Année 1983, David, Derrick et Dustin, passionnés par la science-fiction et la pop culture, décident d'envoyer un message dans l'espace grâce à un ordinateur sophistiqué depuis leur petit garage à Cosmopolis, dans le Connecticut. Puis c'est parti en couille.Plus de trente ans après, grâce aux exploits informatiques des "3D" (pour "Three Dicks"), les aliens foulent enfin le sol terrestre ! Mais à quel prix ? C'était à l'époque une simple passion. Ni femme, ni emploi, David, Derrick et Dustin ont passé le plus clair de leur temps (et leur vie) à étudier l'espace et la possibilité de la vie ailleurs que sur notre belle planète. Sans diplômes ou certificats, ils se contentent de concevoir des ordinateurs et autres softwares chez eux dans le seul intérêt d'envoyer un message au-delà de la surface terrestre. Ils l'ont appelé Code Cosmo en hommage à leur ville chérie (c'est faux, ils n'ont juste aucune imagination), Cosmopolis.
MERCI DE FAVORISER LA 426 & MIB
dabberblimp"



 

 :: Cosmopolis :: centre :: centre culturel :: cinéma & salle d'arcades Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arnaque sur marchandise | feat. Callisto

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Juil - 17:30
Alors...
Le téléphone, c’est bon.
Les sous, c’est bon - même si j’en ai pas vraiment, on va faire comme d’habitude.
Quoi ? Me jugez pas ! Y’avait le dernier DLC de naggy-nag qu’est sorti avant-hier, comment vouliez-vous que je résiste à ça ? Ce jeu est un vrai plaisir bourrin. Je vous assure qu’après une journée bien remplie, se défouler sur ce jeu est un véritable besoin. Comment ça, j’ai pas de journée bien remplie ? Je t’emmerde. Je suis étudiante.

Bon. J’en étais où... Ah !
Le short bleu clair, c’est bon
Mon débardeur préféré sur lequel est inscrit “Quoi ? T’as jamais vu une unijambiste ?”, c’est bon.
Fauteuil ou béquilles ? Flemme ou pas flemme ?
Hmm... Flemme. Go fauteuil.

Aller, c’est part--- Non, le chat, tu sors pas pour le moment.
Bon. Stella devrait être en train de m’attendre devant le cinoche et ses salles d’arcades. Le rendez-vous est à 15h et je suis... A la bourre. Barf. Elle a l’habitude de mes retards lors de nos raids.

Stella, c’est ma heal. Oui, oui, ma heal personnelle, le reste étant géré par l’autre. Mais du coup, je suis toujours maintenue en vie ! En même temps, lorsque nous nous sommes rencontrées pour la première fois en ligne, elle était heal et moi tank. C’est relativement rare que je le sois mais dans ce jeu, le tank avait l’air et était tellement bourrin, c’était jouissif. En temps normal, je suis plutôt attaquant. Je préfère généralement distribuer les patates qu’en recevoir. Bref, toujours est-il que pendant que je faisais l’histoire principale du jeu, je tombais très souvent sur elle lors des donjons. A force, m’voyez, ça créé des liens et puis c’est une bonne heal ! Y’a que la première fois que je suis morte ! Après, elle a pris l’habitude de mon style de jeu légèrement dangereux pour ma vie. Alors certes, au départ, on n’était pas partie sur une bonne base, elle me reprochait souvent de courir au suicide... Bon. Ça n’a pas changé aujourd’hui.

Mais à force de se côtoyer, j’ai fini par découvrir qu’elle était cool, en fait. On a à peu près les mêmes avis et le même constat déplorable de notre société par exemple. Et c’est cool, d’enfin rencontrer quelqu’un de sensé. Du coup, après plusieurs mois à jouer ensemble sur différents jeux, on a décidé de se rencontrer. Oui, non, parce qu’on habitait dans la même ville et on allait à la même université, mais on a eu besoin d’un jeu et de fixer un rendez-vous pour qu’on se retrouve dans un même lieu. Cherchez pas. Nous sommes douées.

Bon. Avec ce flash-back très pratique pour les lecteurs, j’arrive au lieu de rendez-vous... Alors... cheveux roses, short et T-shirt... Cheveux roses, short et T-shirt.... Cheveux roses, short et T-shirt... Cheveux ro—AH ! L’air au bout de sa vie ! C’est elle ! Deux ou trois coups de roues et j’arrive à son niveau.

YOO Stella ! C’est 'Talo ! Classes, les cheveux !

De Zanovetalo. Je trouvais ce mot classieux à souhait alors mes personnages principaux dans les MMO ont souvent ce nom. En plus, d’après Googole, ça veut dire “Bourrin” en croate. La perfection.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Juil - 18:07
Ces cheveux étaient définitivement trop longs. Beaucoup trop longs et emmêlés. Sérieusement, il y avait au moins de quoi cosplayer une vocaloid. Peut-être même deux. On ne parle déjà pas suffisamment des crises existentielles des métisses aliens, mais il faudrait commencer par faire de la sensibilisation de masse au sujet de leurs crises capillaires. Vous avez l’impression d’avoir des cheveux rebelles ? Petits joueurs. Essayez donc un peu de parler à un métisse krärn. Vous ne parlerez plus de cheveux rebelles tant qu’ils n’auront pas poussé de quatre-vingt centimètres en une nuit.

Une brosse à la main, debout face à la glace, Callisto soupira. Tenter de les raccourcir au risque de finir chauve ou s’attaquer à un océan de nœuds ? Elle avait dit à Talo qu’elle aurait les cheveux roses… À défaut d’avoir une longueur convenable, ils étaient de la bonne couleur. C’était toujours ça de pris, et elle ne tenait pas spécialement à devoir expliquer dès sa première IRL pourquoi son physique ne correspondait pas à la description qu’elle en avait fait la veille.

Grandes couettes roses, short et t-shirt et l’air au bout de ma vie... Deux élastiques et beaucoup de patience plus tard, on pouvait difficilement mieux coller à la description. Si avec tout ça, elle ne la trouvait pas du premier regard, c’est qu’elle était vraiment de mauvaise foi. Ou daltonienne, auquel cas elle maudirait ses chromosomes sur deux générations.

« Tu sors comme ça ?
- Oui. »

Grand classique de sa mère.
Non, j’ai ouvert pour voir si la décoration avait changé dans le couloir de l’immeuble.
Elle s’empressa de refermer la porte de l’appartement derrière elle pour ne pas lui laisser le temps de développer sur un reproche. Oui, elle sortirait comme ça, avec son short trop court, ses cheveux trop roses et trop longs, et tout le reste de son être qui était visiblement de trop. (Moi aussi je t’aime, maman.)

Le rendez-vous était à 15h, devant les salles d’arcade du centre-ville. Même en s’y rendant à pieds, elle risquait d’arriver en avance… ce qui n’était pas franchement un très bon calcul, si Talo était aussi ponctuelle IRL qu’IVL. Allez savoir comment elle trouvait encore le moyen de passer à table juste à l’heure du raid hebdomadaire, après des mois dans la même guilde… Zanovetalo avait un talent certain pour imposer son propre rythme. De quoi voler la vedette au tank.

15h… 15h05…  
Un petit tour sur Discord.

« Je suis sur place. Tu es où ? »

Pas de réponse.
Espérons qu’elle ne soit pas allée manger, hein…

Les téléphones sont bien pratiques, mais encore plus quand ils servent à communiquer. Callisto n’était pas pressée, mais elle aurait bien aimé avoir quelques nouvelles… Ou peut-être au moins une idée d’à quoi ressemblait la personne qu’elle attendait, histoire de savoir qui chercher. Jusqu’ici, la seule image qu’elle associait à Talo était celle de son personnage, et elle doutait que ce dernier soit représentatif de la joueuse. Elle-même n’avait pas grand-chose en commun avec son propre personnage, si ce n’est un nom en rapport avec l’espace. Callisto, Lune de Jupiter, et Stella Comans, étoile filante en latin. Paie ton imagination et ton déni du lore dans le choix du nom. Mais en apprenant que stella comans signifiait littéralement « étoile chevelue », elle n’avait pas pu s’empêcher de…

« YOOO Stella ! »

Oh.



Ah.

Euh.



Error 404. Page not found.

« C’est ‘Talo ! Classes, les cheveux ! »

Effectivement.

Peu de ressemblance.

Ne pas fixer le fauteuil. Ne pas fixer le fauteuil. Ne pas trop fixer le fauteuil… Oh. Ne pas fixer son œil droit non plus…

Oubliez la sensibilisation capillaire, apprenez plutôt aux gens à réagir correctement quand un de leurs amis débarque sans prévenir avec un fauteuil roulant. Et une jambe et un œil en moins. Ça, ça serait utile. Ça éviterait aux gens de se retrouver comme des idiots devant quelqu’un, ne sachant que dire pendant de longues et embarrassantes secondes, avant de se rappeler soudainement qu’un compliment attend généralement une réponse.

« Merci. »

Wow, bien joué Callisto.

« Tu les aurais vus ce matin, c’était moins classe… »

Ne pas fixer le fauteuil… Bordel où est-ce qu’on regarde les gens normalement quand on leur parle ? Ne pas fixer l’œil ou la jambe manqu-- Oh et puis merde.

« Tu ne m’avais pas dit que… enfin, pour le fauteuil ? »

Très subtil, oui, mais probablement nécessaire.
Du moins, j’espère.


.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Juil - 14:25
Ooook.

Ne pas rire tout de suite, ne pas rire tout de suite, ne pas rire tout de suite, ne pas rire tout de suite.

Quoi ? J’avais oublié de préciser mon apparence, ça arrive à tout le monde, d’oublier des trucs. Comment ça, on oublie rarement de préciser un truc aussi important qu’une jambe qui manque ou un œil crevé ? Vivez avec, et vous allez voir que vous l’oublierez bien plus facilement que vous ne le pensez.

Par contre, je pense que je l’ai perdue là.
Que quelqu’un reboot Stella ! Elle fait l’écran bleu de la mort ! S’il vous plait !
J’allais faire un claquement de doigts devant ses yeux, mais je stoppe mon mouvement en voyant une réaction. Elle va parler ! Hourra ! Elle est vivante !

« Merci. Tu les aurais vus ce matin, c’était moins classe… »

Au vu de la longueur de la tignasse, ça m’étonne pas.
Mais derrière ce commentaire digne de Stella, je vois bien qu’elle regarde partout sauf moi. Je m’en fiche, j’en ai l’habitude. Et entre nous, je n’arrive pas à refreiner mon grand sourire.

J’aime voir la réaction des valides face à mon apparence. Elle est disgracieuse et insoutenable à notre époque. Quoi que je ne suis pas certaine qu’il ait eu une seule époque où voir une unijambiste borgne ne dérangeait pas. Mais j’en sais rien, j’y étais pas. Oui, il y a des aliens qui peuvent avoir des tronches parfois bien pire que la mienne mais eh. Je suis humaine.
C’est un peu comme, fût une époque, il y avait cette dissonance qu’on appelait la “valée dérangeante” quand un robot ressemblait bien trop aux êtres humains tout en gardant cet aspect toc qui nous envoyait à la face qu’il n’était pas humain. Là c’est pareil. Je renvoie dans la face une apparence qui les dérange et qu’ils avaient oublié depuis teeeeeeellement longtemps.

J’aurais pu me faire opérer, si j’étais restée auprès de ma famille. Mais moi, j’voulais pas. Je supporte pas cette hypocrisie de devoir ressembler à monsieur ou madame tout le monde pour éviter de déranger. Bien sûr, ma famille ne m’a jamais comprise là-dessus, d’où ma vie de pauvreté affligeante. Ce qui condamne d’autant plus la possibilité de me faire opérer.  

« Tu ne m’avais pas dit que… enfin, pour le fauteuil ?
- Tu ne m’avais pas dit que t’étais blanche comme un cul. »

Hm. Peut-être un peu trop sec, alors qu’elle abordait le sujet, elle, au moins.
Mais, paradoxalement, je trouvais ça beaucoup trop drôle.

« Je veux dire... c’est moi. Pourquoi préciser quelque chose qui nous semble banal ? »

Même si j’ai moi-même conscience que pour d’autre, c’est tout sauf banal. Normal

« Et puis, quelles auraient été les conséquences ? Que tu stresses direct à pas savoir me parler sans même m’avoir vue ? Que tu aurais inventé toute une conversation pour pas me froisser ? Mais moi je m’en fiche. Je préfère les conversations abruptes, maladroites. Parce que les apparences ne sont plus à sauver lorsque l’on sait que notre corps entier s’est tellement figé que la personne en face l’a vu. Et je suis sûre qu’il y a des détails de ton apparence que tu n’as pas dites, parce que pour toi c’est le quotidien. Genre. Tu m’avais pas précisée que tu avais cette étoile multicolore derrière ton oreille. »

Je me rappelle alors les quelques conversations que nous avions eues autour de la société de nos jours. Alors dans un sourire, je conclue

« Et puis, n’est-ce pas exaspérant de devoir tout justifier ? On s’en fiche de ce qu’on est ! On a des bornes d’arcades trop classes à tester ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Arnaque sur marchandise | feat. Callisto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
code cosmo :: Cosmopolis :: centre :: centre culturel :: cinéma & salle d'arcades-
Sauter vers: