une remarque te coupe dans ta réflexion. Tu regardais ailleurs donc tu ne t’es pas aperçue que le jeune homme te dévisage. Et c’est là que dans le plus grand des calme il te sort que t’es jolie. Ton cerveau à un mini court-circuit et tu écarquilles les yeux, franchement surprise…

-Euh… Quoi ?!

C’est vraiment un cas ce garçon ! Depuis quand on dit à une fille qu’elle est jolie alors qu’on discute des potentielles raisons de pourquoi il vient de se faire larguer ? Il passe vite à autre chose l’animal !
C’est le cas de le dire puisqu’il revient au sujet initial sans aucune forme de pression. Au secours !
Tu reprends quelque peu tes esprits avant qu’un demi-sourire ne vienne fleurir sur tes lèvres.

-T’es pas banal comme garçon…

Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Lun 10 Sep - 12:01

Tell Me.

@Meredith
please help me

Ce n’était que des mots. Qui n’avaient pas de réelle signification. Tout du moins, Taylor n’arrivait pas à en comprendre le sens, ni pourquoi tout cela était si important. Pourquoi il lui fallait faire tant d’effort, faire plus qu’il ne pouvait réellement le faire. C’était beaucoup lui demander. Bien trop, pour un garçon qui avait souvent du mal à tout capter. Ne fallait-il pas que les choses cherchent à le comprendre lui aussi ? A faire des efforts et s’adapte à ce qu’il était ? Sa tête se pencha à nouveau sur le côté, son regard restant ancré sans le vouloir sur les mains de la jeune femme. Pourquoi c’était si compliqué.

Les secondes s’écoulèrent, encore, alors que le jeune homme essayait de remettre les choses en place. Trop compliqué. C’était trop compliqué. Il avait vraiment du mal à réfléchir, beaucoup trop. Peut-être était-ce parce qu’il était assis depuis un long moment dans la même position. Ou bien le soleil lui tapait sur la tête. A moins qu’il ait faim. Taylor posa sa main sur son ventre, ne le sentant pourtant pas gargouiller. Pourquoi c’était si compliqué alors ?

Ses prunelles vinrent se recoller au visage de la jeune femme, qui affichait un sourire. Elle avait dit une chose que l’adolescent entendait souvent, que les gens disaient souvent. Une remarque qu’on lui servait à toutes les sauces. Il y fit attention quelques secondes, très courtes, avant de se lever machinalement et de regarder tout autour de lui.

- Tu veux de la glace ?

La question s’envola dans les airs pendant qu’il fouillait ses poches, cherchant quelques pièces de monnaie pour se payer de quoi manger. Il trouva même quelques billets, lui arrachant un sourire avant qu’il ne plante à nouveau ses billes marines sur la blonde toujours assise.

- Maman dit que la glace, ça aide à réfléchir. J’arrive pas à réfléchir là. Je comprends pas pourquoi je dois être différent. Maman dit que je suis bien comme ça.

Sortant l’argent qui résidait au fond de ses poches, Taylor commença à compter le montant qu’il possédait, celui-ci étant suffisant pour acheter deux glaces de taille conséquence. Parfait ! Tout content, il s’engagea vers la sortie du parc à la recherche d’un marchant de glace après avoir fait signe à la jeune femme.

- Aller viens. A moins que t’aimes pas la glace. Je te paierai un cookie si tu veux. Je t’ai dérangé, je dois m’excuser correctement.

Un autre petit sourire et le jeune homme partit à la recherche de son enseigne avec intérêt et attention. Il lui devait bien ça après tout, elle l’avait un peu aidé.

- Ah ! Je connais pas ton nom. Moi c’est Taylor.
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Lun 10 Sep - 14:49
Tell me, Tell me
Tu constates encore une fois que cette histoire semble lui peser. Peut-être que cela allait au-delà de sa petite copine. Sa confusion t’attendrit. Toi aussi il fut un temps où tu ne savais pas comment t’y prendre avec le monde qui t’entourait. C’est toujours plus ou moins le cas, mais t’as appris à faire avec. Tu lui souris, avec une douceur qui ne te caractérisait pas.

-Hey, t’inquiètes pas, tu trouveras bien quelqu’un qui te comprendra.

Et encore un conseil bidon, un ! Mais bon, c’est la vérité, toi tu avais bien trouvé Elliot (ou c’est plutôt lui qui t’as trouvé). Ça ne c’était pas bien terminé, mais tu avais quand même trouvé quelqu’un qui te comprenais. Donc ça peut lui arriver aussi.
Puis encore une fois, sorti de nulle part, le garçon te propose une glace. Sans que tu n’ais pu dire quoi que ce soit, il est déjà debout à compter son argent.

-Euh… ouais pourquoi pas… tu répond, un peu prise de court.

Tu te lèves, récupères ton sac et époussètes le derrière de ton jean pour éviter que des brins d’herbe y reste accrochés et suis finalement le garçon.
Ok, tu dois avouer que ce mec est tellement perché à sa façon que tu t’es prise d’affection pour lui (même si affection est un mot un peu fort), c’est pour ça que tu acceptes son invitation. En temps normal, t’aurai passé ton chemin…

-Meredith. Et t’as rien à te faire pardonner. Au moins grâce à toi j’aurai fait ma BA du jour. Que tu réponds sur un ton désinvolte.

Puis soudain, un détail de votre conversation te fais tilter pendant que vous parcourez les rues à la recherche d’un glacier : T’as l’air super proche de ta maman… Pourquoi tu le fais remarquer ? Aucune idée. Parce que tu trouves ça mignon peut-être. Ou parce que sa dégaine ne te fais pas penser à quelqu’un proche de sa mère.

Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Ven 14 Sep - 18:55

Tell Me.

@Meredith
please help me

Meredith. Meredith. Taylor sourit un peu bêtement, doucement, tout en marchant à la recherche d’un glacier sans trop savoir où aller.

- C’est joli Meredith.

Ses pas le menèrent jusque devant une petite enseigne à smoothies, qui faisait également des coupes de glace et des gaufres. Trouvant que cela était adapté, le jeune homme y entra tout en observant les gens autour de lui, le comptoir et les vendeuses sans savoir quoi prendre.

- Je te laisse choisir. Moi je sais pas. En vrai, je ne sais pas si j’ai le droit.

Une petite moue s’afficha sur les traits de l’adolescent qui avait bien envie d’appeler sa mère pour lui demander. Avec ses tendances diabétiques, il n’était jamais très sûr de ce qu’il pouvait manger ou non. C’était toujours les adultes qui l’avaient « éduqué » qui se chargeaient de cela pour lui. Sortant son portable tout en ignorant Meredith, il composa un message à Maman, lui demandant s’il pouvait acheter une glace. Il fallait dire qu’il n’en mangeait pas beaucoup non plus.

- Maman elle est gentille, pas comme Jessie.

Les mots sortaient tout seul d’entre ses lèvres fines, alors que ses yeux restaient concentrés sur l’écran de son portable. L’adolescent remettait les paroles de la blonde en ordre dans sa tête, repérant les questions et les remarques avant de finalement lui lancer un regard. Il fallait regarder les gens pendant une conversation. Leur porter attention. Pour montrer qu’on était concentré. Il ne savait plus qui lui avait dit cela mais au moins, Taylor tentait de suivre le conseil.

- C’est vrai qu’on est proche avec Maman. Elle m’aime beaucoup, même si elle est partie. Et qu’elle est revenue avec Sana…

Une grimace vint s’étirer sur les lèvres du jeune américain qui chassa bien vite la pensée de sa petite sœur de son esprit. Il préférait se concentrer sur sa mère, bien que ce n’était pas la raison principale de leur arriver dans ce bar à smoothies.

- Elle dit comme toi, que je trouverai quelqu’un qui me comprend. Mais je comprends pas bien les gens. Tu crois vraiment que ça arrivera un jour ?

Taylor battit des paupières, comme un enfant curieux plus qu’un adolescent totalement dévasté par sa rupture. Il fallait dire que ça ne le touchait pas vraiment de cette manière. Il ne saisissait juste pas pourquoi à chaque fois, ses relations capotaient, alors qu’il faisait des efforts. La prochaine fois, peut-être que ce serait mieux. Ou alors, c’était peut-être à lui de mener les choses. Ses lèvres s’étirèrent en une nouvelle moue réfléchie, ses bras se croisant sur son torse quand son cellulaire vibra entre ses doigts. Maman lui avait répondu.

- Ah je peux manger de la glace. Ah bah je vais prendre un gros pot chantilly-banane-caramel.

La vendeuse rit sous sa demande soudaine, trouvant certainement Taylor adorable sous ses airs d’ado paumé. Elle n’était pas très loin de la réalité mais se fit un plaisir de lui préparer sa commande. Le jeune homme sourit avant de lancer un regard à la blonde à ses côtés.

- Et toi, tu prends quoi ?
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Sam 15 Sep - 13:17
Tell me, Tell me
Tu hausses les épaules à la remarque du garçon, tu trouves ton prénom ni beau ni moche, c’est ton prénom quoi, rien de particulier à ajouter.
Vous arrivez finalement à trouver votre bonheur chez un petit glacier sans prétention.

Encore une fois, Taylor te surprend en déclarant ne pas savoir s’il a le droit de prendre quelque chose. Il doit avoir au grand max 18 ans, c’est pas l’âge de la rébellion où l’on fait ce qu’on a envie quand on a envie ? Surtout que, acheter une glace n’est pas le pire acte qu’il puisse faire… Décidément un garçon bien étrange, mais tu laisses couler et parcours les choix silencieusement. Tu sais déjà ce que tu veux, mais vérifie s’il le font.

Il sort finalement son portable pour faire tu ne sais quoi, tout en te déclarant que sa mère est gentille, pas comme Jessie… Tu réfléchis cinq secondes avant de conclure que Jessie était sûrement son ex. A aucun moment de la conversation il ne l’avait précisé donc tu t’y perd un peu…
Puis il continue sur sa lancée en te révélant peut-être des trucs un peu trop personnels… Gros problèmes familiaux apparemment… Mais tu ne dois pas faire ta curieuse, tu le connais à peine…

-Qui est Sana ?

On avait dit quoi déjà ? Pas faire sa curieuse… tant pis, c’est sortis tout seul…
Il te pose une question, et cette fois on dirait vraiment un enfant. Ça te frappes, un grand enfant, c’est ce qu’il semble être. La réponse te vient facilement, même si encore une fois elle est complètement bateau mais parfaitement adaptée à son comportement.

-Si même ta mère te le dit, c’est que ça doit être vrai, nan ?

Un micro sourire fleurit sur tes lèvres, il avait vraiment demandé l’autorisation pour manger une glace. Trop mignon.

-Ce sera citron meringué pour moi, s’il vous plait.

Cette glace, c’est ta vie. Après avoir commandé, tu fais signe à Taylor pour qu’il te suive à une table. Vous vous installez, et ton côté curieux continue à réclamer des informations.

-En fait, tout à l’heure tu as dit que ça finissait toujours comme ça. J’me demandais, t’as eu combien de nanas... ou de mecs d'ailleurs... ?



Tell me, Tell me • Meredith [end] 9r6t
Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Lun 24 Sep - 15:35

Tell Me.

@Meredith
please help me

La vendeuse vous servit dans un sourire, les yeux de Taylor pétillant alors qu’il récupérait sa commande et suivait la jeune femme, sans réellement l’écouter. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas mangé de glace, Maman n’aimant pas trop que Sana et lui se gavent de sucrerie. C’était assez amusant de la voir s’occuper ainsi de ses enfants et moins d’elle, mais cela était une autre histoire qu’un jour peut-être il conterait à quelqu’un d’autre que sa chienne Blue Jeans.

S’asseyant à son tour, Taylor lança un petit regard à la blonde assise face à lui avant de se concentrer sur sa glace. Elle lui avait demandé qui était Sana, une moue s’étirant sur ses lèvres fines. Comment il répondait correctement à cette question au juste ?

- Sana… c’est ma petite sœur. Enfin, ma demi-sœur.

C’était un bon début déjà. Un début qui, sans qu’on ne sache trop comment, fut avorter par la dégustation curieuse de la coupe de glace par le jeune homme. Ses traits neutres avaient repris le dessus, laissant ce semblant de contrariété s’effacer totalement. Sana n’était vraiment pas un sujet qu’il aimait aborder, sans que Taylor ne sache vraiment pourquoi. Alors, au lieu d’y réfléchir, il fit le tri dans les précédentes paroles de Meredith. Pour répondre correctement à ses questions.

Mais au lieu de ça.

Taylor haussa juste les épaules.

Et finit sa glace.

Il n’avait jamais compté combien de partenaires il avait eu. Ce n’était pas vraiment important pour lui à vrai dire. C’était toujours les autres qui lui demandaient, surement que c’était important pour eux. Mais pour le lycée. Une nouvelle moue curieuse s’étira sur ses lèvres, ses mains reposant sa cuiller dans la coupe tandis qu’il commençait à compter sur ses doigts ses précédentes relations.

- Y’a eu Trisha au début. C’est ma première copine et elle passait son temps à m’embrasser. Puis il y a eu Clémence. Elle était jolie mais criait souvent. Et Chris aussi. Il adorait qu’on se touche. J’ai jamais compris pourquoi. Puis… hum…

La liste s’allongeait dans sa tête, Taylor ne sachant pas par quel bout la prendre. Mais malheureusement pour lui, la clochette du glacier retentit alors, le sortant de ses pensées.

Et à la porte.

Jessie.

Qui était toute rouge.

- T’es qu’un sale connard ! Je le savais !

Les paupières de Taylor papillonnèrent tandis que la jeune fille s’approchait de leur table, ses lunettes tombant de son nez et des larmes roulant sur ses joues. L’adolescent ne comprenait rien du tout. Pourquoi elle lui faisait une crise ? Elle l’avait largué. Taylor faillit soupirer mais à la place, il reçut la baffe du siècle. Elle était cinglée !

- Je savais que tu voyais quelqu’un d’autre ! C’était pas possible que tu sois autant dans tes pensées ! C’était obligé ! Tu ne m’as jamais aimé en fait.

- Bah…


L’adolescent referma la bouche aussi sec, sa main tenant sa joue droite douloureuse. Non, il ne l’avait jamais aimé. Mais il ne pouvait pas lui dire ça de but en blanc. Il sentait qu’il allait encore s’en manger une. Mais il faisait quoi maintenant ? Dubitatif, il lança un regard à Meredith qui n’avait vraiment pas de bol de se retrouver dans ces situations.
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Lun 24 Sep - 19:17
Tell me, Tell me
Comme tu l’as deviné, il semble y avoir des discordances familiales, à l’entendre parler de sa demi-sœur comme ça, tu le devine facilement. Ça n’a pas l’air d’être le grand amour entre eux, alors tu n’insistes pas et déguste ta glace tranquillement.

Un petit silence s’installe le temps que l’adolescent en face de toi termine sa propre coupe glacée et une fois cela fait, il commence à compter sur ses doigts en énumérant ses conquêtes, avec en prime des petits détails sur chacune d’elles. T’es un peu surprise, il y avait l’air d’y en avoir beaucoup puisque Taylor continuait de compter mentalement. Mais malheureusement pour lui, le fil de ses pensées fut rompu par l’arrivée d’une fille en pleure et visiblement en colère.

Tu ne comprends pas trop et t’écarquilles les yeux, la cuillère encore entre tes lèvres au moment où elle lui en colle une. Ça ne te plait pas… Déjà parce qu’elle vous affichez en pleine foule et ensuite parce qu’elle raconte de la merde. Taylor et toi n’étiez pas du tout en rendez-vous alors vas falloir veiller à se calmer. Surtout que c’était elle qui avait décidé de rompre.

Taylor te lance un regard tout penaud et tu vois que la demoiselle et sur le point de lui redonner un coup constatant le manque de réaction de son ex petit ami.
Tu réagis rapidement et lui saisis le poignet avant l’impact. Tu te lèves pour te mettre en face d’elle, serrant toujours son poignet que tu as ramené au niveau de son visage.
Tu la fixe, intimidante et lui déclares de la manière la plus calme dont tu es capable.

-Calme toi ma jolie. Fais une scène et je te brise le poignet. Tu resserres un peu ta prise. Taylor et moi, nous ne sommes pas ensemble. Et pour rappel : TU l’a largué pour un défaut sans importance, c’est peut-être toi qui n’étais pas si amoureuse. Passe à autre chose, t’as toute la vie devant toi…

Tu lâches son poignet après cette tirade, laissant une belle marque rouge dessus. Tu retournes t’asseoir à ta place et ré entame la dégustation de ta glace.
La pauvre gamine semble sur le point de se faire dessus, elle ne devrait pas tarder à déguerpir.



Tell me, Tell me • Meredith [end] 9r6t
Voir le profil de l'utilisateur
*
Invité
avatar
Invité

Ven 28 Sep - 21:20

Tell Me.

@Meredith
please help me

La situation changea de ton quand la jeune femme se leva pour s’interposer avec Jessie et Taylor, le lycéen observant la scène un peu hagard. Il n’aurait pas cru que la blonde se lève et intercepte la future gifle de son ex-petite-amie mais au moins, il aurait un bleu en moins. Elle ne l’avait pas raté la Jessie. Mais alors pas du tout.

Tenant toujours sa joue, le jeune homme regarda la scène les yeux bien ouverts – mais pas grand ouvert, nuance. Il vit son ex blêmir et suer à grosses gouttes face à Meredith qui n’avait rien d’un simple étudiante. Le charisme qu’elle dégageait et la confiance qui suintait des pores de sa peau indiquait très bien qu’elle savait y faire et qu’elle avait un minimum d’expériences en situation sous haute tension. Taylor ne saurait réellement dire ce que pouvait bien lui inspirer la jeune femme mais il était sûr d’une chose : elle était vachement cool.

N’en demandant pas plus, Jessie tourna les talons en pleurant, Taylor l’observant partir sans trop savoir quoi faire, sa paume toujours sur sa joue chaude. Il planta ensuite son regard sur Meredith qui avait repris la dégustation de sa glace, comme si de rien était.

- Je ne devrais pas aller lui parler ?

La situation échappait toujours au jeune Taylor qui ne savait toujours pas comment se comporter correctement avec autrui. Sûrement que plus tard, dans la journée ou la semaine, Jessie le contacterait pour lui hurler à nouveau dessus. A moins qu’elle ne se soit faite à l’idée et le laisse totalement tranquille. Mais le lycéen n’était pas complètement convaincu. Tout en massant sa joue, il lança une œillade sur la porte de sortie sans faire autant aux regards indiscrets et curieux des autres clients de la glacerie pour finalement reporter ses prunelles vers Meredith, un sourire enjoué s’étirant sur ses lèvres.

- T’as été grave cool. Dis, t’es garde du corps ou un truc du genre ?

Question banale alors qu’il reprenait son dessert lui aussi, toujours le sourire aux lèvres. Cela ne l’intéressait qu’à moitié de savoir le métier de Meredith, cette faible lueur de fascination allait s’éteindre bientôt de ses yeux. Sûrement qu’il meublait la conversation, comme il le pouvait ou comme il l’avait vu dans les films que Maman regardait. D’ailleurs, elle allait finir par s’inquiéter, non ? Sortant son portable, Taylor regarda s’il avait des messages en retard, remarqua qu’il était plus de 16h passées avant de remettre l’objet dans sa poche, sans trop s’en soucier. Il finirait par faire le tri plus tard. Au mauvais moment, comme toujours.

- Et toi, t’as un copain ? Ou une copine ? Ou peut-être que t’as les deux. Ça fait quoi de sortir avec deux personnes ?

Et de nouveau, une question posée sous une pulsion de curiosité enfantine. Discuter avec Taylor, c’était parfois faire un tour de montagnes russes sans rien avoir demandé au peuple.
*
AGENT
Meredith Ohara
Crédits : 2

Sam 29 Sep - 15:19
Tell me, Tell me
Le silence qui s’était installé dans la glacerie après l’arrivée de Jessie se dissipe peu à peu, mais les murmures revenants restes encore quelque peu incertains, comme si les gens n’étaient pas sûr de ce à quoi il venait d’assister.
Taylor observe son ex petite copine disparaître dans la foule dehors, se tenant la joue, un peu perplexe sur la marche à suivre…

-Tu fais comme tu le sens. C’est peut-être le moment, elle est paniquée, tu pourrai lui dire à quel point t’es désolé, la rassurer tout ça tout ça…

Mais tu ne penses pas que ce soit une bonne idée ou même que le garçon le fera, après avoir discuté avec lui, tu te rends bien compte qu’une copine de plus ou de moins, ça ne le dérangeais pas tant que ça. Il voulait seulement savoir le pourquoi du comment. T’es pas sûr d’avoir été d’une grande aide mais passons…

-J’ai une tête de garde du corps !? Que tu lui réponds avec un petit rire…

Avec ton gabarit, ce n’est pas dit que t’arrives à protéger quelqu’un. Mais avec ton statut d’agent du MIB, tu es plutôt sportive et tu connais forcément quelques techniques de combat, même si ça ce rapprochait plus du free fight qu’autre chose.
Tu le vois du coins de l’œil regarder son téléphone, il était peut-être temps de rentrer pour lui… et d’aller bosser pour toi… Tu soupirs intérieurement…
Et encore une fois, il te pose une question sortie de nulle part.

-Calme toi mon grand. J’ai ni l’un ni l’autre ! Tu lui énonces, un sourire en coin.

Tu sors ensuite ton portefeuille, en sors quelques billets et les déposes sur la table avant de te lever. Hors de question que tu te fasses inviter par un lycéen.

-Il faut que j’y aille. C’était sympa… et te prends pas trop la tête avec les histoires de cœur, ça n’en vaut pas le coup…

Ça te vas bien de dire ça tiens. Tu lui accordes un dernier sourire avant de quitter la boutique et de reprendre le chemin de chez toi…



Tell me, Tell me • Meredith [end] 9r6t
Voir le profil de l'utilisateur
*
Contenu sponsorisé

Tell me, Tell me • Meredith [end]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Grey's Anatomy - D'aventure en aventure - Derek/Meredith - G
» George Meredith
» Meredith Monk
» signification de...
» [Hamilton, Laurell K.] Merry Gentry - Tome 2: La Caresse de l'Aube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: dortamm district-
Sauter vers: