Année 1983, David, Derrick et Dustin, passionnés par la science-fiction et la pop culture, décident d'envoyer un message dans l'espace grâce à un ordinateur sophistiqué depuis leur petit garage à Cosmopolis, dans le Connecticut. Puis c'est parti en couille.Plus de trente ans après, grâce aux exploits informatiques des "3D" (pour "Three Dicks"), les aliens foulent enfin le sol terrestre ! Mais à quel prix ? C'était à l'époque une simple passion. Ni femme, ni emploi, David, Derrick et Dustin ont passé le plus clair de leur temps (et leur vie) à étudier l'espace et la possibilité de la vie ailleurs que sur notre belle planète. Sans diplômes ou certificats, ils se contentent de concevoir des ordinateurs et autres softwares chez eux dans le seul intérêt d'envoyer un message au-delà de la surface terrestre. Ils l'ont appelé Code Cosmo en hommage à leur ville chérie (c'est faux, ils n'ont juste aucune imagination), Cosmopolis.
MERCI DE FAVORISER ANTIS
dabberblimp"



 

 :: Cosmopolis :: ryld district :: hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Falling like rain • feat Dabala

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Sep - 17:12
When I'm at my end
I look to the sky


Le son incessant du portable qui vibre contre un meuble en bois. Cette lourdeur dans le sommeil qui vous empêche de vous lever. Cette râle qui sort de votre gorge à force de lutter contre cette paresser, mais surtout, qui traduit votre ennui face à ce moustique qui ne veut pas se taire. Lourdement, une main s'écrase contre l'écran tactile de l'appareil électronique. La tentative est un échec. Un autre râle se fait entendre, tandis que la main lutte difficilement pour rester en place, mais rapidement, elle vient s'écraser contre le lit, faisant tomber au passage le moustique qui continue sa mélodie même une fois abattue. Résigné, l'endormi se redresse dans son lit pour attraper le coupable et il le fait taire une bonne fois pour toute. Après un dernier râle, sa tête d'endormie vient s'écraser contre le cousin qui imprime son empreinte faciale. Dans l'étouffement, un soupire se perd.
Après quelques minutes de lutte contre soi-même, Seong se décide enfin à sortir de son lit. Repoussant ses draps sur le côté, il sort une jambe qui fut rapidement suivi par la seconde. Un pied après l'autre, il s'était levé pour se diriger vers cette pièce qui lui sert de salle de bain. Aucun regard pour les environs, il n'y avait quand même rien d'intéressant à voir, juste quelques livres qui se bataillent pour rester en place. Une gratte sous le haut, un bâillement, cette coutume signait la fin du sommeil et maintenant, la phase nettoyage se mettait en route. Un regard dans la glace, une grimace puis une main distraite attrape une brosse à dent pour commencer par le plus essentiel, le sourire. Un beau sourire, c'est ce qui plaît aux patients. Sans vouloir rentrer dans trop de détail, on se passera de la suite de la cérémonie.

Après une bonne heure dans la salle de bain, Seong en ressorte enfin. Étrangement, c'était un peu comme regarder une émission de télévision, la personne qui était entrée et la personne qui était ressorte, ce n'était pas la même. Bien coiffé, un sourire d'ange, torse-nu, une serviette autour de la taille, le seul détail qui trahissait la ressemblance, c'était ces poches collaient sous ses yeux, traduisant de sa fatigue. D'un pas fier, il se dirige vers son armoire magique, qui comporte certainement autant de vêtements qu'un magasin spécialisé là-dedans. Il ouvre solennellement les deux portes et une lumière aveuglante en sort, mais il est paré avec ses lunettes de soleil, affrontant la beauté de sa garde de robe. La journée de travail, qui s'apprêtait à commencer, ne demandait pas un effort vestimentaire très important étant donné que celui-ci serait gâché par la présence de la blouse obligatoire. D'un geste nonchalant, il vint piocher après une chemise rouge, un pantalon noir et une cravate noire. Le seul détail important, c'était le choix d'un boxer bleu nuit.
Une fois vêtu, Seong était paraît pour le travail et heureusement pour lui qu'il se levait tôt, sinon il serait déjà en retard. Un dernier petit détail, un extra même, aujourd'hui, il avait opté pour des lentilles rouges qui étaient là pour accentuer son choix de couleur du jour. Attrapant son long manteau et une écharpe, il sortit de chez lui, la tête haute et le torse en avant. Il était temps d'affronter sa journée de travail et surtout, de faire bonnes impressions auprès des patients pour gagner sa place de chirurgien.

Arrivé à l'hôpital, il fut le premier à se retrouver en blouse auprès de son chef. Profitant de ce moment de solitude, il se permit de parler de quelques cas pour prendre de leurs nouvelles, mais aussi pour montrer son implication dans l'hôpital. Sans vouloir se vanter, Seong se savait très bien vu par ses patrons, tout comme par le personnel et les patients. Jusqu'ici, il n'avait jamais eu aucun problème avec qui que ce soit et il avait réussi à gâcher ses origines à tout le monde. Sa plus grande peur étant justement qu'on cris haut et fort qu'il soit à moitié erog, entraînant par la même occasion de la méfiance envers lui. Lui, qui s'était donné tant de mal pour intégrer cet hôpital. Lui, qui se rebellait indirectement contre père. Est-ce que les choses allaient changer ?
I'm gonna push until I drop


김성
The night is blind So hard to find
The way back home Losing grip
But it's worth the risk To brave the cold


Merci Mer&Ars de m'offrir une famille !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dabala
SECRETAIRE
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Sep - 22:33
falling like rain
@Seong Kim
démarrage en cours
investigation programmée
DÉMARRAGE

PROTOCOLE CW27.2.3FC EN COURS

DÉBUT DES INVESTIGATIONS


Sur que les hommes et les créatures ne se rendent pas compte de tout ce qui peuvent bien les entourer. Certainement qu’ils font semblant de ne pas voir ou bien qu’ils sont juste aveugles et sourds ? Vous pensez sûrement, et à juste titre, que cette pensée est déplacée. Mais cela n’a rien à voir avec une pensée. Ce ne sont que des 0 et des 1, qui s’alignent à la suite dans notre esprit. Rien d’autre que des lignes d’un langage binaire que peu d’entre vous comprenne à la première lecture. Mais cela n’a pas d’importance. Car l’on est là pour maintenir tout ce petit monde en place. Pour le bien de tous.

Comme chaque jour, celui-ci a commencé sur notre allumage, notre éveil et notre lecture des prochaines tâches à réaliser dans la journée. Rien de bien difficile ou différent que d’ordinaire, lorsque l’on sait que nos tâches sont toujours efficacement réalisées et traitées. Traitement d’information, analyse de données, rédaction de rapports. D’autres tâches et missions que l’on ne peut dévoiler – SECRET PROFESSIONNEL – et quelques achats à faire pour quelques collègues trop pressés. Une routine ciselée dans de la dentelle fine alors que l’on se prépare comme chaque matin, bien avant l’aube pour aller au centre du MIB.

On sait ce que certains d’entre vous penseront en voyant une tekm de notre genre s’occuper aussi sommairement de sa personnage. Sachez que l’on n’est pas programmé pour cela et que notre devoir se limite aux ordres donnés par les hauts pontes des Men In Black. Pour pouvoir protéger la société, les humains, les aliens. Leurs vies. Notre condition n’a rien de désagréable – DÉSAGRÉABLE : TERME NON APPLICABLE A NOTRE CONDITION – ou détestable – DÉTESTABLE : NOTION NON PROGRAMMÉE. Alors, c’est sans faire d’histoire que l’on se charge des missions que l’on nous donne. Comme celle que nous avons reçu ce matin-là, par courriel.

Des affaires de meurtre. Des disparitions. Des cris étranges. Dans plusieurs quartiers, des gens ont entendu des râles et des cris avant de découvrir des cadavres à moitié éventré. Vous nous direz, cela devrait certainement être pris en charge par des agents plus haut gradé. Mais il s’avère que pour l’heure, aucun crime n’a pu être mis en lien avec un autre. Cependant, plusieurs de nos collègues semblent croire qu’un schéma récurrent existe. D’où la nécessité d’utiliser nos capacités.

ANALYSE VISUELLE EN COURS

ANALYSE SONORE EN COURS

CORRELATION AVEC LES AUTRES DONNEES

ANALYSE…


L’avantage d’être tekm et de travailler au MIB, c’est de pouvoir accéder facilement à toutes les bases de données existantes à travers le monde. Ordinateurs. Caméras de surveillance. Appels téléphoniques. Avec de telles portes ouvertes, il ne nous faut pas longtemps pour repérer des visages et des voix se ressemblant afin de réaliser une liste de suspects.

• Marshall Lewis, brigadier, race non renseigné.

• Kremar, sans emploi, erog.

• Seong Kim, interne, humain.


Faire une liste. Envoyer les données. Attendre les directives. Qui ne traine pas. Passer des interrogatoires, rapides, pour prendre la température. Les rapports sont terminés depuis longtemps, les courses seront faites en chemin. Il y a plus important pour l’heure.

Une fois vêtue et coiffée de la perruque aux cheveux longs, l’on se dirige vers le parking afin d’y récupérer la berline de fonction noire qui nous est réservée. Grâce au contrôle à distance, il nous est facile de la piloter tout en réalisant d’autres tâches, de récupérer les courses de l’agent Glass et des autres avant d’enfin arriver à l’hôpital. Le premier suspect : Seong Kim, 25 ans, résidant dans le Ryld District. Interne en chirurgie depuis peu. Il a été vu plusieurs fois sur plusieurs vidéos de surveillance, les mains couvertes de sang et l’air étrange. Personne ne peut confirmer s’il a quelque chose à voir ou non avec les meurtres, sa condition d’humain laissant des doutes. La mission : poser des questions à M. Kim avant de le flasher et de rentrer au centre.

L’on sort de la voiture garée devant l’hôpital puis se dirige à l’intérieur où l’on tombe à l’accueil. Affichant un sourire, comme le veut les règles de politesse, l’on demande à la jeune femme derrière le comptoir s’il est possible de s’entretenir avec Seong Kim, qu’il s’agit d’une affaire urgente et que l’on peut attendre. Il ne faut que deux minutes à l’hôtesse pour nous conduire dans une petite salle de repos vide et de nous demander d’attendre.

Trente secondes.

Une minute.

Deux minutes.


La jeune femme revient, l’interne avec elle. Un nouveau sourire se dessine sur nos lèvres.

- Bonjour M. Kim, je me nomme Dabala et j’aimerai vous poser quelques questions.

Sourire tendre et voix douce. Mais ne vous y méprenez pas. Cela n’est que pour les apparences. L’on a toujours beaucoup de choses à faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Sep - 19:12
When I'm at my end
I look to the sky


Après plusieurs longues minutes de discussion avec son chef d'équipe, Seong fut rejoint par les autres élèves, qui le saluèrent avec un grand sourire comme à leur habitude. Avant même qu'ils ne purent discuter de leur soirée, leur chef entama la danse et il leur tendit un dossier. Rapidement, chaque élève pris connaissance du cas avant de se mettre en route. Tout en avançant dans les couloirs, la blouse au vent, ils énoncèrent la meilleure procédure pour le cas à venir. Aujourd'hui, le point revenait au métisse qui avait répondu le plus vite possible et il eut, de ce fait, la chance de pouvoir accompagner son chef. Les deux autres internes se retrouvèrent rapidement sur le cas d'un autre patient.
Le bonheur de l'interne était à son point culminant, ce matin, il allait pouvoir assister à une greffe de foie. Bien-sûr, ce n'était pas la greffe la plus impressionnante à voir, mais il était toujours bon de pouvoir y assister. Pourtant, son bonheur n'était qu'éphémère. Alors qu'ils étaient en train de discuter avec le patient, une secrétaire pointa le bout de son nez à la porte. Dans un premier temps, ce fut le chef qui fut appelé, mais rapidement, son nom se fit entendre. Tendant l'oreille, Seong ne pouvait pas ignorer les appels. D'un geste de politesse, il s'excusa auprès du patient et il se dirigea vers son chef d'équipe, qui lui fit rapidement comprendre qu'il devait partir avec la secrétaire. Bien-sûr aucun détail ne fut omit dans la chambre du malade.

Cinq minutes, c'était le temps qu'il avait pu rester avec le patient. De nouveau en train de marcher dans les couloirs, Seong interrogea la secrétaire à propos de cette urgence qu'elle avait mentionnée. Celle-ci ne put lui apprendre grand-chose, il sut juste qu'une femme aux cheveux roses l'attendaient dans une salle et qu'elle était là pour une urgence. Confus, il n'avait pas d'autres choix que de rencontrer cette personne pour savoir ce qu'elle lui voulait.
En deux minutes, il fut arrivé dans la fameuse salle d'attente. Dans un premier temps, le regard de Seong fut attiré par ses cheveux roses, mais rapidement, il fut attiré par ce sourire. Avant même qu'elle ne se mette à parler, Seong ne se sentait pas en confiance face à cette étrangère et ses mots confirmèrent son impression. Elle voulait lui poser des questions ... Fronçant les sourcils dans un premier temps, il tenta rapidement de se calmer pour ne laisser paraître aucune émotion qui pourrait le trahir. Un simple sourire vint aborder ses lèvres et dans un geste de courtoisie, il se mit à avancer tout en tendant la main dans sa direction.

_ Bonjour Mme Dabala, je suis Kim Seong. Je m'excuse que vous ayez dû venir jusqu'ici pour me poser des questions. Par contre, je m'excuse aussi de devoir vous presser, mais j'aimerais assister à la greffe qui aura lieu cette après-midi.

Honnête, Seong savait parfaitement qu'il ne devait pas faire semblant et qu'il devait rester celui qu'il était à l'hôpital. Sans même s'en rendre compte, la secrétaire était déjà repartie et elle avait fermé la porte derrière lui. Maintenant, il était seul avec cette personne qui se prénommée Dabala. Que lui voulait-elle ?
I'm gonna push until I drop


김성
The night is blind So hard to find
The way back home Losing grip
But it's worth the risk To brave the cold


Merci Mer&Ars de m'offrir une famille !:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dabala
SECRETAIRE
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Sep - 22:50
falling like rain
@Seong Kim
démarrage en cours
investigation programmée
DÉMARRAGE DU PROTOCOLE CW25.9C

DEBUT DES OPÉRATIONS


L’on affiche un sourire. Comme toujours. M. Glass dit que notre sourire apaise et rassure, et qu’il faut toujours le présenter à autrui pour le mettre plus à l’aise. Alors, on sourit. Comme nous le dicte notre code. Un joli sourire. Même lors de ce genre d’investigations.

Le suspect entre dans la pièce, quelque peu pressé. Il souhaite que l’on se dépêche, que l’on aille, pour retourner à ses affaires. Cela ne dépendra pas de nous, mais de lui. S’il répond rapidement et honnêtement à nos questions, il ne manquera pas cette opération qu’il souhaite tant voir.

- Je ferai au mieux pour ne pas vous mettre en retard. Cependant, gardez à l’esprit que vous êtes également acteur dans cet échange et que cela dépendra également de vous.

Sourire. Toujours. Dans tous les situations. En toute circonstance. Sourire. Même lorsque l’on sort notre insigne du M.I.B. Cela va certainement mettre un peu à mal M. Kim mais ce n’est pas une chose qui nous importe. Nous ne sommes là que pour remplir notre mission.

- Si vous voulez bien prendre un siège. Il n’y en aura pas pour longtemps.

On lui montre une petite table entreposée là, autour de laquelle deux chaises sont disposées. La secrétaire à bien choisi l’endroit qui semble d’ailleurs bouder – BOUDER : EXPRESSION FAMILIÈRE POUR ÉNONCER UN MANQUE D’INTÉRÊT – par le reste du personnel. On prend place sur le siège, s’installe comme une femme d’affaire – JAMBES CROISSES, MAINS JOINTES SUR LA TABLE – sans nous départir de notre sourire. Il faut bien garder les apparences.

- Comme je vous la disais, je souhaiterai vous poser quelques questions au sujet d’une affaire plutôt troublante qui a eu lieu dans votre quartier.

OUVERTURE DU DOSSIER

AFFICHAGE DES INDICES

IMPRESSION EN COURS


Plongeant la main dans notre veste noire, nous en sortons quelques clichés tirés des caméras de surveillance. On y voit plus ou moins nettement M. Kim, vêtu différemment, parfois les mains tâchés de sang. Vous penserez certainement que cette façon de faire, plutôt direct et abrupt, peut faire fuir le jeune homme. Mais s’il n’a rien à se reprocher, il aura une explication à nous donner. A moins qu’il ne prenne la poudre d’escampette – POUDRE D’ESCAMPETTE : EXPRESSION FAMILIÈRE SOUVENT UTILISÉE PAR M. GLASS. Auquel cas, on lui courra tout simplement après. Ce ne sera pas la première fois que l’on fera une telle chose.

- Cet homme sur les photos vous ressemblent étrangement. Rassurez-vous, rien ne prouve qu’il s’agisse bien de vous. Mais comprenez que je dois vous interroger pour m’assurer que c’est bien le cas.

Petit sourire. Discret et doux. Qui tranche avec notre discours. Qu’importe.

PROTOCOLE FD78.X EN COURS

INVESTIGATION : DÉBUTÉE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Nov - 13:40
When I'm at my end
I look to the sky


Ce sourire qu'elle arborait, il semblait aussi faux que le sien. Si cette femme pensait pouvoir le détendre en continuant de sourire, c'était complètement l'inverse. Elle ressemblait à ces monstres dans les films d'horreurs, ceux qui vous regardent avec un large sourire avant de vous plonger à la gorge, cherchant à vous la trancher et à faire pleuvoir votre sang. Ravalant sa salive, Seong hésitait à bouger de sa place, mais il n'en eut pas le choix.
Dans un premier temps, son interlocutrice lui présenta son insigne du M.I.B, qui dans son sens, ne voulait rien dire de bon. Qu'avait-il fait ? Jusqu'ici, personne n'avait deviné sa vraie nature et il avait toujours été courtois, que ce soit avec les patients ou avec ses collègues. Du coup, l'infirmier n'arrivait pas à comprendre sa vue au sein de l'hôpital. Peut-être qu'en réalité, ce n'était pas pour lui, mais au contraire, pour un de ses collègues qui seraient suspect. Lequel ? Au lieu d'y penser davantage, le métisse accepta la proposition de son interrogatrice et il vint s'asseoir en face d'elle.

Cette femme était vraiment étrange et Seong trouvait qu'elle n'avait pas des manières d'agents, mais plutôt des manières de secrétaire ou alors, ce n'était qu'un cliché de sa part. Dabala reprit alors la parole pour lui indiquer la raison de sa venue, ce qui l'étonnait davantage par rapport à ce qu'il avait déjà entendu jusqu'ici. Une affaire troublante dans son quartier ? En effet, il avait entendu que certains corps avaient été retrouvés, mais n'est-ce pas normal avec la présence d'EROG parmi les humains ? N'était-ce pas pour ça que le M.I.B existait ? Au même moment, elle sortit des clichés qu'elle disposa en face de lui. Ses clichés provenaient vraisemblablement d'une caméra de surveillance et on pouvait y voir un homme, quand à dire si c'était lui au non, c'était un peu délicat. La nuit, on ne voit pas grand-chose et la qualité des clichés n'étaient pas au rendez-vous.
Levant délicatement la tête, il se mit à observer son interlocutrice, qui fit la même conclusion que lui, il était difficile de savoir si c'était vraiment lui ou non. Bien-sûr, à la vue des photos, Seong avait eu un pincement au coeur, mais il n'aurait pas pu expliquer à cause de quoi. Par contre, ce qui était sûr, c'est que ce n'était pas lui.

_ Je suis vraiment désolé que vous vous soyez déplacés pour rien, mais je peux vous assurer que la personne sur ses clichés, ce n'est pas moi. Je termine le travail tard, en effet, mais je rentre immédiatement chez moi. Etant interne en chirurgie, j'ai besoin de beaucoup de repos pour être en forme le lendemain. Je pense que si cette personne était vraiment moi, la fatigue aurait eu un impact sur mon travail.

Sur ce coup, l'interne n'avait pas été très honnête puisque la fatigue n'avait pas vraiment d'impact sur son corps, enfin tant qu'elle n'atteignait pas un certain seuil. Dormant très peu, il arrivait souvent au travail avec des cernes mais tout le monde y était habitué et jusqu'ici, il n'avait jamais causé de soucis à l'hôpital, du coup, on ne lui en tenait pas rigueur. Il n'avait pas eu le choix que de mentir, car qui pourrait attester de la véracité de ses paroles ? Il vit seul et le soir, il ne croise personne.
I'm gonna push until I drop


김성
The night is blind So hard to find
The way back home Losing grip
But it's worth the risk To brave the cold


Merci Mer&Ars de m'offrir une famille !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Falling like rain • feat Dabala
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wolf's Rain
» Wolf's Rain serie anime CHOC !
» [Fleischer, Léonore] Rain Man
» After the rain
» Gundam Wing ~ Memory Rain - MTT Niigata

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: ryld district :: hôpital-
Sauter vers: