Année 1983, David, Derrick et Dustin, passionnés par la science-fiction et la pop culture, décident d'envoyer un message dans l'espace grâce à un ordinateur sophistiqué depuis leur petit garage à Cosmopolis, dans le Connecticut. Puis c'est parti en couille.Plus de trente ans après, grâce aux exploits informatiques des "3D" (pour "Three Dicks"), les aliens foulent enfin le sol terrestre ! Mais à quel prix ? C'était à l'époque une simple passion. Ni femme, ni emploi, David, Derrick et Dustin ont passé le plus clair de leur temps (et leur vie) à étudier l'espace et la possibilité de la vie ailleurs que sur notre belle planète. Sans diplômes ou certificats, ils se contentent de concevoir des ordinateurs et autres softwares chez eux dans le seul intérêt d'envoyer un message au-delà de la surface terrestre. Ils l'ont appelé Code Cosmo en hommage à leur ville chérie (c'est faux, ils n'ont juste aucune imagination), Cosmopolis.
MERCI DE FAVORISER ANTIS
dabberblimp"



 

 :: Cosmopolis :: ryld district :: plages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Out of Control ♪

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Juil - 12:47
Out of controlUn verre à moitié plein ou à moitié vide ça fait toujours une bonne soirée.
Miroir. L'eau claire de l'océan pourtant teintée d'un noir profond et pénétrant ressemblait à la surface lisse dune glace froide, reflétant les points lumineux dans ce ciel dégagé. Les vagues s'écrasaient sur les grains de sable fin, y déposant des fragments de poussières interstellaires qui s'effaçaient aussitôt une fois l'eau retirée. C'était un spectacle fascinant et troublant qui n'attiraient cependant pas les regards des personnes dansant sur les lattes de bois installées pour l'occasion. La musique jouée par l'océan n'était là que pour faire bruit de fond, les basses installées un peu partout couvrant cette mélodie idyllique et naturelle. Qui en avait quelque chose à faire des murmures des vagues alors que le DJ était performant et que l'alcool coulait à flot ? Personne.

Le serveur te lança un regard de travers auquel tu répondis par un sourire narquois, tes doigts aillant déjà subtilisé le verre qu'il venait de préparer. Verre qui n'était d'ailleurs pas pour toi. Détail illusoire. Sans importance. Il te fallait toujours prendre ce que tu désirais, ce que tu voulais, avant qu'il ne s'en aille. Ce verre avait été l'objet de ta convoitise, pendant une poignée de secondes et tu te l'étais approprié avant qu'il ne s'éloigne. Tant pis pour le regard sombre du serveur. Tant pis si un type débarquait de nulle part pour te chahuter. Tu avais eu ce que tu voulais, ta paupière droite se fermant en un clin d’œil malicieux avant que tu ne prennes la tangente et ne retourne vers la piste de danse pour y réaliser deux trois pas gracieux. Tes cheveux glissèrent sur ton épaule dénudé, la ficelle de ton débardeur hors de prix glissant sur ta peau d'améthyste pendant que le reste restait accroché avec difficulté en un chignon décoiffé dont plusieurs mèches se faisaient la malle. Tu allais encore devoir le refaire, comme une heure plus tôt, et peut-être remonterais-tu la manche de ton débardeur en sequin noir et blanc. Peut-être. Ou alors irais-tu retrouver le groupe de jeunes avec qui tu étais venu initialement, l'un dans eux étant un photographe que tu connaissais grâce à ton métier de mannequin mais que tu n'appréciais guère. Fallait-il relever que tu n'aimais pas grand monde Fly ? Pas vraiment.

Tes talons vernis noirs claquèrent sur le parquet, une jeune femme s'étant calée dans ton dos pour mieux suivre tes mouvements. Tu la laissas faire, amusé par la situation et enivré par la boisson. Qu'elle ne s'attende pas à plus la bougresse, elle n'était là que pour rompre l'ennui et la solitude, éclater cette bulle morne qui se formait autour de toi. Dans dix minutes, elle ne serait plus là, elle et ses perles bleues claires. Et toi, tu aurais déjà pris un autre verre en attendant de trouver un groupe dans lequel t'incruster. Mais alors que tu faisais une pirouette tout en tenant la petite brune inquisitrice, ton regard perçu une bande de jeunes attroupés plus loin, riant de bon cœur. Il ne te fallut que peu de temps pour reconnaître l'un d'entre eux, un sourire naissant sur tes lèvres fines avant que tu ne te diriges vers eux, ta main menant sans le vouloir la jeune femme avec toi.

Jamie et ses potes savaient toujours comment s'amuser. Parfois ils étaient un peu lourds, un peu gras aussi mais ils étaient de bonne compagnie. Et tu avais cruellement besoin de compagnie. Comme toujours.

- Hey guys !
with Jamielet's dance honey
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Juil - 13:21
Out of control
Fly
Les soirées sur les plages de Rylid étaient toujours parfaites. Il y avait de la bonne musique, de belles nana et de beaux mecs à moitié à poil, et l’alcool coulait à flot.  Point bonus sur le fait qu’il n’y avait aucun voisin pour se plaindre du bruit, même si Jamie ne se préoccupait pas d’eux en règle générale.

Un autre bon point ? Les pastèques vodka ! De la fraîcheur et du partage ! Mais de la vodka quand même! C'était l’idée de Mike, qui était un expert cocktail-cuisine (et vraiment, ces space-cupcake sont excellents en plus d’être d’une beauté absolue ! Il devrait ouvrir une chaine youtube. Il deviendrait ultra-famous)

Ils en étaient là donc, la petite bande de frattés, la première pastèque engloutie et la deuxième qui attendait la fin de leur joint. Sammy racontait comment -totalement murgé- il avait couché avec une cinquantenaire qu’il avait prise pour une trentenaire…

“Je vous dit, les gars, je cherchais de l’expérience, mais pas tant que ça! Après, c’était vraiment un bon coup, 11/10 je recommande. Faut juste pas s’attarder sur les rides.”

C’est à ce moment que Jamie remarqua Fly. Pas qu’il soit difficile à repérer: toujours bien habillé et bien coiffé, absolument reconnaissable au milieu de la foule avec ses cheveux blanc et sa peau violette… Mais Jamie n’était pas connu pour être observateur. Surtout pas quand il avait un beau mélange d’eau russe et d’herbe de provence à son actif.

Il se dirigea vers eux et -Oh, surprise !- il n’était pas seul !
Pas que ce soit choquant de le voir avec de la compagnie, il y avait toujours du monde pour essayer d’avoir un moment avec Fly. C'était juste que souvent, ce n’était pas un sentiment partagé.


En remarquant ça les frères de Jamie -qui n’avaient pas énormément d'éducation, pas que le jeune Erog ne puisse s’en rendre compte- accueillirent les deux nouveaux arrivant par une nuée de sifflements.

- Fly !

S’exclama Jamie, avant de se lever pour faire une accolade à son ami.  Il posa nonchalamment son bras autour des épaules de celui-ci, et posa la question qui brûlait les lèvres de tous ses amis :

- Et qui est cette charmante créature que tu nous amènes?
summer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Juil - 22:18
Out of controlUn verre à moitié plein ou à moitié vide ça fait toujours une bonne soirée.
Bien sûr qu'ils allaient siffler et rire. Bien sûr qu'ils allaient réagir de cette manière. Bien sûr qu'ils se comporteraient de cette façon. Tu le savais pertinemment Fly, tu les connaissais à force, des types dans leur genre, ça voyait presque les personnes de l'autre sexe comme du bétail. De la marchandise que l'on pouvait presque se partager ou s'échanger. Des amas de chairs et de peaux bien habillés avec qui on ne passait souvent qu'une seule soirée. Bien sûr qu'ils allaient réagir de la sorte, cela ne t'étonnait même pas. Et cela ne devait pas non plus étonner la jeune femme à ton bras qui comme pour se donner un genre, restait bien accrochée à toi. Par peur ou par ego ? Qu'importe. Elle allait certainement finir avec l'un des potes de Jamie. Si ce n'était pas avec lui qu'elle allait passer le reste de la soirée.

Tu ne fis pas attention aux sifflets et sourires en coin. Tu t'approchas du groupe d'un pas chaloupé, toujours un peu éméché tandis que tu déposais ton verre vide sur la première table qui se présenta à toi. Tu leur lanças « coucou » amusé, un sourire un peu niais sur les lèvres quand Jamie vint vers ta personne et passer son bras autour de tes épaules. Petit rire. C'était toujours amusant de voir le jeune homme se pendre à tes épaules pourtant plus hautes que les siennes, te forçant à courber quelque peu l'échine pour être à sa taille. Tes cheveux firent des siennes dans la manœuvre, allant se mélanger dans la nuque de ton ami. Chose qui ne plut pas trop à la jeune femme qui afficha une moue ennuyée. Nouveau sifflet. Tes perles claires l'observèrent, intriguées, mais tu ne pus dire quoi que se soit qu'elle ouvrit la bouche.

- Moi c'est Rayley.

Pas contente la tigresse. Mais qu'importe. Les êtres ne pouvaient s'empêcher de désirer des choses qui leur étaient hors d'attente et pour le coup, t'avoir faisait partie de ces choses qui étaient irréalisables. Tu te retins de faire une remarque, restant collé au brun plus petit, l'alcool aidant. Danser et boire. Rire et bouger. Pas discuter. Un peu brusquement, tu te détachas de la nana pour te tourner totalement vers Jamie à qui tu lanças un sourire, le tirant soudain par le bras vers la piste.

- Viens danser avec moi.

Idée saugrenue. Nouveau sifflement. Et une nana pas contente. Que cela tienne. Comme si tu en avais quelque chose à cirer.
with Jamielet's dance honey
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Juil - 23:15
Out of control
Fly
Comme Jamie s’y attendait, la nana était clairement insignifiante pour Fly. Tant mieux, il l’avait pour lui, et ses potes avaient enfin un peu de chair fraîche.

Rai...ner ?, ou peut importait son nom, finirait de toute façon avec un de ses potes, donc il la reverrait demain matin, pour la marche de la honte. Inutile de la voir plus de toute façon. Elle n’avait pas le visage le plus gracieux du monde (mais cette taille de guêpe, gosh ! ).

Jamie prit le bras de Fly, non sans se retourner vers ses frères une dernière fois (il ne les reverrait sûrement plus avant qu’ils ne soient complètement mort, heureusement qu’il avait une force d’enfer pour les porter tous jusqu’à la fraternité.)

- Ciao les loosers, il cria à leur éguard, avec un petit clin d’oeil.

Il se fit huer sur le départ, mais au final ça leur était bien égal. La meilleure partie de la soirée commençait : la chasse. (pas le même genre de chasse à laquelle Jamie s’adonnait quand il portait le masque de The Kid, mais ils n’avaient pas besoin d’être au courant de ça.)

- Te perds pas en chemin, Oral Master !

Oupsie, le petit surnom pour lequel il était célèbre. Eh bien, il n’avait pas à avoir honte du fait d’être le Maître de l’oral. Et on ne parlait pas de faire de beaux discours. (non, ça c’était Félix, qui était capable d’embobiner n’importe qui et leur faire faire n’importe quoi. Mais on lui avait donné le joli surnom de “People Whisperer”.

Mais retournons à Jamie et Fly, qui eux même retourne à la piste de danse. Bien que Jamie n’y ait pas encore mis le pied de la soirée, ce qui était un détail. Ils passaient tellement de temps à danser ensemble que quand ils se retrouvaient il s’agissait toujours de retourner sur la piste de danse.

A peine au milieu de la foule, Jamie commença à se déhancher au rythme de la musique. Il lui faudrait encore un peu de temps à se réhabituer, la vodka formant un léger nuage dans son esprit.

Fly était toujours lié à lui par la main. Jamie s’en servit pour faire un tour sur lui même et se coller à son grand ami.

Il sourit de toutes ses dents

La fête pouvait vraiment commencer.

summer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Aoû - 18:36
Out of controlwork work work work work work ♪

Fulgurance. Jamie entrait avec toi sur la piste, tes pas reprenant leurs cadences rythmées et enfiévrées sur les planches installées pour l’occasion. La moitié du contenu d’un nouveau verre que tu avais piqué à tu ne savais qui s’en était allée sur le sol plus bas, et sûrement dans les cheveux d’une blonde qui t’avait bousculé pendant votre attention. Mais qu’importe. La fête allait vraiment commencer. Enfin. Le début n’avait été qu’une pauvre entrée sans saveur que tu avais tenté de consommer dans un sourire faussement satisfait. Seulement, pour que tu t’amuses pleinement, pour que tu vives pleinement sur la piste, il te fallait des bases sûres. Et Jamie en faisait partie.

Ses amis sifflèrent à votre départ, leurs remarques grasses t’arrachant un faible sourire avant qu’il ne s’agrandisse alors que le brun se mettait à danser à côté de toi. Plus de fille collantes. Plus de mecs trop lourds. Plus de faux discours de dragues ennuyeux. La vraie soirée commençait, bien que tu savais qu’à un moment ou un autre, le jeune homme disparaîtrait aux bras d’un être sorti de nulle. Quelque part, cela ne te dérangeait pas outre mesure, surtout que Jamie ne te faisait jamais faux bond. Et puis, comment lui en vouloir quand il arrivait à dégoter les meilleures soirées de la ville.

Tes talons claquaient sur le sol au rythme de la musique trop forte qui vibrait avec une insistance notable dans ta poitrine. C’était comme si elle ne voulait faire plus qu’un avec les battements de ton cœur, t’enivrant davantage pendant qu’un grand sourire s’affichait sur tes traits de mannequin. Deux trois pas chaotiques enraillèrent tes jambes avant que tu ne reprennes le contrôle de tes mouvements, le déhanchement gracieux et sulfureux de ton bassin reprenait le dessus. Un rire t’échappa alors que tes doigts restaient enlacés à ceux de Jamie, comme s’ils ne désiraient pas encore les lâcher. C’était trop tôt, la fête ne faisait que commencer. Tu n’avais même pas encore entendu plusieurs de tes chansons préférées sur lesquelles tu voulais danser avec le jeune homme. Non, pas encore. Tu comptais bien le garder égoïstement pour toi pendant de longues minutes. Tant pis pour les nanas qui le convoitaient, elles allaient devoir attendre leur tour. Et comme pour marquer un peu plus ton territoire, tu te penchas jusqu’à son oreille pour lui annoncer ton idée géniale.

- Babe, tu restes avec moi jusqu’à minuit ce soir.

Jusqu’à ce que les douze coups libèrent Cendrillon.

with Jamielet's dance honey
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 19:15
Out of control
Fly
Jamie rigole à la remarque de Fly. 
Pour lui c'est une évidence qu'il va rester avec Fly le plus longtemps possible, mais il est très facile à distraire. Alors il fera attention, jusqu'à minuit, il restera avec le Lyme. 


Quand je perdrais ma chaussures, n'oublie pas de venir me la rendre

Il lui dit, joueur. Puis il lui tire la langue, pour plus d'effet. Il porte bien son surnom "The Kid" mais c'est quand il est dans ce genre de soirée qu'il est le plus gamin. Avec Fly, il peut être lui même, juste se faire plaisir, prendre son pied à danser sans se soucier du reste. S'arrêter de temps en temps pour reprendre des verres. Souvents des coktails aux noms et aux couleurs hors du communs, qu'ils arrivent à ne pas payer parce qu'ils séduisent les serveurs où qu'ils les prennent à d'autres pauvres idiots qui ne se rendent même pas compte de ce qui leur arrive.

Tu seras mon prince charmant n'est-ce pas ? Personne d'autre ne veut être mon prince charmant...

Il dit ça avec une petite moue triste. Ce n'est que du jeu. Pas qu'il dirait non à un prince charmant, mais il n'en a pas besoin, pas aujourd'hui, pas non plus demain. Peut être qu'un jour il tomberait sur cette personne avec laquelle il pourra vivre l'amour. 
Mais là, tout de suite, il n'y pense pas, il ne fait que danser. 

Face à Fly, beaucoup plus grand que lui, Jamie parait ridicule, mais il sait comment se faire remarquer malgré sa petite taille. 
Des cours de danse qu'il prenait quand il était dans son premier collège, il n'a pas beaucoup de souvenir, mais il a toujours sa souplesse et sa grâce, et il sait l'utiliser sur le dancefloor. 
Il regarde Fly dans les yeux, il n'y que lui pour le moment. Et il descend, il descend, sensuellement. 
Et quand il part sur le côté : les coudes au sol, les jambes en l'air, et d'un mouvement souple, il se remet à l'endroit.

De là il va poser ses mains sur la taille de Fly -il préfère les épaules, mais il se ferait mal au bras à force, le Lyme est trop grand pour lui -, il il continue de danser normalement, comme si de rien n'était.

Non sans un clin d'oeil discret à son ami. 

summer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 14:32
Out of controlwork work work work work work ♪

La musique se faisait plus forte. Toujours plus forte. Comme enveloppant le monde dans une bulle qui n’était pas prêté d’éclater. Pas avant minuit. Une rire se fit entendre alors que les gens continuaient de danser sur la piste, plus ou moins en rythme. Un rire qui s’échappa d’entre tes lèvres alors que le jeune homme près de toi affichait cette moue qui t’arracha un sourire. C’était bien le genre de Jamie de sortir ce genre de choses, de faire l’enfant de cette façon. C’était amusant de voir comment vous pouviez vous assortir alors que vous étiez diamétralement opposé. Lui, petit et joueur. Toi, gigantesque et éphémère. C’était amusant et bizarre, devoir deux êtres aussi opposés dansaient ainsi sur la piste de danse. Mais ne dit-on pas que les opposés s’attirent ? à moins que ce ne soit que de belles paroles volatiles.

Tu lui lanças un regard avant de lui faire un clin d’œil, vos doigts toujours en contact. Ton sourire toujours sur tes lèvres, tu laisses ton corps suivre la musique avec plus d’insistance, les choses se mettant doucement en place pour que cette soirée soit aussi amusante que toutes celles passées avec le brun.

- Bien sûr que je serais ton prince. Il suffit de demander.

Ce n’était qu’une complainte boudeuse d’un gamin moqueur. Tu connaissais Jamie et tu savais parfaitement qu’à la fin de la nuit, soit il repartirait avec ses amies ou avec la proie qu’il aurait choisi. Ce n’était que pour un temps, un moment d’amusement. Puis ça ne te dérangeait pas de jouer à ce jeu-là, il n’y avait que dans ces moments-ci où tu n’avais pas à te soucier de ce qu’il pourrait être fait ou dit. Bien que cela ne te gène pas plus que cela. Mais sur le parquet, avec Jamie, c’était toujours un peu différent. Surtout avec plusieurs milligrammes d’alcool dans le sang.

Les basses pulsaient avec force et faisaient presque vibrer chacun de tes organes sous ta peau. Chaque chanson était plus appréciée que la précédente, te satisfaisant grande quand, sans crier gare, le brun se mit soudain à bouger différemment, dansant sous tes yeux en souriant. Il faisait son petit malin. Encore. Il dévoilait ses compétences, comme toujours. Il s’amusait. Comme tu allais le faire. Toujours plein de surprises le Jamie.

Tu l’observas se redresser et remettre ses mains sur ta taille, suivant la musique comme si de rien était. Son clin d’œil te fit presque rire, certaines personnes autour de vous commençant à comprendre son manège. Comme si cela t’atteignait le moins du monde. Nonchalamment, tes mains vinrent passer dans tes cheveux pour les rattraper convenablement, les sentir glisser sur tes épaules commençaient à devenir sérieusement embêtant. Puis, lentement, tu fis rouler ton bassin comme l’aurait fait une danseuse de salsa tout en descendant. Attrapant les mains du jeune homme au passage, tu finis accroupi devant, twerkant presque avant de reprendre ta position initiale, tes doigts toujours entremêlés à ceux de Jamie que tu allas remettre à leurs places, tes mains allant se poser nonchalamment sur ses épaules.

Et tout cela, avec un petit sourire en coin.

with Jamielet's dance honey
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Aoû - 19:52
Out of control
Fly
Jamie laisse échapper un rire quand il voit la danse de Fly. Ils sont complices et joueurs sur la piste de danse, et c'est pour ça qu'ils s'entendent si bien.

Il n'y a rien de pire qu'une danse ennuyeuse où les gens ne font que se tenir en fasse l'un de l'autre et remuer leur popotins. Interet zero. Surtout quand il y a autant de monde et qu'il ne s'agit que de se mélanger à la sueur d'autruis. Et là, dans la foule, les gens qui font ça finissent soit seul, soit par embrasser leur proie de la soirée.

Les Erogs sont souvent traités comme des animaux à cause de leur besoin de viande, mais la vérité c'est que les humains sont des fois bien plus bestial. Dégoutant.

Heureusement que certains son mignons.

Il en a repéré un petit tout seul dans un coin. Ça le fait sourire intérieurement. Il n'y a pas pire qu'être seul à une soirée : personne ne vient vous parler, personne ne vous remarque, personne ne vous retiens. Et si vous n'avez vraiment pas de chance ? Eh bien, Jamie est là, et il a faim.

Il se colle à Fly dans une danse sensuelle, monte ses bras autour du cou de son grand ami, jette un coup d'oeil discret. Il est un peu plus de 23h, il a encore un peu de temps avec Fly, ensuite, il attaquera. Mais il faut qu'il trouve le bon moment pour s'éloigner, il ne faut pas qu'on remarque son absence... Ou qu'on en soupçonne la cause...
En attendant, il reste avec Fly, et lui chuchote à l'oreille.

"Si seulement tu étais intéressé, on pourrait faire la fête toute la nuit

Et il dépose un baiser rapide sur sa joue. Avant de s'éloigner un peu, encore une fois, et de lui faire un clin d’œil. Il rattrape sa main et le fait tourner sur lui même.

Ça pourrait être ridicule, vu la taille de Fly, mais il est toujours d'une classe incroyable.
Non, vraiment, c'est dommage que Fly ne soit pas sexuel. Mais Jamie adore l'avoir comme ami, et il n'a pas besoin de plus. Il n'y a personne avec qui il s'éclate autant en soirée.

summer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Sep - 12:37
Out of controlwork work work work work work ♪

Certains regardaient, curieux, le jeu qui s’était mis en place entre vous. Sûrement qu’ils étaient jaloux, se disant que cela n’avait rien d’un jeu. Que c’était plus que cela. C’était souvent comme ça pour tout dire. Qui n’aurait pas voulu être à ta place, ou la sienne ? C’était évident qu’il y aurait toujours des envieux.

Tu ne pouvais t’empêcher de sourire, la situation t’amusant. Jamie avait vraiment le don pour être adorable. Totalement unique. S’accordant bien trop à ton rythme. Il n’y en avait pas deux comme lui et encore heureux. Il était bien trop inimitable de toute manière. Le monde n’était pas prêt de toute manière pour deux Jamie. Et toi non plus. Un seul suffisait amplement. Un nouveau sourire se dessinait sur tes lèvres, la musique changeant pour être toujours aussi forte et pesante, forçant les corps à bouger toujours plus. C’était très bien comme ça.

Il dansait toujours avec aisance, tout proche, glissant ses bras autour de tes épaules plus hautes qu’habituellement à cause de tes talons. Tu avais pourtant bien vu son regard se faufiler dans la foule, comme à la recherche de quelque chose. Ou de quelqu’un. C’était bien son genre ça aussi, un petit sourire apparaissant sur tes traits. Toujours aussi volage. Comme une abeille qui va de fleurs en fleurs. Bien sûr. Bien sûr. Tu l’avais bien compris dès votre première rencontre et c’était certainement pour cela que ce qu’il y avait entre vous rester sur la piste de danse. Non pas que tu étais intéressé, ou non. Mais il y avait une règle d’or à respecter pour ta personne : ne pas s’attacher. Car s’attacher, c’est la chose la plus destructrice qui existe.

- A d’autres, joli cœur.

Tu acceptas son baiser dans un sourire, riant avant de lui attraper la main pour le faire tourner à son tour. Tes hanches bougeaient en rythme, tes yeux se fermant pour mieux apprécier le moment et la musique. Qu’importe que ce soit toute la nuit ou non, jusqu’à minuit ou non, quelques heures ou quelques minutes. Etre sur la piste. Danser. S’enivrer. C’était largement suffisant pour toi. C’était suffisant.

Il y eut soudain un bruit étrange, comme une faible explosion. Sous la surprise, tes yeux se rouvrirent pour découvrir une pluie de paillettes dorées qui tombaient sur la masse mouvant en rythme. La musique changea à nouveau, se faisant toujours plus forte alors que du sol, de la mousse colorée montait à grande vitesse. C’était prévu ça ? Ouvrant les yeux en grand, tu observas les alentours, pas vraiment satisfait. Ce n’était pas vraiment ton truc les soirées mousse. Ça collait aux vêtements et laissaient tout poisseux. Affichant une moue, tu te penchas vers Jamie pour lui parler.

- Je vais nous chercher des verres.


Sans attendre de réponse, tu t’éclipsas jusqu’au bar tout en te dandinant, suivant toujours le rythme de la musique pour finalement atteindre ton but et commander deux cocktails. Là où tu étais, il y avait déjà moins de mousse et moins de gens. Et plus de possibilités de partir sans payer. Un petit sourire s’étira sur tes traits, une jeune femme t’accostant en souriant. Et bien, elle allait pouvoir te dépanner tient.

with Jamielet's dance honey
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep - 3:09
Time for body shots
Fly
Un bruit sourd, des paillette, de la mousse, et en un instant Jamie se retrouve mouillé et seul au milieu de la piste.

Sérieusement ?

Il fait la moue, il n’a pas l’habitude d’être abandonné comme ça. Mais d’un autre côté… C’est peut être sa chance. Il part se perdre dans la foule, ce qui n’est pas difficile en soi. Il repère au loin le petit jeune qui avait obtenu son attention. Un Jeune drizzt. Il n’en avait pas eu depuis un moment, ça changeait.

Il est chou. Pas vraiment son style, mais chou. Il ne sent pas mauvais, mais son odeur est à moitié cachée par la tequila qu’il a dû s’enfiler pendant qu’il était seul dans son coin. Ça doit être triste de ne pas avoir d’amis. Et d’être désespéré au point de laisser venir n’importe qui pour en trouver.

En discutant un peu avec le gosse, Jamie apprends qu’il à été invité grâce à l’argent de papa et maman. Il ne l’a pas dit en ses therme, évidemment, mais Jamie le comprends facilement. Le type est mignon mais c’est clairement un looser, et il doit toujours y avoir une raison derrière des loosers à une fête.

Enfin, pauvre gosse. Déjà qu’il n’est pas aimé, et en plus il est tombé sur Jamie…

Bon, tomber sur Jamie n’est pas une malchance en soi, mais par contre, quand Jamie a faim… Ce n’est pas la même histoire.

Et là pour le coup… Jamie à très faim. On appelle ça la foncedall.

Mais non, bien sûr, c’est faux. Si Jamie devait manger quelqu’un à chaque fois qu’il est bourré ou défoncé il n’y aurait plus grand monde à cosmopolis. Il est déjà une cause suffisante du taux de mortalité dans la ville n’en rajoutons pas.

Pour en revenir à notre histoire : Jamie a faim, un jeune garçon est seul face à lui, et il sent la tequila.

Jamie aime bien la tequila.

Ca vous surprend ? Moi non plus.

Il aime d’autant plus la tequila paf. Se mettre du sel sur la main lécher, boire un shot, manger un citron.

« Tu aimes les citrons, petit ? »

Apparemment pas. Heureusement qu’il n’a plus trop le choix à ce moment-là, et que Jamie à trouvé de quoi le bâillonner.

Il le tient au sol, pour qu’il ne puisse plus bouger. Ils sont à l’abri, caché derrière des rochers, assez éloignés de la fête et proche de la mer pour ne pas être dérangés. L’erog à quand même prit le temps de mettre son masque et un pull, pour cacher son visage et ses tattoos. Ce n’est pas le moment de se laisser aller et de se faire reconnaitre par n’importe qui.

Il voit le regarde du p’tiot s’écarquiller quand Jamie sort son couteau. Il s’attendait à quoi exactement ce gamin ?

En y réfléchissant, à une soirée comme celle-ci, c’est vrai que le meurtre n’est pas le premier crime auquel on pense. Mais Jamie n’est pas un violeur. Ça laisse trop de traces, et puis il trouve la séduction beaucoup plus amusante.

Mais on s’égare.

Il suffit de peu pour faire couler le sang quand on sait où il faut couper.

Bon, ça le fera pour un shot. Maintenant il faut du sel. La mer. Fastoche.

Et parce que ce serait trop simple et pas drôle de le faire juste comme ça, il attrape la main et va l’écorcher contre un rocher. La douleur se lit sur le visage du gosse, et c’est mignon parce qu’il se retient, il sait que la suite est pire, et qu’il ne peut pas se permettre de flancher pour si peu.

Il trempe la main dans l’eau. Plus longtemps qu’il ne le devrait. Voir le petit souffrir, ça le fait sourire. Puis il sort la main, y lèche le sel déposé par la mer, Boit directement le sang qui s’écoule du poignet, là où il a tranché au niveau de la veine.

Et ensuite il mange un citron.

Par-fait.

Il est plutôt content de son concept : le body shot. Il en parlera avec ses potos Erogs.

Bon, maintenant que c’est fait il passe aux choses sérieuses. Tranche le cou de la victime. Découpe le bonhomme là où il faut, mange un organe, puis deux. Recoud.

Découpe la main. Il y a laissé bien trop de son adn.

Et puis des p’tits doigts de Drizzt, ça fait vraiment apéro.
Il sors le foie, le découpe à plusieurs endroits, le remet à sa place, mais le laisse en évidence.

Il écrit en mots de sang, à côté :

Cause de la mort : des problèmes de foie je suppose :-/

Il rigole tout seul à sa propre blague.

Maintenant que c’est fait : retour à la fête.

Il enlève son masque, son pull, même son T-shirt en dessous, et rejoint tout le monde.

Merde, il a dû perdre pas mal de temps. Il espère que Fly ne prendra pas trop mal son absence. Cela dit, il est le premier à l’avoir abandonné.

Pour se faire pardonner, il récupère deux verres d’un cocktail multicolore dont il n’a pas vraiment saisit le nom.

Il part à la recherche de son grand ami, le retrouve au milieu de la piste.
« Hey, Fly ! T’as vu cette lumière aveuglante ?? Je crois que je viens de me faire enlever par des extra-terrestre à l’ancienne ! »

Il lui tend son verre, lui fais son plus beau sourire.


summer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Sep - 20:50
Out of controlwork work work work work work ♪

Le serveur te lança un sourire, t’offrit généreusement les verres que tu avais commandé, te demanda ton numéro au passage, numéro que tu ne lui donnas qu’à moitié avant que tu ne retournes sur la piste pour y retrouver ton ami. Seulement, manque de bol, celui-ci avait totalement disparu. Tes paupières papillonnèrent alors que tu le cherchais des yeux dans la foule que tu surplombais de ta hauteur, l’air surpris. Mais non. Pas de Jamie. Une moue s’afficha sur tes lèvres, tes pas te menant au bord de la piste. Il n’était même pas minuit.

C’était bien son genre au brun, de disparaître comme ça, sans prévenir. Sûrement qu’il avait trouvé un éphèbe ou une nana à son goût et qu’il lui faisait du rentre-dedans, comme il savait si bien le faire. Nouvelle moue. Ça ne te plaisait pas du tout. Dire que tu avais pu retrouver le brun et que tu avais enfin pu commencer à t’amuser, voilà que tu te retrouvais à nouveau tout seul, entouré de tous ces gens qui ne t’intéressaient guère. Des êtres sans importance, ni constance, que tu ignoras le plus superbement possible, tes deux verres posées sur la table près de laquelle tu t’étais posé. Drôle de fin de soirée.

Les minutes s’écoulèrent. Et Jamie ne revenait pas. Tu avais bien envie d’aller voir s’il n’était pas passé voir son groupe de potes mais tu n’avais pas envie de te faire charrier par ces langues de vipère. Sûrement que l’étudiant prenait du bon temps quelque part, avec quelqu’un dont il ne retiendrait ni le nom, ni le visage. Tes yeux perlés observèrent la foule mouvante et collante, la moue et les paillettes se déposant sur leurs peaux déjà en sueur. Pourquoi fallait-il tant que tu te prennes la tête sur tout cela ? Ça n’avait pas d’importance.

Il fallait juste s’amuser.

Un verre de vidé. Le deuxième entamé. Tu retournas sur la piste, le sourire aux lèvres. Tes pas suivirent le mouvement et le rythme des gens, cette chanson qui passait t’entraînant dans la ronde. La fête reprenait son cours. Tu t’amusais à nouveau. Tu dansais à nouveau. Un gars aux yeux bleus et au sourire ravageur vint se coller à toi, pour entamer une danse plus intime dans laquelle tu te laissas prendre sans ronchonner. T’amuser. Passer le temps. Entrer dans la ronde. Les minutes s’écoulèrent et le mal s’en alla. Les minutes s’écoulèrent.

Et Jamie refit son apparition.

Tu ne fis pas tout de suite attention à sa présence, trop pris dans les mouvements de ton partenaire qui en attendait bien plus que tu comptais lui donner. Ce fut le son de sa voix, un peu englouti dans les vibrations de la musique qui te fit tourner la tête. Et afficher un sourire. Ses cheveux étaient humides et ses vêtements étaient partis faire un tour. Le brun se baladait le nombril à l’air, tendant un verre en ta direction tout en souriant d’un air innocent. Pauvre bougre.

Sans hésiter, tu te saisis du verre avant d’enrouler ton bras autour des épaules de Jamie que tu embrassas sur la joue, le jeune homme avec qui tu dansais jusque-là se vexant alors. Tu ne fis pourtant pas grand cas de son regard courroucé et resta accroché à ton ami.

- La prochaine fois, mets leur une mandale et disparais pas comme ça.

Buvant alors le verre qu’il t’avait tendu, tu lanças un regard vers ton compagnon de danse qui semblait vraiment agacé. Tant pis mon mignon, mais ça ne sera pas pour ce soir.

- Fais pas cette tête beau gosse, mais Jamie c’est un peu ma moitié tu vois. Va falloir que tu fasses avec.

Un petit sourire en coin et un autre bisou sur la joue. Un beau tableau tout mignon qui pourtant, au fond de toi, sonnait totalement faux. Mais qui cherche réellement à savoir ce qu’il se passe sur les bords des pistes de danse ? Pas toi en tout cas.

with Jamielet's dance honey
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Out of Control ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [THEME] Control volume HD1 et HD2 mis à jour 26/09
» Special Control Vehicule Patlabor, 1/35e Ex-model Bandai
» Problème avec mon vario, ESC, Speed control, aide SVP !
» [21/04/09] HTC Volume Control Packs
» Prise de vues connecté - Remote control

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: ryld district :: plages-
Sauter vers: