Année 1983, David, Derrick et Dustin, passionnés par la science-fiction et la pop culture, décident d'envoyer un message dans l'espace grâce à un ordinateur sophistiqué depuis leur petit garage à Cosmopolis, dans le Connecticut. Puis c'est parti en couille.Plus de trente ans après, grâce aux exploits informatiques des "3D" (pour "Three Dicks"), les aliens foulent enfin le sol terrestre ! Mais à quel prix ? C'était à l'époque une simple passion. Ni femme, ni emploi, David, Derrick et Dustin ont passé le plus clair de leur temps (et leur vie) à étudier l'espace et la possibilité de la vie ailleurs que sur notre belle planète. Sans diplômes ou certificats, ils se contentent de concevoir des ordinateurs et autres softwares chez eux dans le seul intérêt d'envoyer un message au-delà de la surface terrestre. Ils l'ont appelé Code Cosmo en hommage à leur ville chérie (c'est faux, ils n'ont juste aucune imagination), Cosmopolis.
MERCI DE FAVORISER ANTIS
dabberblimp"



 

 :: Cosmopolis :: district 12 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Wake up call • feat Xander

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Sep - 20:22
Still sleeping on wake up call ?
I'm done listening


Le district 12, un lieu obscure pour le jeune interne. Le bruit de ses pas se fait entendre à des kilomètres à la ronde. La semelle de ses rangers claque contre le béton du trottoir. Les froissements de son pantalon créent un bruit incessant qui brise le silence de la nuit. Le regard dans le vague, dissimulé derrière une paire de carreau transparent, il erre dans ses rues à peine bercé par les lumières artificielles. Le froid se fait sentir, ses mains venant se cacher dans les manches de son gilet, un peu trop grand. Le mariage entre le gris et le noir de ses vêtements le rendait presque invisible aux yeux de la nuit, mais le violet de son t-shirt venait couper le tout, le rendant plus visible. Que pouvait faire cette jeune brebis en dehors de son quartier ? Que faisait-il dehors aussi tard ? Et surtout, seul. Remontons un peu en arrière.
Sa journée avait commencé comme une journée normale pour un interne en chirurgie. Le réveil sonne, il faut se lever et se préparer pour partir à l'hôpital. Le trajet entre la résidence et le bâtiment médical n'est pas très long, pourtant, il peut arriver que de temps en temps, Seong se perd. Ce fut le cas ce matin. A la vue de son petit minois, le chirurgien en chef lui fit la morale au sujet de son retard, mais cela ne l'empêcha pas d'assurer son service auprès des autres internes.

La journée se passe sans encombre, des patients partent et viennent. Tous demandent à être consultés pour des cas différents, certains plus ou moins grave. Les infirmiers se déplacent de chambre en chambre pour vérifier que tout le monde va bien. Les internes suivent les directives de leur chirurgien en chef. Rien d'anormale jusqu'ici. Pourtant, lors d'une conversation amicale avec un patient, Seong obtint d'étranges informations.
Le patient disait que des gens étaient blessés dans le district 12 et qu'il n'y avait personne pour aller les aider. Était-ce vrai ? L'interne ne s'était même pas posé la question. Il répondit immédiatement à son patient qu'il allait prévenir les ambulanciers pour qu'on aille leur porter secours, mais celui-ci refusa. Il fit comprendre au jeune métisse qu'il devait être le seul à y aller, parce que ces personnes n'avaient pas le droit d'être soigné, ou encore, ils n'avaient pas de sous pour recevoir ses soins. C'était certainement un piège. Son patient devait être un EROG, puisqu'il lui donnait une heure précise à laquelle il devait être là-bas. Pourtant, Seong était prêt à encourir le risque, car son but était de sauver des vies.

C'est ainsi qu'on se retrouve à cette heure aussi tardive dans le district 12. Seong ne savait pas grand-chose des lieux, il n'avait tout simplement pas l'habitude de sortir de chez lui, ni même de l'hôpital. Et malgré ça, il était là, en train de marcher de manière nonchalante, remontant de temps en temps ses lunettes sur son nez et faisant attention à ce que ses cheveux restent en bataille. Dans son accoutrement quelque peu négligé, l'interne avait pensé que l'EROG aurait quelque peu de mal à le reconnaître et cela lui épargnerait une mort inutile. Soudain, un bruit vint attirer son attention.
Sur le qui-vive, Seong s'arrêtait de marcher et son regard se mit à balayer les environs à la recherche d'une quelconque personne responsable de ce bruit. C'est alors, que non-loin d'un mur, son regard put apercevoir ce qui semblait être le dos d'une personne, qui avait des cheveux descendant sur sa nuque. Intrigué par le fait que cette personne soit au sol et surtout par le fait qu'elle semblait tenir sa cheville, il se mit à s'approcher à pas de loup.

_ Pardonnez-moi, mais ... Puis-je vous aider ?
Hopefully


김성
The night is blind So hard to find
The way back home Losing grip
But it's worth the risk To brave the cold


Merci Mer&Ars de m'offrir une famille !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Sep - 22:12
Tu t’agrippes solidement à une pierre saillante. Tu tires sur tes bras, pousse sur tes pieds. Le haut du mur est là, presque à portée de main… encore un peu… juste un tout petit peu…

— Aaah !

Crac. Tu t’écrases sur l’asphalte inégal de la rue, et une douleur vive se répand dans ta jambe gauche, au point de te faire monter les larmes aux yeux. Mais tu les ravales – les garçons ne pleurent pas – et tu te relèves. Ou plutôt, tu essayes.

Ton pied gauche ne semble pas vouloir coopérer, et tu retombes aussitôt. Tu te laisses quelques secondes de répit, puis fais une deuxième tentative, qui se solde rapidement par un échec et un nouveau pic de douleur. Haletant, tu te rassois. Ramper ? Non, tu risques de te faire encore plus mal. Et puis, tu es trop loin de la maison.

On dirait bien que tu es coincé ici, pour le moment. Tout ça parce que tu t’es mis en tête de suivre un chat. En y repensant, c’était probablement une mauvaise idée, mais tu n’as pas pu t’en empêcher ; il était tellement mignon, avec ses poils blancs et ses grands yeux bleus ! Dans le voisinage, il y a surtout des matous errants, et ils sont peu commodes. Mais celui-là, il ne ressemblait pas à un chat de gouttière, loin de là. D’ailleurs, il avait un collier. Tu t’es dit qu’il était peut-être perdu, et que sa famille serait contente de le retrouver.

Le souci, Xander, c’est que, tout agile que tu sois, tu n’es pas un chat. Et voilà comment tu t’es retrouvé à escalader ce mur trop haut et trop lisse pour toi, pour finir les fesses par terre et la cheville en vrac.

Avec une grimace, tu jettes un coup d’œil à ladite cheville. Aucune blessure visible, si ce n’est quelques égratignures minimes. Tes doigts ont aussi râpé contre la pierre, mais c’est superficiel. En somme, tu n’as rien qui ne mérite d’aller voir un médecin, songes-tu. Ça va finir par passer. Ou du moins, c’est ce que tu espères, car tu n’as ni les moyens, ni l’intention d’y aller.

Le destin fait bien les choses, puisque c’est le médecin qui viens à toi, même si tu n’en a pas encore conscience, en la personne d’un brun à lunettes qui t’interpelle pour te proposer son aide.

— Non, tout va bien ! Je peux me relever tout seul, affirmes-tu en toute mauvaise foi.

Tu tentes de faire la démonstration, mais lorsque tu poses ton pied gauche sur le sol, la douleur revient de plus belle et tu ne peux retenir une exclamation, avant de finir par terre, une fois de plus.

— Ça va,lances-tu d'une voix étranglée qui rend encore moins crédible ton sourire forcé. J'ai juste la cheville tordue, haha.

c'est pas beau de mentir, Xan
Cut me and I'll bleed, Red will flow, I watched her go Cut me and you'll see I'm not lost, the winter frost from the night It comforts me Cut me and I'll bleed, Jealousy, she envies me Cut me and you'll see I can adore this tricky love in the night She comforts me
wake up call



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Sep - 23:30
Still sleeping on wake up call ?
I'm done listening


A quelques pas de son interlocuteur, le corps de Seong s'était légèrement penché en avant pour admirer d'un peu plus près la personne, qui semblait lutter contre une force invisible. Son visage était fin et sa peau semblait douce. On dirait presque une tête d'enfant. Ses cheveux noirs descendaient jusqu'à sa nuque et semblaient assez épais. Face à cette personne, le premier réflexe qu'eu, après avoir parlé, l'interne se fut de sourire. Déformation professionnelle ? Très certainement. Pourtant, ce sourire n'allait pas rester longtemps sur ses lèvres.
Une réponse se fit rapidement entendre du jeune homme et cette réponse était loin d'être positif. Tout comme il semblait vouloir fuir la vérité, son futur patient était en train de dénier la vérité, voir plutôt, une évidence. Forçant sur le membre blessé, il tentait de se relever pour retomber lamentablement devant les yeux fatigués du métisse. Habitué à ce genre de comportement, le sourire disparut dans la nuit pour laisser place à un simple soupire. Au moins, il avait un patient et cela ne rendait plus son déplacement inutile, ainsi que sa nuit courte, voir inexistante.

_ Je pense que vous avez vraiment besoin d'aide.

Même si l'inconnu semblait toujours ne pas vouloir d'aide, il avoua une chose plutôt inattendu quant à sa condition : il avait la cheville foulée. Remontant ses lunettes, Seong se mit à genou pour être à sa hauteur. Dans un silence, son regard se mit à scruter le corps de ce qui allait être son futur patient. A première vue, celui-ci ne semblait pas avoir d'autres blessures, jusque quelques égratignures par-ci, par-là. Détournant le regard, il se mit à observer le mur lisse qui se dressait devant ce jeune homme. Avait-il tenté de le monter ? Son regard retomba une nouvelle fois pour s'arrêter sur la zone qui semblait touché.
Sans demander d'autorisation, les mains de l'interne, qui avaient quitté la chaleur des manches du gilet, vinrent se poser sur la cheville, commençant à parler les environs. Alors que son sens du toucher s'activer pour sentir le moindre problème, son ouïe était tout aussi actif pour entendre les moindres plaintes ou bruit de douleur de son patient. Pour justifier ses actions, tout en continuant son diagnostic et ignorant les reproches de l'inconnu, il se mit à parler d'une voix claire.

_ Je me nomme Kim Seong, je suis interne en chirurgie à l'hôpital de Ryld District. J'aurais besoin que vous m'expliquiez ce qui vous est arrivé pour en arriver là.

En tout bon professionnel, Seong savait comment agir ou même parlé, mais dans un sens, il y avait sa part de curiosité qui le poussait à en savoir un peu plus sur la situation. Après tout, il n'était pas commun pour un être humain de vouloir escalader un muret, qui semble à première vue, impossible à escalader.
En même pas quelques secondes, la cheville du patient reposait déjà sur le sol et les mains du médecin étaient retournées au chaud. Maintenant, son regard se portait à nouveau sur le visage de cette personne, tandis qu'un large sourire s'étendait sur son visage. Il attendait d'entendre cette douce histoire qui viendrait combler sa curiosité enfantine.
Hopefully


김성
The night is blind So hard to find
The way back home Losing grip
But it's worth the risk To brave the cold


Merci Mer&Ars de m'offrir une famille !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Wake up call • feat Xander
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: district 12-
Sauter vers: