ANNÉE 1983, DAVID, DERRICK ET DUSTIN, PASSIONNÉS PAR LA SCIENCE-FICTION ET LA POP CULTURE, DÉCIDENT D'ENVOYER UN MESSAGE DANS L'ESPACE GRÂCE À UN ORDINATEUR SOPHISTIQUÉ DEPUIS LEUR PETIT GARAGE À COSMOPOLIS, DANS LE CONNECTICUT. PUIS C'EST PARTI EN COUILLE.PLUS DE TRENTE ANS APRÈS, GRÂCE AUX EXPLOITS INFORMATIQUES DES "3D" (POUR "THREE DICKS"), LES ALIENS FOULENT ENFIN LE SOL TERRESTRE ! MAIS À QUEL PRIX ? C'ÉTAIT À L'ÉPOQUE UNE SIMPLE PASSION. NI FEMME, NI EMPLOI, DAVID, DERRICK ET DUSTIN ONT PASSÉ LE PLUS CLAIR DE LEUR TEMPS (ET LEUR VIE) À ÉTUDIER L'ESPACE ET LA POSSIBILITÉ DE LA VIE AILLEURS QUE SUR NOTRE BELLE PLANÈTE. SANS DIPLÔMES OU CERTIFICATS, ILS SE CONTENTENT DE CONCEVOIR DES ORDINATEURS ET AUTRES SOFTWARES CHEZ EUX DANS LE SEUL INTÉRÊT D'ENVOYER UN MESSAGE AU-DELÀ DE LA SURFACE TERRESTRE. ILS L'ONT APPELÉ CODE COSMO EN HOMMAGE À LEUR VILLE CHÉRIE (C'EST FAUX, ILS N'ONT JUSTE AUCUNE IMAGINATION), COSMOPOLIS.
EN COURS D'AFFICHAGE (WADE ET LE CODE SE BATTENT)

Les visiter en attendant : CLICK !
dabberblimp"




 
Partagez

vent ◊ nuage ○ w// Quicksilver

*
Nubes
Crédits : 0

Mer 19 Sep - 23:36
GIVE PEACE A CHANCE
PETER x NUBES



Si elle les aime autant. Si elle n'aspire qu'à leur ressembler.  
Alors autant qu'elle s'y mette pour de bon.





L'agent tout rouge du MIB lui avait dit qu'elle n'était rien sans fonction propre.
Elle va s'en trouver une, de fonction. Un rôle à jouer ici.
Un métier vivable, et dans le pire des cas une simple couverture.
Oui désormais, elle sera Nubes la citoyenne,
Nubes qui travaille activement.
Nubes qui est une vraie humaine.
Nubes qui existe.

A vrai dire, notre plus gros problème est qu'on ne sait pas tout à fait ce qu'on va pouvoir faire d'elle. De ce grand corps qui transpire l'enfance et l’étourderie.
Aujourd'hui, l’étrangère du monde se balade comme tous les jours, mais cette fois si son pied frôle un autre sol que celui du douzième district. Ce n'est pas la foret non plus qui lui tend les bras pour le moment, mais bien le centre ville.
Le nid de la race humaine dans toutes ses origines.
Existe t-il seulement une exaltation plus intense dans cette douce vie.

Le bleu vaporeux du ciel semble presque se teinter de rose tandis que Nubes glisse au paradis.
N'importe quoi. Oui, n'importe quel job fera l'affaire si c'est ici qu'elle a l'honneur de s'aventurer avec tendresse quotidiennement.

Les humains passent et repassent dans les même petits coins de rues, souriants ou grognants. d'un pas déjà vif pour l'heure. Le feu du travail matinal j'imagine, mais pour l'heure, l'extra-terrestre est ici en repérage.
Bon, très bien. En fait, c'est surtout que l'idée de trouver un emploi s'est déjà échappé de son petit crâne, elle est bien trop submergée.

Plongeant son regard bleu sur chaque visage, on aurait presque dit qu'elle faisait partie d'eux pendant un instant.
Un vieux couple.
Un Homme d'affaire.
Une dame qui promène son gros chien.
Un vendeur de porte-clefs.
Un adolescent.

Ah! les adolescents. Ce sont ceux là qui ont le don de l'attendrir plus que personne. Cette jeunesse vivace qu'elle perçoit comme un trésor. Elle lui arrache le cœur à coup sûr.
Comme si un instinct maternel lui avait été doté.

L'iris admirative et le pied suiveur. Inconsciemment elle trace le parcours du jeune garçon qui semble briller comme une étoile au milieu de la foule.
Le cerveau regorge de pensées anodines mais le subconscient cri : « Suis-le! »
C'est une appel que Nubes comprend très vite.

Il tourne.
Une petite ruelle claire et calme, perdue au milieu des grandes allées bondées.
Et hop, elle pivote.
Les petites baskets usées de l'alien n'en peuvent déjà plus, il va un peu vite.
Et ce jean trop serré n'est vraiment pas pratique pour marcher vite, après tout elle n'avait pas trop l'habitude de porter ce genre de vêtements. Elle avait fait une exception ce matin, pour mieux se fondre dans la masse j'imagine.

Les cheveux d'acier du jeune homme donnent l'impression de flotter et les yeux de Nubes s'arrondissent devant le phénomène.
Mais...

« he? »

Disparu? Elle n'avait pourtant pas oté le regard de la silhouette, ni même cligné des yeux. Pourtant une vive brise avait frappé son visage ambré. Elle se rendait désormais compte des capacités incroyables du jeune homme.
Sa marche s’accélérait finement, il était déjà loin sans doute, mais presque par automatisme elle suivait son parcours.

Un besoin de retrouver ses pas. De le rejoindre. De l'admirer.
Où pouvait-il bien être allé? A cette folle vitesse?...
Au lycée? Bien, oui au lycée. Sinon où?
Et puis, qu'avait-elle a perdre, à part toute crédibilité? Barff, elle n'en avait pas vraiment.
Trop éloignée des mœurs humaines pour comprendre qu'espionner des enfants devant un lycée était très peu admit socialement.

Le matin se faisait tout jeune, et elle allait assurément devoir attendre devant le bâtiment un bon moment avant qu'il en sorte. Mais Nubes flotte dans le temps, et se sera probablement amusé de la forme des nuages, de l'odeur des pins et la rapidité du vent entre temps.

       

   
©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'




-Little ghost tall, tan Like milk and honey -
Cherry blossom On your sycamore tree. What you don't tell no one You can tell me. Little ghost so fair like lemonade-tea. So swing it high.

Voir le profil de l'utilisateur
vent ◊ nuage ○ w// Quicksilver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Du vent dans mes mollets - Moussafir / Mam'zelle Roüge
» Le Vent de Feu
» Utilisation du Flex sur coupe-vent
» Nausicaä de la Vallée du Vent
» Coucher de soleil à la grande motte avec vagues et vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: centre-
Sauter vers: